Paris-Camembert 2018 parcours
Paris-Camembert disputée sous une nouvelle version.

Mardi 10 avril se disputera la 79e édition de Paris-Camembert, qui est la sixième manche de la Coupe de France de cyclisme sur route 2018. Épreuve incontournable du calendrier français, tous les coureurs engagés sur cet événement vont devoir faire face à un nouveau parcours cette année long précisément de 197 kilomètres. L’an passé, la victoire était revenue à Nacer Bouhanni (Cofidis).

Parcours et profil de Paris-Camembert 2018

Des changements en profondeur ! C’est ainsi que se présente ce Paris-Camembert 2018 au niveau de son tracé. Si le kilométrage évolue peu en passant de 200 à 197 kilomètres, le parcours en lui-même change énormément. Fidèle à sa réputation, cette semi-classique va toujours devoir obliger les coureurs à franchir plusieurs côtes. Il y en aura une douzaine avant l’arrivée jugée à Livarot, qui ne bouge pas tout comme le départ à Pont-Audemer.

Paris-Camembert, une semi-classique française
Le nouveau parcours de Paris-Camembert

En comparaison du parcours précédent, les 100 premiers kilomètres environ sont quasiment plats. A ce moment, une échappée pourra se développer. Mais ensuite, le plus dur va arriver avec toutes les difficultés concentrées sur l’ensemble de la seconde partie de course. C’est aussi l’instant où le parcours de 2018 n’a plus de rapport avec celui emprunté précédemment. Encore moins qu’avant, il n’y aura presque plus de répit pour les coureurs jusqu’à l’arrivée. Les portions plates vont être très peu présentes, ce qui devrait avantager peut-être encore un peu plus les puncheurs par rapport aux sprinteurs.

La côte de l’Angleterre était l’habituelle difficulté empruntée avant l’arrivée, mais cette fois-ci ce ne sera plus le cas. Après le dernier de ses trois passages, il restera une quinzaine de kilomètres, soit dix de plus. Dans cette portion finale, les nouveautés sont le Chemin de la Cabine (un chemin de terre) long de deux kilomètres suivi de la Côte de Saint-Michel-de-Livet qui devraient favoriser une course d’attaque. Au sommet de l’ultime bosse, il n’y aura plus que sept kilomètres à faire vers Livarot. Reste à savoir qui aura le dernier mot entre un sprinteur ou un puncheur.

Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

2 commentaires

  1. Paris-Camenbert ? Absurde de donner ce nom à cette épreuve aujourd’hui …..

  2. La nouveauté en vogue, le chemin de terre, avec ce Chemin de la Cabine; Pour certains, ce sera la camionnette. La course se rapprochant de Livarot, il faudra sentir le bon coup, l’endroit fleure bon l’échappée décisive. Après trois passages par l’Angleterre, l’échappée peut y être royale, avec de belges ou des gars de la Royal-Navy, mais aussi espérons-le des français, car après les déboires de Roubaix, il y a quand même un certain label à conserver, au pays du Camembert.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.