Rémi Cavagna avec autorité de la Faun Ardèche Classic
Rémi Cavagna a survolé les débats. Photo : @boucles_classic / @YPmedias
288 Partages

Auteur d’un très grand numéro à la Faun Ardèche Classic, Rémi Cavagna a prouvé à quel point il était fort. Mais le coureur de Deceuninck – Quick Step en est pas à son premier coup d’éclat après avoir passé toute la journée à l’avant de la course.

Presque trois minutes d’avance sur la ligne d’arrivée. C’est avec cet écart impressionnant que Rémi Cavagna a remporté la Faun Ardèche Classic. Dans une course rendue encore plus difficile avec des conditions météo défavorables (pluie et vent), le Français a opté pour prendre les devants d’entrée de course. Une initiative qui s’est arrivée payante. Le résultat lui donne évidemment raison. « La journée était froide et humide, ajoutant ainsi à la difficulté de la course, mais je me sentais bien, j’ai tout donné et j’ai fait ma propre course, et je suis vraiment content de la façon dont les choses se sont déroulées. J’adore les échappées, cela me motive beaucoup quand je suis en tête, et l’emporter si tôt dans la saison nourrit ma confiance » a-t-il confié selon des propos rapportés sur le site de Deceuninck – Quick Step.

Rémi Cavagna, une première victoire en 2020

A travers cette performance, Rémi Cavagna a rappelé à quel point c’était un redoutable baroudeur. Il a déjà réussi plus d’une fois à concrétiser des attaques intervenues très tôt dans une course. Déjà vainqueur de cette manière sur le Tour de Californie et la Vuelta l’an dernier, le Français vient de récidiver à domicile. « Je connais ces deux courses, mais pour être franc, j’ai d’abord voulu essayer quelque chose dimanche, car je pensais que ce serait trop dur pour moi aujourd’hui. J’ai attaqué dès la première montée car je ne voulais pas passer toute la course dans le peloton avec toute cette pluie. » 

288 Partages
Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

2 commentaires

  1. Impressionnant !! rouler quasiment seul sur toute la distance comme il l’a fait c’est un exploit qui mérite un sacré coup de chapeau . L’audace a payé et c’est une bonne chose , ça montre qu’il n’y a pas que des courses verrouillées où les leaders restent au chaud et font rouler leurs équipiers pour venir cueillir les échappés quand ils le veulent . Mais quand dès le départ un audacieux fait tout péter la donne change et les leaders esseulés sans soutien sont obligés d’y aller sauf que les conditions climatiques hostiles et le retard concédé rendent la poursuite difficile . Coup de poker gagnant pour Cavagna qui a montré que le scénario d’une course n’est jamais écrit.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.