Pétition pour protéger les usagers vulnérables sur la route

1
537
Pétition pour protéger les usagers vulnérables sur la route. Remise à la ministre des Sports Laura Flessel
La ministre des Sports Laura Flessel aura-t-elle la solution miracle pour enrayer les accidents de la route impliquant des cyclistes ? Crédit photo : DR

La ministre des Sports Laura Flessel, quintuple médaillée olympique en escrime, va recevoir prochainement une pétition qui l’alertera sur les accidents de la route impliquant des cyclistes. Elle a déjà atteint plus de 7000 signatures…

Une pétition pour alerter les pouvoirs publics au plus vite

La liste des accidentés de la route circulant à vélo s’agrandit de jour en jour. La cohabitation entre les automobilistes et les cyclistes semble causer un véritable problème. Avec les réseaux sociaux, nous sommes mis au courant très rapidement d’un nouvel accident de la route entraînant parfois l’irréversible, et le nombre est alarmant et croissant de jour en jour.  Professionnels ou amateurs de la petite reine ont l’impression qu’une épée Damoclès plane au-dessus de leur tête chaque fois qu’ils partent s’entraîner. La faute à tous ces accidents qui hantent leur esprit depuis quelques mois et qui n’en finissent pas d’alimenter les faits divers et des fois malheureusement les avis de décès. De la disparition de Romain Guyot à celle de Michele Scarponi, entre les deux et bien au-delà se logent des Forçats de la route que nous connaissons tous à travers leur carrière au plus haut niveau, mais aussi de simples baladeurs à vélo du monde entier, qui eux connaissent également la rencontre à ne pas faire, l’automobiliste tant redouté, fautif de ses conscientes intentions.

Des attractions désastres à enrayer rapidement, mais comment ?

C’est un phénomène très inquiétant que celui de l’attraction néfaste entre les deux camps. Séparons-les d’une façon brutale et guerrière puisque l’atmosphère relate d’un climat de guerre. (N’entrent pas dedans les éternels étourdis qui ne verront jamais un cycliste pour cause de pensées prégnantes et chroniques, qui ne veut pas dire qu’ils sont pardonnables pour autant). Nous avons l’impression que deux camps s’affrontent sur un terrain où normalement tout le monde doit avoir sa place. Se respecter les uns les autres dans une distance de sécurité qui doit jouer son rôle de première limite à ne pas dépasser. Mais la réalité est tout autre, la cohabitation est devenue un champ de bataille où pratiquant du deux roues et automobilistes « jem’enfoutiste » s’affrontent sur l’asphalte de la miséricorde implorée par les cyclistes. Les incivilités n’ont aucun pardon pour ceux qui utilisent leur vélo sur la route ou le véhicule entraîné par la conscience motrice de la pensée se dit roi de toutes formes d’agressions carrossées. Dans certains cas elles deviennent même physiques avec des coups de poings qui s’écrasent sur le visage de l’accidenté pour lui faire comprendre que la route ne lui appartient pas. L’ego à certainement une place prépondérante dans la façon d’agir d’un automobiliste en proie à des humeurs psychorigides qui lui font croire qu’un cycliste est une sous-merde dans son monde de grandeur réduit à un minable pouvoir. Alors, que faire ? Mettre un gendarme derrière chaque acte délictueux capable de créer le pire et interner tous ceux qui les causent et semblent souffrir à la vue d’un cycliste ? Un mal perclus de jalousie contre ceux qui incarnent la liberté en pleine santé le temps d’un déplacement sur deux roues. Madame la Ministre, pour ma part, je n’ai pas de solution miracle à vous soumettre, mais je veux bien débattre avec vous sur l’utilité de mettre en place et rapidement l’ultra-conscience dans la pathologie d’un être qui a l’envie de balancer la vie d’un autre pour des raisons qui lui incombent et sans crier gare. Ma solution jouera peut-être son rôle d’antidote sur d’infinis kilomètres dans cette toxique affaire. Elle cause bien des soucis à la petite reine en pleure et tachée de trop de sang des quatre rhésus qui prennent souvent la route de l’hémorragie routière.

Samuel Dumoulin s’exprime sur son compte Facebook

Le coureur de la formation AG2R la Mondiale s’est exprimé à propos de cette pétition. « Il faut arrêter cette hécatombe sur les routes pour les cyclistes. De part mon métier, je suis confronté tous les jours à ces dangers mais je pense également à tous les usagers qui se déplacent à vélo. Je ne sais pas si cette pétition est la meilleure façon d’arrêter le massacre mais une réaction et une prise de conscience de la part de tous est vitale ! »

Des automobilistes pressés, il y en a beaucoup, alors slow down…

@RoutePlusSure

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.