Tour d'Italie : Tejay van Garderen (BMC Racing Team) y croit encore
Tejay van Garderen peut-il encore briller sur les classements généraux des Grands Tours? - Photo : BMC Raciing Team/Phil Gale/Emmie Colligne
Tour d’Italie : Malgré l’échec, Tejay van Garderen y croit encore
Noter cet article ?

Tejay van Garderen était venu sur le Tour d’Italie pour jouer le classement général de l’épreuve. Après plusieurs déceptions, notamment lors des étapes de montagnes au cours desquelles il n’a pas été en mesure de suivre les meilleurs, le coureur américain de la BMC Racing Team a été obligé de modifier ses objectifs. En partant à la chasse aux étapes, il a sauvé son Giro.

Un Tour d’Italie sauvé malgré tout

L’étape du Blockhaus a été difficile pour le coureur américain. En effet, en perdant près de quatre minutes sur le vainqueur du jour, Nairo Quintana (Movistar), il a effacé toutes ses chances de monter sur le podium du Tour d’Italie. La déception a été très grande pour le leader de la BMC Racing Team d’autant plus que la situation ne s’est pas améliorée les jours suivants. Lors de l’arrivée à Oropa entre autres, il a de nouveau perdu beaucoup de temps – plus de six minutes – sur Tom Dumoulin (Sunweb).

« Je pense encore que je suis capable de jouer le classement général d’un Grand Tour », explique Tejay van Garderen. « Je ne vais pas abandonner. Je l’ai déjà fait donc je ne vois pas pourquoi je n’y arriverai plus. Je sais que je n’ai pas les capacités de grimpeur d’un Nairo Quintana par exemple mais je me vois comme un coureur ayant un profil similaire à celui de Tom Dumoulin. Je dois encore apprendre car dans une course de trois semaines, vous ne pouvez pas avoir de mauvais jour. Le classement général a été un échec pour moi et c’est très décevant, heureusement la victoire d’étape a sauvé mon Tour d’Italie. »

En effet, Tejay van Garderen a réussi à se remobiliser pour aller chercher la victoire au terme de la 18ème étape du Giro. Dans un sprint à deux à Ortisei, au terme d’une étape de montagne difficile, il a battu son compagnon de route Mikel Landa (Team Sky).

Vidéo : Tejay van Garderen remporte la 18ème étape du Tour d’Italie

Présent dans l’échappée matinale, l’Américain de la BMC Racing Team a été au bout de son effort pour s’imposer devant Mikel Landa (Team Sky). Ce jour-là, Thibaut Pinot est passé à l’attaque pour distancer les principaux favoris et s’est classé troisième.

Tour savoir sur le Tour d’Italie, ici

1 COMMENTAIRE

  1. Il a déjà fait deux fois 5é du tour, en 2012, à 24 ans, puis en 2014 !… Par la suite, cette précocité n’a pas vraiment été concrétisée par de meilleurs résultats…Lui pense qu’il a un profil similaire à celui de Tom Dumoulin, mais il est un peu plus âgé et ils n’ont pas du tout le même profil dans l’évolution de leur carrière… Et même si Van Garderen a pu obtenir de très bons résultats en contre la montre, surtout avec sa forte équipe, il n’a jamais vraiment affiché un potentiel du niveau de Dumoulin…Mais l’américain croit en lui. Il semble même que, pour le moins, il ne doute pas de ses capacités et nous savons que ces américains sont parfois capables de progresser de manière particulièrement stupéfiante… Amstrong ou Horner étant bien entendu deux célèbres exemples dans leur manière de repousser les limites de ce qu’il est convenu d’appeler le raisonnable !… Aussi, compte tenu du propos qu’il tient, je me garderen bien de faire la moindre prévision sur l’évolution de la carrière de Tejay Van Garderen…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here