Vélo de route Allos Demon
Avec ses 7 kilos (en taille M) à la pesée, un groupe Shimano Ultegra Di2, une paire de Bora One et un comportement routier au top, il n'en fallait pas moins pour que le Allos Demon entre directement dans le peloton de tête des marques de premier plan. Photo : @allos

En exclusivité, une fois n’est pas coutume, le gérant de cette jeune marque française installée non loin de l’Alpe d’Huez, nous a confié l’essai de son modèle haut de gamme : le Allos Demon. Les aprioris, légitimes à prime abord, ont rapidement céder la place à une très belle surprise !

Visitez le site officiel du fabricant de vélos ALLOS BIKES

Le Allos Demon concurrence les BMC, Trek et Canyon

Il faut être honnête, à première vue, bien que très élégant, bien racé et équipé à souhait (Di2 Shimano Ultegra, Bora One), le Allos Demon n’a pas fait l’unanimité à son arrivée, du fait, tout logiquement, de son manque de notoriété. Une fois essayé, le bilan est tout autre. Sur un essai à trop court terme, le haut de gamme de la marque Allos n’a rien à envier, en action, et en finalité, aux prestigieux modèles concurrents des marques que sont BMC, Trek ou encore Canyon pour ne citer qu’elles. Mieux encore, le modèle essayé, vendu en direct 4.590 euros, coûte plusieurs centaines d’euros de moins qu’un modèle similaire issu des marques de référence citées ci-haut. La question reste(ra) : Etes-vous prêt(e) à rouler sur une marque (encore) inconnue ? Mais toutes ces marques précédemment citées, elles aussi, n’ont-elles pas commencé par être inconnues ? Pour notre part, nous sommes conquis et vous encourageons à prendre contact avec le fabricant, sans la moindre hésitation.

Un vrai vélo de course de compétition

Moins haut de gamme qu’une version plus haut de gamme qui arrivera bien un jour, le Allos Demon n’en est pas moins un vrai vélo de route de compétition. Tout est intégré dans la « structure » carbone haut module, avec des tubes massifs et un triangle arrière bas et court. Le tout parait robuste et reste du plus bel effet. Côté transmission, avec du Shimano Ultegra Di2, autant dire que c’est le sans faute pour ce vélo de course nouvelle génération. Les roues Campagnolo Bora One 50, habillées de pneus Continental GP 5000 en section de 25, ne manquent pas de casser les traditionnels montages Shimano/Mavic ou encore Shimano/Corima. Les points d’appui, à savoir le cintre monobloc et la tige de selle sont des produits maison. Sur la balance, en taille L, le Allos Demon affiche 7,2 kilos, monté avec un pédalier 52×36 , une cassette 11-28, et un pédalier en 175mm.

Essai : Qu’en est-il du comportement routier ?

Le Allos Demon adopte une géométrie radicalement « course ». Que vous soyez cyclosportif ou coureur cycliste, on se fait vite à la position qui reste néanmoins toujours agréable même plusieurs heures de selle après. Ce modèle de vélo de route haut de gamme nous a surpris bien plus que nous l’avions envisagé et le comparons déjà aux modèles de référence des principaux fabricants de vélos. Au terme de l’essai il apparait que le vélo est hyper confortable. Les roues italiennes associées aux pneus allemands contribuent à cet effet. L’association cadre carbone (sa géométrie notamment) et ses roues haut de gamme offrent au pratiquant un vélo dynamique voire explosif. En taille M, le Allos Demon doit être encore plus redoutable d’efficacité. Le rapport poids/puissance est sans commentaire tellement la moindre impulsion est ressentie et se traduit par une accélération immédiate. Cette puissance est immédiatement transmise à la boite de pédalier imposante et du plus bel effet. Qu’il s’agisse d’un pédalage souple ou à contrario tout en puissance le Allos Demon est démoniaque d’efficacité, tout en restant ultra précis. Les longs bouts droits, les longues bosses ou encore les passages en force sont chacun son terrain de jeu, sans distinction aucune. Il s’agit d’un vélo de course polyvalent, très sain à pleine vitesse, aux trajectoires faciles et doté d’un confort extrême. Allos a réussi un véritable coup de force avec son tout premier modèle. Notre déception restera notamment au niveau des finitions avec une décoration façon « autocollants », notamment le « Demon » situé sur le tube de selle qui est on ne peut plus grossier. Idem pour pour la décoration sur le cintre avec un trop imposant « Allos ». Dommage, on frôlait l’excellence !

On a aimé

***** Nervosité – Accélération
***** Rigidité – Efficacité
***** Confort – Géométrie

On n’a pas aimé

** Décoration trop basique et grossière
** Finitions de montage

Fiche Technique

Cadre : Carbone Haut Module
Fourche : Monobloc carbone
Cintre : Monobloc Allos aéro
Direction : FSA
Tige de selle : Carbone Allos aéro
Leviers : Shimano Ultegra Di2
Etriers : Shimano Ultegra
Dérailleurs Av/Ar : Shimano Ultegra Di2
Pédalier : Shimano Ultegra 52×36
Roues : Campagnolo Bora One 50
Pneus : Continental GP 5000 25mm
Cassette : Shimano Ultegra 11-28
Selle : San Marco Aspide Dynamic
Pédales : Livré sans
Poids : 7,240 kilos en taille L
Couleur(s) : Noir avec liserés rouge / ou blanc avec liserés bleu
Prix : 4590 euros
Fabricant : Allos BIKES

Laurent DEVERNET
Laurent Devernet a effectué ses premiers pas en tant que rédacteur dans la presse magazine cycliste en 1994. Il est devenu rédacteur web en 2011. A rejoint le projet todaycycling.com en 2016. A couvert un très grand nombre de courses cyclistes professionnelles. A vu apparaître les Chavanel, Voeckler, Pineau... A vu Virenque en pleurs. A évoqué les aveux d'Armstrong, et les stupéfiantes excuses d'un bon nombre de coureurs .... Fou de vélo !

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.