Daryl Impey gagne le général comme en 2018
Richie Porte impérial encore sur Willunga Hill. Capture d'écran Tour Down Under.
183 Partages
Richie Porte gagne à Willunga Hill, le général pour Daryl Impey
4.7 (93.33%) 6 vote[s]

Pour terminer en beauté cette 14e édition du Tour Down Under, c’est Richie Porte (Trek-Segafredo) qui aura su se montrer le plus fort dans l’ascension de Willunga Hill. Une nouvelle fois peut-on dire car il s’agit de sa sixième victoire consécutive ici même. L’Australien a devancé Wout Poels (Team Sky) et Daryl Impey (Mitchelton-Scott) qui ont terminé dans le même temps. D’ailleurs c’est ce même trio qui occupe les trois places finales sur le podium au général, qui est remporté une deuxième fois d’affilée par Daryl Impey.

Richie Porte vainqueur du jour, mais Daryl Impey grand gagnant

Comme prévu, la bataille entre les principaux favoris a eu lieu dans Willunga Hill ! Et comme toujours à la fin, Richie Porte a eu le dernier mot en mettant chacun de ses adversaires dans le rouge. Même s’il est vrai que Wout Poels et Daryl Impey ont offert plus qu’une belle résistance. Ils ont même réussi à ne pas concéder la moindre face à celui qui domine littéralement depuis tellement d’années dans cette ascension. Imaginez que depuis 2014 inclus, le coureur de Trek-Segafredo désormais s’est toujours imposé. Une statistique très impressionnante.

Cependant cette série qui s’est poursuivi n’a pas pu permettre à Richie Porte de remplir un autre objectif, celui de remporter le classement général. Rejeté à une vingtaine de secondes de Daryl Impey avant cette étape, il devait à la fois compter sur une grosse performance de sa part, ce qui est arrivé mais aussi sur un fléchissement du Sud-Africain. Cela n’est pas passé, bien au contraire, il s’est même avéré très solide prouvant que cette course par étapes de niveau World Tour disputé en début de saison lui convient parfaitement. D’ailleurs, il a écrit une page de l’histoire de l’éperuve en inscrivant son nom au palmarès, ce qui n’était jamais arrivé auparavant. Pas même le recordman Simon Gerrans, ce qui témoigne de la valeur de la performance produite par le coureur de Mitchelton-Scott, qui commence donc 2019 à l’identique de 2018. Une franche réussite.

Patrick Bevin, le grand perdant

Si pour Daryl Impey, cette journée lui a permis d’atteindre la consécration, elle aura été terrible pour Patrick Bevin (CCC Team). Leader jusque-là du Tour Down Under, il a tout perdu dans cette dernière étape. Mais sa chute intervenue hier lors de la précédente étape à 10 kilomètres de l’arrivée explique totalement son incapacité à pouvoir défendre ses chances. Dès la première des deux ascensions de Willunga Hill, il était impossible pour lui de suivre, trop diminué sans doute. Le miracle n’a donc pas eu lieu pour le Néo-Zélandais toujours meurtri par ce malheureux fait de course le concernant. Sa 80e place du jour à 5 minutes et 41 secondes du vainqueur est bien évidemment anecdotique. Il sera impossible de savoir à quoi aurait ressembler sa prestation avec l’ensemble de ses moyens, mais il est peut-être passé à côté d’un énorme coup. Le cyclisme peut malheureusement s’avérer cruel et est sans pitié si la forme physique ne suit plus.

https://twitter.com/tourdownunder/status/1086840331205656576

https://twitter.com/tourdownunder/status/1086846416746508288

183 Partages
Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

1 commentaire

  1. Vous remarquez qu’à l’étape tout comme au général, les dix premiers appartiennent à dix équipes différentes; peu de surprises en fait, Bevin disparait du général; victoire de style pour Porte, le meilleur rapport poids-puissance au sommet de Willunga. Au général 2019 répête 2018 où Impey devança Porte : bis repetita placent ! La course indique cependant les niveaux de forme de chacun ; Viviani ,Sagan ou Ewan à leurs performances ou niveaux habituels, La Tour quelque peu de biais, Woods assez en retrait sur cette dernière étape mais Poels et Sanchez prêts pour les premières explications de la saison dans le sud de l’Europe, etc… La seule réelle nouveauté serait de trouver ici Bevin dans une telle bourre, fort comme un boeuf.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.