MPCC ne veut voir aucun coureur impliqué dans une affaire en course
MPCC de suspendre Chris Froome le temps de la procédure - Photos : MPCC et A.S.O
158 Partages
Le MPCC contre la présence de Chris Froome en course !
5 (100%) 2 votes

Le Mouvement Pour un Cyclisme Crédible (MPCC) a décidé de publier un communiqué dans lequel il est largement question du cas concernant Chris Froome et de son contrôle anormal. L’association a voulu réitérer son appel auprès de l’Union Cycliste Internationale (UCI) et l’Agence Mondiale Antidopage (AMA) pour que chaque coureur impliqué dans une procédure antidopage ne soit pas autorisé à prendre le départ d’une compétition.

Le MPCC maintient sa position sur Chris Froome

Pas de traitement de faveur ! Le Mouvement Pour un Cyclisme Crédible (MPCC) reste sur la même opinion concernant Chris Froome et n’importe quel autre coureur qui serait concerné par une procédure antidopage. Avant que le cas soit définitivement scellé d’un côté ou de l’autre, il ne faut pas que le cycliste impliqué soit en mesure de participer à la moindre compétition. C’est l’avis du MPCC, qui aurait voulu souhaiter dès le départ voir la Sky prendre cette décision, mais ça n’a pas été le cas. Chris Froome a pu s’engager au Tour d’Andalousie à la mi-février et va être présent sur Tirreno-Adriatico. C’est le 18 décembre que l’association avait lancé un premier appel.

« Nous demandons à l’équipe Sky, sans préjuger de la décision finale, de suspendre volontairement son coureur jusqu’à la fin de la procédure. Cela permettra au coureur et à son équipe de procéder à leur défense en toute quiétude et éviter les crispations chez de nombreux dirigeants et coureurs. »

MPCC veut défendre l’image d’un cyclisme propre

Pour le MPCC, aucun coureur ne doit être traité différemment, qu’importe son importance dans le monde du cyclisme. C’est pourquoi le Conseil d’Administration demande auprès de l’UCI et l’AMA « que soient uniformisées les procédures et que soit systématisé l’arrêt de compétition pour un coureur faisant l’objet d’une procédure antidopage sans distinction. » Cette proposition est faite dans le but que l’image du cyclisme ne soit pas à nouveau entachée, comme elle l’est actuellement avec Chris Froome. Reste à savoir si leur appel sera entendu.

158 Partages
Maxime BOUHIER
25 ans - Diplômé école de journalisme de Nice option sport - rédacteur TodayCycling. Passionné par l'information en général, dont le sport. Aime le cyclisme, foot, tennis, sports mécas, sports d'hiver,... Mes passions : cyclisme et course à pied (4 marathons).

2 commentaires

  1. Si tard c’est un peu legeay, mais c’est toujours bon à prendre, la course n’est pas finie ! « Avant que le cas ne soit scellé », dit le communiqué, mais au moment du contrôle, les flacons l’étaient-ils, scellés ?… Il reste qu’avec tous ces vétos autour d’eux au départ des courses, les Sky ont de quoi se faire de la bile, il y a beaucoup de crispentions, les voici acculés !

  2. Je suis tout à fait d accord avec le MPCC . Le coureur est déclaré médicalement inapte à courir le jour de la notification du dit  » Problème  » . Cela aura déjà l’avantage d’accélérer la procédure qui aujourd’hui traine en long et en large principalement en raison des avocats .

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.