Quinn Simmons a affiche son soutien à Donald Trump et a été écarté des courses par Trek-Segafredo
Quinn Simmons a été écarté jusqu'à nouvel ordre par Trek-Segafredo après avoir affiché son soutien à Donald Trump sur les réseaux sociaux. Photo : Tour de Hongrie
0 Partages

Quinn Simmons (19 ans) a dérapé sur les réseaux sociaux et a provoqué une vague d’indignation auprès de nombreux internautes. José Been, une journaliste reconnue dans le monde du cyclisme, a posté un tweet concernant les élections américaines et le très controversé Donald Trump. Le jeune américain de la formation Trek-Segafredo a alors répondu et a failli aux valeurs de son équipe.

Quinn Simmons écarté des classiques par Trek

« Mes chers amis américains, j’espère que cette horrible présidence se terminera pour vous. Et pour nous en tant que (anciens?) alliés aussi. Si vous me suivez et soutenez Trump, vous pouvez y aller. Il n’y a aucune excuse pour suivre le vote d’un homme horrible », a tweeté José Been. Message auquel a simplement répondu Quinn Simmons : « Bye » (aurevoir). Le jeune coureur américain de 19 ans, sacré champion du monde chez les juniors à Harrogate l’an passé, a ensuite continué de tweeter affirmant son soutien à Donald Trump. Très vite, sa formation Trek-Segafredo a essayé de calmer le jeune et a publié un communiqué à propos de la situation. Et alors qu’il attendait avec impatience la campagne des classiques qu’il affectionne tant, Simmons n’y participera pas.

Quinn Simmons (Trek-Segafredo) affiche son soutien à Donald Trump sur les réseaux sociaux.

Trek-Segafredo réagit aux propos de Simmons

« Trek-Segafredo est une organisation qui valorise l’inclusivité et soutient un sport plus diversifié et équitable pour tous les athlètes. Tout en soutenant le droit à la liberté d’expression, nous tiendrons les gens responsables de leurs paroles et de leurs actes.

Malheureusement, le coureur de l’équipe Quinn Simmons a fait des déclarations en ligne que nous estimons être source de division, incendiaire et préjudiciable à l’équipe, au cyclisme professionnel, à ses fans et à l’avenir positif que nous espérons aider à créer pour le sport.

En réponse, il ne courra pas pour Trek-Segafredo jusqu’à nouvel ordre.

L’équipe et ses partenaires travailleront ensemble pour déterminer comment nous allons aller de l’avant et tenir les fans et le public informés des décisions prises en la matière. »

0 Partages
Antoine BARTHELEMY
Passionné par la route. Inconditionnel du cyclo-cross. Pratique le cyclisme sur route de manière assidue depuis plusieurs années. Tente de ressembler à son idole Fabian Cancellera (la puissance en moins).

1 commentaire

  1. Si le gars a tendance à déraper, ils ont bien fait de le foutre en l’air et qu’on en parle plus; ce Simmons n’avait qu’à garder la ligne, c’est pas la peine qu’il en entraine d’autres à droite à gauche sur des réseaux suffisament encombrés comme ça. Il n’a qu’à continuer tout seul, comme un artiste du music-all… Trak devait sans doute le treker avec ses dérapages et ils ne voulaient plus dire chute et laisser faire ! II convenait de mettre un frein, non pas choisir entre les disques ou les patins, mais ne pas prendre de risques avec un pantin ou un déjanté; ça pouvait plus coller. Trek valorise « l’inclusivité », c’est bien, voilà un terme qui permet de se cultiver… Ah oui alors !… L’inclusivité, ce n’est ni l’intégration, ni les différences, etc, etc…

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.