Thibaut Pinot, derniers réglages en vu du Giro
Thibaut Pinot un des favoris au Tour des Alpes. Photo : Giro 2017

Cité parmi les principaux candidats à la victoire sur le Tour de Lombardie, Thibaut Pinot peut être le premier Français à l’emporter depuis 1997. C’était Laurent Jalabert qui attend toujours son successeur vingt ans après. Et si c’était la bonne année ?

Thibaut Pinot vise la victoire

Premier ou rien d’autre. Telle est l’ambition de Thibaut Pinot au moment d’aborder ce Tour de Lombardie 2017. Déjà troisième d’une précédente édition, en 2015, le Français a déjà connu la joie d’un podium. L’envie est désormais de grimper de deux marches supplémentaires. Une ambition légitime, car il fait parti de cette liste de coureurs capable d’ajouter ce grand Monument du cyclisme à leur palmarès. Les signes sont pour le moins positifs à un jour de la classique des feuilles mortes. Sur l’ensemble des courses dites de préparation, le coureur de la FDJ a affiché une bonne forme dès que la bagarre entre les favoris commençait.

Sur le Tour d’Emilie, le week-end dernier, le Franc-Comtois a signé un top 10 prometteur lui permettant de monter progressivement en puissance sur cette fin de saison italienne. Mais c’est surtout sur les Trois Vallées Varésines que Thibaut Pinot a été totalement rassurant concernant sa forme. Seul coureur en capacité de suivre Vincenzo Nibali à quelques kilomètres de l’arrivée dans un passage clé, le message envoyé était fort. Seulement battu par Alexandre Geniez au sprint, c’est une course qui permet de faire le plein de confiance. Moins en vu sur Milan-Turin, le Français n’en reste pas moins performant avec une huitième place. Espérons juste que ce soit seulement un jour de relative méforme pour le leader de la FDJ.

Finir en beauté la saison 2017

Sans cesse à l’avant en 2017, Thibaut Pinot est reparti du bon pied, après une saison précédente frustrante. Avec des résultats pas forcément en adéquation avec les très hautes ambitions du Français. Tout le contraire de ses derniers mois de compétition, avec en tête bien évidemment le Giro 2017. La victoire d’étape en fin de troisième semaine suivie d’une quatrième place finale au classement général rendent son bilan personnel proche de la perfection. Le podium était l’objectif de base mais la prestation globale sur les trois semaines de course efface en partie cette déception.

Profond amoureux de ces épreuves italiennes, Thibaut Pinot n’a jamais caché son affection particulière notamment pour le Giro. Cette fin de saison en est également une autre illustration. Le Tour de Lombardie est sans aucun doute le Monument du cyclisme qui lui convient le mieux, tant par son profil et que par ses mètres de dénivelé. Mais comme tout grand rendez-vous, il faut accumuler de l’expérience pour pouvoir espérer s’imposer un jour. La troisième position acquise en 2015 sur un parcours similaire est un atout de poids qui pourrait peser samedi. Avec Vincenzo Nibali, Rigoberto Uran, ou encore Adam Yates, c’est celui qui a fait la meilleure impression ces derniers jours. Alors pourquoi pas faire que le rêve devienne réalité. En jeu, inscrire son nom à l’une des plus grandes courses au monde.

Site de la course

Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

2 commentaires

  1. Compte tenu de l’opposition et de la fin du parcours, il lui sera difficile de terminer seul, même si tout est bien entendu possible…. mais s’il n’est pas décramponné et fait toujours partie du groupe des survivants aux abords d’une arrivée qui se solderait par un sprint en petit comité, un Pinot frais s’avérant en ce domaine intrinsèquement très compétitif par rapport à ses principaux opposants, pourquoi pas la victoire, en effet… En tous cas, T.Pinot parait avoir fait la préparation idéale pour ce faire, le dernier Milan-Turin, l’avant-veille de la course, n’étant pas très significatif quant à son potentiel sur son objectif, le tour de Lombardie, une toute autre course…

  2. J’aimerai bien voir T.Pinot gagner un bon *Pinot c’est toujours bon et rafraichissant.

    Mais attention le Requin de Messine a les dents longues et les ailerons aiguisés ………!

    *Pinot noir gris blanc des charentes a consommer sans modération en fin de saison ou pour féter la victoire d’un bon Pinot grand cru 2017 .

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.