La grosse vague de la 6e étape du Tour de Suisse 2021
0 Partages

Un temps désigné vainqueur, Rui Costa a finalement été déclassé au profit d’Andreas Kron (Lotto Soudal) au terme de la 6e étape du Tour de Suisse 2021. Le Portugais, pourtant très expérimenté, a fait une très grosse vague lors du sprint final face au jeune danois de 23 ans. Si le collège des arbitres a mis du temps avant de se prononcer, l’ancien champion du monde de l’équipe UAE a été relégué à la deuxième place. Hermann Pernsteiner (Bahrain – Victorious) a fini 3e. Richard Carapaz, le leader, a quant à lui passé une journée « tranquille » avant le contre-la-montre de 23 kilomètres demain.

Julian Alaphilippe encore à l’attaque !

Chaque jour est une bonne occasion pour Julian Alaphilippe de passer à l’attaque. Pour la énième fois sur ce Tour de Suisse 2021, le champion du monde est passé à l’attaque, le jour de ses 29 ans. Pointé 4e du général à seulement 53 secondes de Richard Carapaz (INEOS), la présence du Français l’avant n’était pas vue d’un bon œil. Mais à environ 80 kilomètres de l’arrivée, l’avance d’Alaphilippe et de ses compagnons d’échappée était de 1:20. Finalement, il a été revu à une soixantaine de kilomètres de l’arrivée, au moment où le nouveau groupe d’échappés s’est formé.

0 Partages
Antoine BARTHELEMY
Passionné par la route. Inconditionnel du cyclo-cross. Pratique le cyclisme sur route de manière assidue depuis plusieurs années. Tente de ressembler à son idole Fabian Cancellera (la puissance en moins).

4 commentaires

  1. Déclassement tout à fait logique. Ruiz Costa changé complètement de ligne.
    Mr Cyrille Guimard doit changer de lunettes ou faire preuve de bonne foi.
    Mais ça, ça semble impossible pour lui.
    Bravo au vainqueur.

  2. Pareil que Daniel Leroy. C’était totalement flagrant !!!! Il y a eu des déclassés pour moins que ça.

  3. Comme le montre bien la photo, Rui Costa passe la ligne, mais il ne pavoise pas ! Sans doute pense-t-il déjà à un possible déclassement et Cron ne se gène pas pour lui manifester son mécontentement… Le coureur portugais ne garde pas sa ligne et a fait la vague aux 50 mètres, de quoi déstabiliser l’adversaire et signer la bévue… Il est vrai qu’en d’autres temps ou d’autres lieux, le coureur n’eut peut-être pas été déclassé, preuve en serait la lenteur avec laquelle que les commissaires s’essayaient à délibérer… Mais Il fallut en finir, accoucher, conclure et trés logiquement, malgré le glorieux passé en Suisse de Rui Costa, triple vainqueur consécutif de l’épreuve, la décision fut enfin prise…
    Car de telles fautes, trés communes, prisées des plus roublards, prêtent encore à discussions… Sur le dernier giro et pour son arrivée victorieuse à Foligno, Peter Sagan fait lui aussi une vague intimidatrice à bien plus grande vitesse vis à vis de Gaviria, son second, sans aucune contestation ou presque… Quoi qu’il en soit, nouvelle victoire de Cron aprés son succés au sprint en Catalogne face à L.L. Sanchez.
    En dehors bien sûr d’Alaphilippe, notons la belle étape parmi les échappés de La Tou, lequel arrive extérnué mais trés bien placé derrière le trio à l’avant. La Tour espérait bien enrhumer son monde sur le haut mais les trois de devant, Pernsteiner, Rui Costa avec Cran ne débronchaient pas et ils étaient partis sans possibilité de retour, d’autant plus que l’aussi gringalet qu’infatigable Pernsteiner se trouvait trés satisfait de faire troisième à l’étape.

  4. Décision logique . Une fois le sprint lancé on garde sa ligne . Les suisses ne rigolent pas avec le règlement . C’est très bien ainsi .

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.