Profil de la 6e étape du Giro 2021
Sixième étape du Giro 2021 : Grotte di Frasassi - Ascoli Piceno (San Giacomo) (160 km).
0 Partages

C’est toujours un moment spécial dans un Grand Tour. A l’occasion de la sixième étape de ce Giro 2021 va avoir lieu la première arrivée au sommet. Elle est jugée à Ascoli Piceno (San Giacomo) à quasiment 1 100 mètres d’altitude après 160 kilomètres de course et un départ donné depuis Grotte di Frasassi. Ce n’est pas à proprement parlé un final en haute altitude, ni même une journée de haute montagne dans son ensemble qui est proposée. Cela dit, quelques écarts pourraient intervenir entre les coureurs concernés par les premières places du général. A voir également si Alessandro De Marchi (Israel Start-Up Nation) l’actuel porteur du maillot rose de ce 104e Tour d’Italie sera en mesure de conserver une partie de son avantage.

Au révélateur d’une arrivée au sommet

C’est le genre de rendez-vous à ne pas manquer. Situé au cœur de cette première semaine du Giro 2021, l’arrivée au sommet à Ascoli Piceno (San Giacomo) pourrait permettre d’en savoir un peu plus sur le niveau de chacun en ce qui concerne les protagonistes du général. La moindre faiblesse ne sera pas pardonnée, mais difficile d’imaginer aussi que d’importants écarts soient creusés.

Si les coureurs vont entrer directement dans le vif du sujet avec un départ en montée (2 km à 7,5%), les 78 premiers kilomètres restent globalement abordables. Par contre, le parcours va ensuite se durcir avec la première des trois difficultés répertoriées de la journée, qui sera Forca di Gualdo avec 10,5 kilomètres à 7,2%. Dans la foulée ou presque, ce sera le tour d’affronter Forca di Presta (4,9 km à 4,8%) bien moins redoutable. Après ce moment délicat du milieu d’étape, il y aura plus d’une quarantaine de kilomètres majoritairement en descente ou faux-plat descendant pour se diriger vers le pied de l’ascension finale.

A Ascoli Piceno démarrera l’ultime difficulté du jour menant vers l’arrivée. Il restera alors 15,5 kilomètres à parcourir. Plus de la première moitié de la montée finale sera plutôt roulante avec 9,5 km à 5,6%. Les 5 kilomètres restants seront plus compliqués avec une pente moyenne de 7,6%. De quoi assister à une bataille entre les coureurs visant le classement général final du Giro ?

Suivre la sixième étape du Giro en direct

La 6e étape du Tour d’Italie sera à suivre ce jeudi 13 mai en direct et en intégralité sur Eurosport Player. A partir de 12h35, Guillaume di Grazia, Jacky Durand, et Steve Chainel seront aux commentaires pour vous faire vivre cette journée de course.

Les favoris de la 6e étape – #Giro104

*** Jefferson Alexander Cepeda, Bauke Mollema, Felix Grossschartner
** Jhonatan Narvaez, Sébastien Reichenbach, Gianluca Brambilla, Gorka Izagirre
* Matej Mohoric, Mikel Nieve, Mikkel Frolich Honore, Aleksandr Vlasov, Hugh Carthy, Egan Bernal, Simon Yates

La liste complète des engagés

Vidéo de Cyclisme
Le parcours et profil de la 6e étape du Tour d’Italie 2021

0 Partages
Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

4 commentaires

  1. Espérons que la pluie ne vienne pas troubler cette étape. Courte (160 km), pentue ( 3400m) de dénivelé. Une étape pour les plus forts. A moins d’une route rendue glissante, espérons aussi que le spectacle soit devant et pas dans les chutes et abandons sur blessure.

  2. Pluie ou pas il faudra faire ( avec il me semble ) . Effectivement Evenepoel sera t il au niveau . Nous sommes au sixième jour de course , un premier tournant pour certains coureurs . Et qui se cache , et qui bluffe , les premières réponses en fin d’après midi .

  3. Voici une liste de favoris originale, car certains de ceux affublés d’une étoile ont déjà affirmé une certaine supériorité lors de l’étape de Sestola… Mais il faut en effet compter avec une possible échappée qui arriverait à conclure, les abandons de Landa et Sivakov qui modifient un peu la donne et le jeu du qui perd-gagne entre équipes ou bien les éventuels caprices météo… En tous cas de quoi un peu mieux voir comment évolue la condition de ceux déjà apparus en tête, Bernal désormais dépourvu de Sivakov, Evenepoel, Yates ou même de suppléants en coulisse comme Bardet, Bilbao, Caruso, etc…

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.