Nicolas Edet au sommet du général
Arndt devant le reste de l'échappée pour obtenir le gain de l'étape 8.
122 Partages

Une nouvelle fois dans cette Vuelta, pour la huitième étape, les baroudeurs ont eu l’occasion de se disputer la victoire. A ce jeu-là, Nikias Arndt (Team Sunweb) a su en profiter grâce à sa pointe de vitesse qui lui a permis le reste de ses compagnons d’échappée au sprint. Mais la grande nouvelle est surtout la prise de pouvoir au général de Nicolas Edet (Cofidis).

C’est presque devenu une habitude sur cette édition, les attaquants de chaque entame d’étape vont très souvent au bout. La huitième étape n’a pas dérogé à la règle avec Nikias Arndt qui s’est mis en évidence. Plutôt sprinteur, il est passé à l’attaque assez tôt comme une vingtaine d’autres coureurs sur un profil de moyenne montagne. Présent dans le final avec encore de nombreux concurrents, c’était alors acté que tout se jouerait au sprint. Un domaine qu’il maîtrise plutôt bien et il l’a démontré. De quoi lui permettre d’ouvrir son compteur sur les routes de la Vuelta.

Celui qui retiendra aussi cette journée, et même davantage, c’est Nicolas Edet. Arrivé onzième mais dans le même temps que le vainqueur, il s’est emparé du maillot rouge synonyme de première place au général. Le fait que le peloton a terminé à plus de neuf minutes lui a permis de prendre les commandes pour plus de deux minutes sur son dauphin Dylan Teuns faisant aussi une belle opération. L’ex leader Miguel Angel Lopez est troisième à 3 minutes et 1 seconde. Mais avec ce qui falloir affronter sur la neuvième étape en Andorre, la hiérarchie a de grandes chances de se retrouver bouleverser à nouveau.

122 Partages
Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.