Bradely Wiggins s'est défendu dans une interview accordée à la BBC ce lundi. - Photo : Capture d'écran BBC Sport.
Bradley Wiggins : « Nous n’avons jamais franchi les lignes de l’éthique »
5 (100%) 4 votes

Dans un rapport du Parlement britannique paru ce lundi, la Sky et Bradley Wiggins ont été visés par des accusations d’utilisation de médicaments afin d’améliorer les performances. Le vainqueur du Tour de France 2012 a tenu à se défendre dans une interview accordée à la BBC.

« Ce n’était pas une amélioration des performances » pour Bradley Wiggins

La période est un peu compliquée pour la Sky et Bradley Wiggins. Les accusations de dopage ne cessent d’arriver. Pas plus tard que ce lundi, le Parlement britannique a publié un rapport accablant au sujet de l’utilisation de médicaments dans le but d’améliorer les performances au sein de la formation britannique. Cette méthode aurait été utilisée pour permettre à Wiggins de remporter le Tour de France en 2012. L’intéressé a voulu démentir les propos de ce rapport en s’exprimant à ce sujet lors d’une interview sur BBC Sport.

« À aucun moment de ma carrière nous n’avons franchi les lignes de l’éthique. Comme je l’ai dit avant, j’avais des besoins médicaux. Je suis allé voir un docteur. Ça remonte à 2003 quand j’ai été diagnostiqué pour l’asthme par les médecins de British Cycling à cette époque. On m’a prescrit un traitement pour cette occasion particulière il y a sept ans maintenant. Un spécialiste a tout supervisé et on était dans les règles de l’époque qui nous autorisaient à utiliser ces médicaments. » Sir Bradley Wiggins says he ‘100% did not cheat’ after damning MPs’ report

Bradley Wiggins fait référence aux AUT (Autorisation à Usage Thérapeutique) dont il a été bénéficiaire pour ses crises d’asthme. À la question de savoir si cela lui a permis d’améliorer ses performances, le Britannique réfute une nouvelle fois.

« Ce n’était pas une amélioration des performances. Dans le sens où pour moi, j’avais ce problème médical, j’avais des crises d’asthme, des problèmes pour respirer pendant la période des pollens. C’était un médicament anti-inflammatoire qui était pris pour prévenir ces crises et qui me permettait de courir au même niveau que mes rivaux comme le reste de l’année. »Sir Bradley Wiggins says he ‘100% did not cheat’ after damning MPs’ report

Une « chasse aux sorcières » selon Bradley Wiggins

Toute cette histoire énerve profondément Bradley Wiggins. Alors certes il y a l’aspect sportif, mais pour lui le plus dur reste l’aspect personnel, privé. Les accusations qui le visent et qu’il réfute ont eu un impact sur sa vie familial. Toujours à la BBC, il explique que c’était et c’est encore très compliqué dans sa vie de tous les jours.

« Je réfute ces accusations à 100%. C’est malveillant, quelqu’un essaye de me salir. L’effet que ça a eu sur ma famille est horrible. Je ne sais pas combien de temps il va falloir pour recoller les morceaux avec les enfants. Je vais devoir faire ça et je dois aussi essayer de sauver ma réputation, je ne le souhaite à personne. » Sir Bradley Wiggins says he ‘100% did not cheat’ after damning MPs’ report

Le vainqueur du Tour de France 2012 subit donc cette situation de plein fouet avec sa famille. Vexé, il est même allé plus loin en comparant ce dont il est accusé avec un meurtre.

« Ces accusations, ce sont les pires, je l’ai déjà dit, mais c’est aussi la chose la plus difficile à prouver que vous n’avez pas faite. Nous n’avons pas affaire à un système juridique – j’aurais plus de droit si j’avais assassiné quelqu’un. […] C’est une chasse aux sorcières parce qu’il n’y a rien pour justifier cela. Il y a une enquête en cours donc évidemment je ne peux pas parler aussi, donc c’est juste semaine après semaine après semaine. » Sir Bradley Wiggins says he ‘100% did not cheat’ after damning MPs’ report

Etienne Tauveron
Je me présente (c'est à ça que sert cette petite case), moi c'est Étienne, 27 ans, jeune journaliste en possession d'un Master en journalisme sportif obtenu à l'EDJ de Nice en 2017. J'ai donné mon premier coup de pédale sur Today Cycling en novembre 2017. Je suis un passionné de sport en général : rugby, foot, Formule 1, basket-ball,... tout y passe ou presque. Auvergnat (plus précisément Bourbonnais), je suis un supporter de Romain Bardet, Julian Alaphilippe et Rémi Cavagna. Les autres coureurs français ont mon soutien aussi, quand même !

2 commentaires

  1. Si le malheureux Bradgey Wiggins en est à estimer qu’il aurait plus de droit s’il avait assassiné quelqu’un, que doit penser Christopher Froome qui continue à courir là où tant d’autres en seraient privés ?…Comment parler de justesse à ses fils dans ces conditions ? C’est qu’ il n’en sort pas de la roue de cette chasse aux sorcières ! Le voici en train de clamer qu’il n’a pas franchi la ligne d’azur !.. Car il faut voir les preuves ! En craindrait-il la poursuite ?… Venant de lui, le number one de la spécialité, ce serait un comble !…

  2. On tourne en rond dans ces affaires . Les AUT sont au centre de toutes ces histoires avérées ou non . La Sky est dans l’œil du cyclone . Il faut remettre tout à plat car beaucoup abusent de médicaments . C’est bien pour cela que le vélo dit  » Bio  » est totalement absent de nos pelotons et je ne parle pas spécialement des professionnels . C’est illusoire d’y penser d’ailleurs . Mais il faut mettre de grosses barrières . Les faux malades sont bien plus nombreux que les vrais . Et si on est malade on s’arrête . Je me répète mais la solution est là .

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.