Tour de France 2023, étape 18 : Kasper Asgreen et ses compagnons d’échappée mettent en échec les sprinteurs

3
428
Tour de France 2023 étape 18 Kasper Asgreen et ses compagnons d'échappée mettent en échec les sprinteurs
Kasper Asgreen (Soudal - Quick Step) l'emporte à Bourg-en-Bresse. Image : @ASO_tdf

Alors que tous les observateurs voyaient Jasper Philipsen (Alpecin-Deceuninck) l’emporter au sprint à Bourg-en-Bresse, Kasper Asgreen (Soudal – Quick Step) et ses compagnons d’échappée ont déjoué tous les plans des équipes de sprinteurs à l’occasion de cette 18e étape. Le danois a devancé sur la ligne d’arrivée Pascal Eenkhoorn (Lotto Dstny) et Jonas Abrahamsen (Uno-X Pro Cycling Team). Pas de changement au classement général avec un Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) toujours en maillot jaune à trois jours de l’arrivée à Paris.

Classement de la 18e étape du Tour de France 2023

1 – ASGREEN Kasper (Soudal – Quick Step) les 184,9 km en 4:06:48 (45 km/h)
2 – EENKHOORN Pascal (Lotto Dstny) m.t
3 – ABRAHAMSEN Jonas (Uno-X Pro Cycling Team) m.t
4 – PHILIPSEN Jasper (Alpecin-Deceuninck) m.t
5 – PEDERSEN Mads (Lidl – Trek) m.t
6 – BOL Cees (Astana Qazaqstan Team) m.t
7 – MEEUS Jordi (BORA – hansgrohe) m.t
8 – TRENTIN Matteo (UAE Team Emirates) m.t
9 – LAPORTE Christophe (Jumbo-Visma) m.t
10 – MOZZATO Luca (Team Arkéa Samsic) m.t

Lire aussi : Le classement complet de la 18e étape

Classement général à l’issue de la 18e étape

1 – VINGEGAARD Jonas (Jumbo-Visma) en 72:04:39
2 – POGACAR Tadej (UAE Team Emirates) + 7:35
3 – YATES Adam (UAE Team Emirates) + 10:45
4 – RODRÍGUEZ Carlos (INEOS Grenadiers) + 12:01
5 – YATES Simon (Team Jayco AlUla) + 12:19
6 – BILBAO Pello (Bahrain – Victorious) + 12:50
7 – HINDLEY Jai (BORA – hansgrohe) + 13:50
8 – GALL Felix (AG2R Citroën Team) + 16:11
9 – KUSS Sepp (Jumbo-Visma) + 16:49
10 – GAUDU David (Groupama – FDJ) + 17:57

Lire aussi : Le classement général complet

3 Commentaires

  1. Je viens d’acheter des chaussettes qui viennent de Suède, j’aurais du les prendre du Danemark; ce n’est que partie remise. Belle étape de fin de Tour avec ce fameux quatuor de rouleurs qui résiste au peloton en fin d’étape. Un trio devenu quatuor suite au retour de P. Eenkhoorn venu les renforcer, après que le maillot vert Philipsen, trop fébrile et ayant plus ou moins pété un plomb, se soit livré à une manoeuvre d’intimidation peu glorieuse à son égard, ceci afin qu’ Eenkhoorn ne puisse revenir sur le trio à l’avant; mais Eenkhoorn sort et revient par la suite, de quoi étouffer l’histoire. Etouffer, masquer, oublier, etc…, c’est le métier, un travail de tous les jours, et encore plus dans le Tour de France. S’agissant d’Eenkhoorn, le néerlandais a quitté les rangs des Jumbo pour rejoindre Lotto-Dstny cette saison, va savoir pourquoi, la destnynation s’avère assez incompréhensible, car chez Jumbo Eenkhorn fut champion des Pays-Bas l’an passé, et il avait aussi réalisé, en 2022, entre autres, un fort brillant giro. Sa position à vélo parait bien changé cette année, et en moins bien… Peut-être une histoire de matériel; son apparence paraissait moins avancée, plus fluide; comme mieux posée en somme, sur son Cervélo l’an passé que sur le Ridley qu’il chevauche dorénavant; toujours très en vue, P. Eenkhoorn parait néanmoins un peu moins efficace que l’an passé, peut-être pour d’autres raisons que la seule marque ou position à bicyclette. Là, il est deuxième, mais il tombe sur Asgreen à son meilleur, ce qui n’est pas rien… Au bout d’un aussi long et épuisant effort, Asgreen avait devancé Van der Poel au sprint, à l’arrivée d’un Tour des Flandres…

  2. Asgreen pourra dire merci à son équipe qui a bien  » embêtée  » la poursuite à l’arrière . La Soudal a sauvé son tour de France , Patrick respire . Mais quelle fin d’étape …

  3. Une bien belle bataille.
    Eenkhoorn a été obligé de rouler sur l’herbe pour contourner le barrage des Alpecin à l’avant du peloton. Philipsen fut sans doute d’abord en colère contre ses équipiers qui ont permis ce dépassement. Il est allé chercher Eenkhoorn. Il l’a dépassé, ce qui est légal. Mais ensuite, il a dévié deux fois de sa trajectoire pour le bloquer, ce qui n’est pas correct. La chaine Youtube « Lanterne rouge » en anglais, montre cela très bien. Elle montre aussi que vers la fin, c’est le grimpeur léger Skjelmose qui fait la poursuite avec le léger Alaphiilippe dans sa roue pour le freiner, parce que les poids lourds du peloton veulent se réserver pour le sprint. Par ailleurs Quentin Pacher explique que le vent de face était plus fort que prévu sur cet étape.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.