Tour de Colombie 2019 présentation
Les Colombiens seront nombreux pour remporter leur tour national. Capture d'écran Tour de Colombie

Du 12 au 17 février va être disputé le Tour de Colombie 2019. Une toute jeune épreuve par étapes intégrée au calendrier UCI depuis l’année dernière seulement. Mais qui a fait déjà sa place après le gros succès populaire de la première édition et peut s’installer comme un rendez-vous incontournable du début de saison. Il s’agit de la deuxième course sud-américaine qui se tient en très peu de temps, un peu plus d’une semaine après le Tour de San Juan (Argentine). Une occasion pour certains d’enchaîner, mais pour d’autres aussi de faire leur rentrée. Cela dure six jours au total, et progressivement la difficulté du parcours complet de 826,7 kilomètres augmente. De quoi apporter du suspense jusqu’au bout pour connaître le nom du vainqueur. Évoluant à domicile, les cyclistes colombiens seront évidemment attendus au tournant et essaieront comme l’an dernier de truster toutes les places du podium. Egan Bernal (Team Sky), qui avait devancé Nairo Quintana (Movistar Team) et Rigoberto Uran (EF Education First) vont à nouveau prendre le départ pour cette deuxième édition.

Tout savoir sur le Tour de Colombie 2019

En six jours, c’est un condensé parfait de ce que peuvent connaître les coureurs sur des formats encore plus long comme les Grands Tours. Avec un contre-la-montre par équipes, des étapes de plaine, vallonnées et de montagne à effectuer, tout le monde pourra à un moment trouver un terrain qui lui convient davantage. Mais surtout la course est dessinée de telle manière que cela doit monter en pression et en puissance au fil des jours jusqu’à l’étape reine ayant lieu l’ultime journée. De ce fait, c’est seulement dans les derniers instants du parcours de 826,7 kilomètres qu’il sera vraiment possible de dégager une certaine hiérarchie. Même si des coureurs déjà brillants l’an passé ne manqueront pas de rééditer une pareille performance. Egan Bernal (Team Sky) va prétendre à un deuxième sacre consécutif alors que Nairo Quintana (Movistar Team) essaiera de gravir la marche qui lui avait manqué. A voir aussi ce que sera capable de réaliser Chris Froome (Team Sky) pour sa première venue en terre colombienne.

Parcours du Tour de Colombie 2019 (2.1)

Mardi 12 février – Etape 1 – Medellin / Medellin (14 km – CLM par équipes)

Premier changement par rapport à la première édition, un contre-la-montre lancera ce Tour de Colombie 2019. Il sera disputée en équipes autour de Medellin et sur un parcours relativement court en fait. Ce sont quatorze kilomètres plats qui serviront à départager chacune d’entre elles. Avec des premiers écarts effectués au général, une première hiérarchie très provisoire sera en place.

Mercredi 13 février – Etape 2 – La Ceja / La Ceja (150,5 km)

La première étape en ligne de cette édition ne présentera aucune difficulté particulière. Autour de La Ceja, qui sera à la fois ville de départ et d’arrivée, les portions plates auront la part belle. Il y aura même que ça. C’est évidemment largement avantageux pour assister à une arrivée groupée, avec plus précisément les meilleurs sprinteurs qui s’expliqueront.

Jeudi 14 février – Etape 3 – Llanogrande / Llanogrande (167,6 km)

De l’incertitude est à prévoir pour cette troisième étape, qui peut revenir à de nombreux coureurs, autant à un sprinteur qu’à un baroudeur. Le profil est certes vallonné avec l’Alto El Nano (3,9 km à 5,6%) à franchir quatre fois mais tout dépendra du rythme empruntée. Lors du passage à son sommet pour la dernière fois, il restera une quinzaine de kilomètres, ce qui pourra avoir un impact particulier sur le résultat final.

Vendredi 15 février – Etape 4 – Medellin / Medellin (144 km)

Pour avoir du relief important, il faudra encore attendre un petit peu. Ce sera une nouvelle fois une journée promise à un sprinteur, et sans trop s’avancer non plus leur dernière opportunité. Le tracé va être essentiellement plat même si une côte doit être repassée à six reprises, mais sa difficulté relative (1,3 km à 6,6%) ne devrait pas chambouler les plans d’une arrivée en gros comité.

Samedi 16 février – Etape 5 – La Union / La Union (176,8 km)

Les choses sérieuses vont commencer au moment d’aborder le week-end et la dernière partie de l’épreuve. A la veille de l’arrivée finale, c’est une vraie de moyenne montagne qui attend les coureurs. Sur une étape disputée en circuit, il faudra d’abord passer par l’Alto El Nano (2,9 km à 5,5%) qui n’est pas forcément très difficile en soi mais va user au fur et à mesure des passages. Mais le moment clé sera l’ascension de l’Alto La Union (7,5 lm à 5,2%) qui est très rapprochée de l’arrivée et où des différences pourront se faire.

Dimanche 17 février – Etape 6 – El Retiro / Alto de Palmas (173,8 km)

Tout sur une montée pour décider du sort de ce Tour de Colombie 2019. C’est ainsi que va être scellé normalement le classement général. En soi, jusqu’au pied de la dernière difficulté, le tracé reste assez abordable mais après ça se corse véritablement. Pour aller vers l’arrivée jugée au sommet de l’Alto de Palmas, c’est presque seize kilomètres d’ascension qu’il va falloir avaler avec une pente moyenne de 6,6%. C’est dire à quel pont aucune faiblesse ne sera permise, et les grimpeurs pourront bien évidemment se mettre en évidence.

Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.