Marc Hirschi marque de son empreinte le Tour de France
Passé deux fois proche de la victoire, Marc Hirschi l'a décroché sur la 12e étape.
0 Partages

Sur une douzième étape du Tour de France présentant un profil vallonné, de Chauvigny à Sarran, Marc Hirschi (Team Sunweb) a fait forte impression. Le Suisse vainqueur en solitaire a devancé de plus de quarante-cinq secondes Pierre Rolland (B&B Hôtels – Vital Concept) puis son coéquipier Soren Kragh Andersen, qui a réglé le groupe arrivé pour la troisième place. Les meilleurs du classement général n’ont pas bougé, par conséquent les positions restent inchangés avec Primoz Roglic (Team Jumbo-Visma) qui reste aux commandes.

Quelle démonstration ! S’il avait déjà fait parler de lui sur ce Tour de France, il manquait la victoire à Marc Hirschi. Cette anomalie est désormais réparée pour le Suisse, qui a marqué de son empreinte l’arrivée de la 12e étape disputée entre Chauvigny et Sarran. Profitant d’un final escarpé convenant parfaitement à ses caractéristiques, il a distancé l’ensemble de ses adversaires dont Marc Soler (Movistar Team) et Maximilian Schachmann (BORA – hansgrohe) en dernier. Ils ont été incapables de suivre la cadence du coureur du Team Sunweb.

Les baroudeurs en action, les coureurs du général du Tour de France au calme

Hirschi, c’est évidemment un grand jour à plus d’un titre. Parce que ce succès acquis sur le Tour de France est le premier de sa carrière chez les professionnels. Le champion du monde espoirs ne pouvait pas faire mieux pour débloquer son palmarès. Il s’affirme d’ores et déjà comme une révélation au plus haut niveau de cette 107e édition.

Derrière le Suisse, et plus globalement la démonstration collective du Team Sunweb, les Français n’ont pas démérité. A l’image de B&B Hôtels – Vital Concept, qui a pris la deuxième place avec Pierre Rolland et aussi la quatrième avec Quentin Pacher. De son côté, Julian Alaphilippe aura aussi tenté de revenir sur Hirschi, mais le coureur de Deceuninck – Quick Step n’est pas parvenu à se défaire de ses adversaires dans le groupe des poursuivants. Concernant les favoris au général resté dans le premier peloton, ça n’a pas bougé. Les positions sont donc restées figées, et Roglic va vivre une nouvelle journée en jaune en direction du Puy Mary, pour l’étape présentant le plus important dénivelé de cette édition.

0 Partages
Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

1 commentaire

  1. Pour le jeune suisse, cela semble assez simple : il lui suffit de partir au bas de la montée la plus difficile, lorsque chacun est plus ou moins au taquet, de faire le trou et puis de continuer à creuser dans la descente… Avec ce coureur, Cancellara a trouvé une pépite ! Et dire qu’il y a si peu, il était mineur … Hirschi utilise en direction de Sarran ce procédé moderniste et trés radical, assez similaire à celui qu’il utilisa dans son échappée vers Laruns, cette fois-ci avec succés. Souvenons-nous comment cette longue et assez stupéfiante escapade pyrénéenne échoua pour si peu ! Rattrapé juste avant la flamme, mais trouvant quand même des ressources insoupçonnées pour brillamment disputer le sprint et se faire battre sur le fil ! Hirschi et son Cervélo aérodynamique, presque aussi phénoménal que cette autre étoile, le jeune Evenepoel et son Specialized !…
    En effet, les leaders ne se sont pas engagés et se sont retenus, car un menu trés copieux les attend, il suffit de voir la carte !… Ils vont pas tout bouffer !… Comme le dit avec beaucoup de justesse Bernard Hinaut , le leader Roglic en a rien à foutre, il peut laisser partir des gars gagner des étapes.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.