Présentation de la 18e étape du Tour de France 2022

8
4527
Présentation et profil de la 18e étape du Tour de France 2022
Profil de la 18e étape du Tour de France 2022. Photo : @ASO/TDF

Ce jeudi 21 juillet, pour la dix-huitième étape du Tour de France 2022, place à la dernière journée de haute montagne. Le tracé fera exactement 143,2 kilomètres de Lourdes jusqu’à Hautacam. Avec trois ascensions aussi difficiles les unes par rapport aux autres, et surtout une arrivée au sommet. C’est l’ultime occasion pour les grimpeurs, qu’ils jouent le général ou non, de s’illustrer. Assisterons-nous à une première victoire française ? Tadej Pogacar arrivera t-il à déstabiliser Jonas Vingegaard ?

Le Tour de France en direct à la télé : Le guide TV

Les côtes et cols de l’étape du jour (Lourdes / Hautacam)

Kilomètre 76,7 : Col d’Ausbique (Hors catégorie – 16,4 km à 7,1%)
Kilomètre 110 : Col de Spandelles (1re catégorie – 10,3 km à 8,3%)
Kilomètre 143,2 : Hautacam (Hors catégorie – 13,6 km à 7,8%)

Profils des ascensions de la 18e étape

Profil du col d'Aubisque, étape 18, Tour de France 2022
Profil du col de Spandelles, étape 18, Tour de France 2022
Profil Hautacam, étape 18, Tour de France 2022

Les favoris de la 18e étape du Tour de France 2022

*** Tadej Pogacar, Jonas Vingegaard
** Bob Jungels, Thibaut Pinot, Patrick Konrad, Nick Schultz
* Michael Woods, Rigoberto Uran, Dylan Teuns, Giulio Ciccone, Enric Mas, Alexey Lutsenko

La liste complète des coureurs engagés et les abandons

Classement général au départ de la 18e étape

Le classement général complet

1 – VINGEGAARD Jonas (Jumbo-Visma) en 67:53:54
2 – POGAČAR Tadej (UAE Team Emirates) + 2:18
3 – THOMAS Geraint (INEOS Grenadiers) + 4:56
4 – QUINTANA Nairo (Team Arkéa Samsic) + 7:53
5 – GAUDU David (Groupama – FDJ) + 7:57
6 – BARDET Romain (Team DSM) + 9:21
7 – MEINTJES Louis (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) + 9:24
8 – VLASOV Aleksandr (BORA – hansgrohe) + 9:56
9 – YATES Adam (INEOS Grenadiers) + 14:33
10 – MAS Enric (Movistar Team) + 16:35
11 – LUTSENKO Alexey (Astana Qazaqstan Team) + 16:50
12 – POWLESS Neilson (EF Education-EasyPost) + 27:07
13 – MADOUAS Valentin (Groupama – FDJ) + 27:36
14 – JUNGELS Bob (AG2R Citroën Team) + 31:35
15 – PIDCOCK Thomas (INEOS Grenadiers) + 32:23
16 – SÁNCHEZ Luis León (Bahrain – Victorious) + 36:58
17 – KONRAD Patrick (BORA – hansgrohe) + 41:26
18 – PINOT Thibaut (Groupama – FDJ) + 41:50
19 – KUSS Sepp (Jumbo-Visma) + 54:22
20 – TEUNS Dylan (Bahrain – Victorious) + 59:28

8 Commentaires

  1. Si les grosses cylindrées se livrent encore bataille le Maillot a Pois risque de changer d’épaule..?

  2. Est-ce que POGACAR pourra reprendre 2′ à VINGEGAARD sur cette dernière étape Pyrénéenne? 2 montées HC dont l’arrivée, plus le col de SPANDELLES et ses 10 km à 8.3% de moyenne. C’est un col inédit, avec petites routes et raidards, c’est un col sauvage qui est placé entre l’AUBISQUE et l’arrivée à HAUTACAM, terrain idéal pour lancer une attaque d’envergure contre le maillot jaune à condition d’être sur de soi, sinon, ça peut coûter cher à l’arrivée. Et si aujourd’hui, POGACAR a montré plus de vélocité pour gagner l’étape, jamais, il n’a jamais pu inquiéter le maillot jaune qui n’avait plus d’équipier à ses côtés lors de l’ascension de PEYREGUDES. Avec son tempérament, le maillot blanc va tout tenter pour reconquérir le maillot jaune, et pour gagner le Tour de France, il lui faut reprendre au moins 1’30 à HAUTACAM afin de garder ses chances sur le chrono de Samedi. Une belle bagarre en perspective. Pour les places d’honneur, je pense que le podium est assuré, mais BARDET et GAUDU peuvent encore progresser sur le classement général.

  3. bonjour a tous bravo pogi belle victoire coup gueule sur pinot qui veut regagner sa notoriete mais il ferait mieux d aider david etmadouas dans les derniers kms bouaf quel c…. IL A PERDU TANT MIEUX

  4. C’est la troisième étape en Pyrénées, toujours la plus terrible; la fatigue s’est accumulée, les trois cols s’enchainent, et c’est plus difficile que la veille : L’Aubisque, plus dur qu’Aspin; Spandelles dont on ne voit jamais le bout, c’est aussi dur que la Hourquette, etc…
    Vingegaard parait solide; à sa décharge, je retiendrais le braquet en montée, souvent plus important, ce qui peut parfois, avec le temps, jouer un tour… Dans l’ensemble Pogacar est plus véloce et plus fluide, mais peut-être quelque peu en bout de route, d’autant plus il a souvent sprinté et pris la lumière, voire souffert de la chaleur tout au long de ce Tour… Il s’est étendu sur le sol après la ligne à Peyragudes, mais c’était peut-être pour faire le chaud puisque la température s’est un peu radoucie; il a beaucoup couru au printemps, etc… Tout demeure possible; quoi qu’il en soit, tous méritent une bénédiction dès le départ de Lourdes, d’autant plus que cette si difficile arrivée à Hautacam, dans un passé récent, a pu voir briller autant d’ Armstrong, Rijs ou J.J. Cobo que de coureurs à priori insoupçonnables.

  5. quoi qu on disent c est un beau tour de france on devrait le faire sur 6 semaines c est montagnes sont magiques

  6. Le coup de gueule de NOELLE posté hier soir à propos de la course de Thibaut PINOT n’est pas acceptable pour les 8 derniers mots de son commentaire. Je comprends que l’on puisse s’interroger sur la course de Thibaut et donc sur la stratégie de la FDJ, quand David GAUDU est à 5 secondes de la quatrième place du général, mais le qualifier de c.., c’est trop. Thibaut PINOT effectue son retour cette saison après avoir connu des moments difficiles, et il lui a manqué peu de chose à CHATEL où il termine 4e, et à MENDE où il fait une belle 3e place. Respect.

  7. Cette étape va fixer les positions avant le contre la montre de samedi . Cette dernière étape de montagne … Elle choisira son vainqueur . Le Tour est assez dur comme cela , pas la peine d’imaginer une épreuve de 6 semaines . Quel intérêt , ou alors un tour d’Europe adapté pour tous . La montagne est belle derrière la télé dans son canapé mais il faut penser avant de dire n’importe quoi … Tous les coureurs doivent avoir le respect de nous tous . ils s’agit d’hommes et non pas de machines ( et femmes bientôt ) . Je m’insurge parfois qu’ils ont tendance à durcir au maximum les épreuves , je trouve cela inutile , voir inhumain . Le velo c ‘est avant tout un jeu , un plaisir , une épreuve et un dépassement de soi, mais non un calvaire …

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.