Parcours complet du Tour de France 2020
Du 27 juin au 19 juillet prochain les coureurs auront de quoi en découdre sur les routes de ce Tour de France 2020. Photo : @letour

De Nice à Paris-Champs-Elysées, et du 27 juin au 19 juillet, se disputera le Tour de France 2020, dont ce sera la 107e édition. Le peloton entrera rapidement dans le vif du sujet dès les premières étapes suivi des Pyrénées et des Alpes. Les coureurs se disputeront aussi les victoires d’étapes du côté de l’Atlantique mais aussi dans le Massif central. Toute la partie Nord de la France a été ignorée.

Tour de France 2020 – Le parcours complet

A 255 jours du prochain Tour de France, les organisateurs de la Grande Boucle ont dévoilé le parcours du Tour de France 2020. Au menu : Alpes, Pyrénées, Massif central, 176 coureurs (22 équipes de 8 coureurs), et un seul contre-la-montre (individuel).

Samedi 27 juin – Etape 1 – Nice › Nice (156 km)

Une véritable mise en jambes avec une étape longue de 156 kilomètres disputée autour de Nice, et destinée aux sprinteurs.

Dimanche 28 juin – Etape 2 – Nice › Nice (187 km)

Seconde étape disputée autour de Nice mais cette fois-ci dans les hauteurs de la ville avec deux cols à plus de 1500 mètres à escalader. Un air de Vuelta et de Giro ce début de parcours !

Lundi 29 juin – Etape 3 – Nice › Sisteron (198 km)

Une troisième étape qui devrait sourire aux sprinteurs avec quelques 198 kilomètres de courus entre Nice et Sisteron.

Mardi 30 juin – Etape 4 – Sisteron › Orcières-Merlette (157 km)

Cette quatrième étape sera l’occasion pour tester les grimpeurs et les favoris avec une étape qui s’achèvera au sommet, après 157 kilomètres courus entre Sisteron et Orcières-Merlette, à plus de 1800 mètres d’altitude.

Mercredi 1 juillet – Etape 5 – Gap › Privas (183 km)

Pour la troisième fois depuis le départ du Tour de France 2020, ce sont une nouvelle fois les sprinteurs qui devraient être mis à l’honneur, après quelque 183 kilomètres disputés entre Gap et Privas.

Jeudi 2 juillet – Etape 6 – Le Teil › Mont Aigoual (191 km)

En ce 2 juillet et cette sixième étape, l’échappée du jour pourrait très bien réussir là où bien trop souvent de fois elles échouent, notamment sur le Tour de France, et contrairement aux deux autres Grands Tours. Si les pièges seront à éviter entre Le Teil et Mont Aigoual, les opportunistes pourraient bien être récompensés et s’expliqueront au sommet, à 1560 mètres d’altitude

Vendredi 3 juillet- Etape 7 – Millau › Lavaur (168 km)

Entre Millau et Lavaur, les sprinteurs seront une nouvelle fois à la fête.

Samedi 4 juillet – Etape 8 – Cazères › Loudenvielle (140 km)

Les coureurs disputeront une véritable étape Pyrénéenne avec pas moins de trois ascensions et seulement 140 kilomètres, mais surtout avec le Port de Balès (11,7 km à 7,7%) et le Col de Peyresourde (9,7 km à 7,8%) en guise de seconde et troisième montées du jour. Sur le papier, l’étape devrait de toute évidence être animée de bout en bout.

Dimanche 5 juillet – Etape 9 – Pau › Laruns (154 km)

Pas d’arrivée au sommet pour cette seconde étape disputée dans les Pyrénées mais une étape suffisamment difficile pour que les favoris se dévoilent d’une manière ou d’une autre, avec notamment à escalader le Col de la Hourcère (11,1 km à 8,8%) suivi du Col de Marie-Blanque (7,7 km à 8,6%) avant de basculer vers Laruns, théâtre de l’arrivée de la 9ème étape où s’était imposé en 2018 un certain Primoz Roglic.

Lundi 6 juillet – Première journée de repos

Première journée de repos passée en Charente-Martime pour tous les coureurs toujours en course. Tous, sauf exception, iront rouler comme de tradition mais surtout pour maintenir la pression sur les organismes.

Mardi 7 juillet – Etape 10 – île D’Oleron › Île de Ré (170 km)

La dixième étape du Tour de France 2020, courue entre l’île d’Oléron et l’île de Ré, sera propice aux bordures et il ne faudra pas être piégé quand on est un leader et candidat à la victoire finale. L’échappée du jour, composée de rouleurs, pourra s’en donner à coeur joie.

Mercredi 8 juillet – Etape 11 – Châtelaillon-Plage › Poitiers (167 km)

De nouveau, les sprinteurs devraient être à l’honneur sur cette onzième étape avec notamment un belle longue ligne droite de 1.500 mètres pour en découdre et où les candidats au maillot vert pourront s’expliquer entre spécialistes. Peter Sagan, septuple vainqueur du maillot du classement par points sera cette année encore l’homme à battre.

Jeudi 9 juillet – Etape 12 – Chauvigny › Sarran (218 km)

Tandis que certains feront en sorte de s’économiser tant bien que mal, dans les roues, à l’occasion de l’étape la plus longue de ce Tour de France 2020, d’autres feront au contraire tout pour prendre l’échappée du jour qui ira au bout sans nul doute. Mais, par contre, un seul coureur inscrira son nom au palmarès.

Vendredi 10 juillet – Etape 13 – Châtel-Guyon › Puy Mary (191 km)

La 13e étape, longue de 191 kilomètres disputés entre Châtel-Guyon et Puy Mary, mettront à l’honneur et en évidence les favoris du Tour et ce notamment sur les pentes du Col de Neronne (3,8 km à 9,1%) suivi du Pas de Peyrol (5,4 km à 8,1%).

Samedi 11 juillet – Etape 14 – Clemont Ferrand › Lyon (197 km)

Entre Clermont Ferrand et Lyon, les coureurs de la Grande Boucle évolueront dans les Monts du Forez auxquels s’ajouteront dans le final, en fin d’étape, trois côtes.

Dimanche 12 juillet – Etape 15 – Lyon › Grand Colombier (175 km)

A la veille de la seconde journée de repos, les favoris auront rendez-vous au Grand Colombier (1501 mètres – 17,4 km à 7,1 %) après quelque 175 kilomètres de course. Les candidats au maillot jaune se dépenseront sans compter.

Lundi 13 juillet – Deuxième journée de repos

Mardi 14 juillet – Etape 16 – La Tour-du-Pin › Villard-de-Lans (164 km)

Les attaquants, à l’occasion de cette 16e étape du Tour de France 2020, seront sans nul doute à l’honneur, avec comme terrain de jeu la Chartreuse ainsi que le Vercors. Idéal pour une belle partie de manivelles en tête de course et avec à la clef une victoire d’étape pour le coureur le plus fort du jour.

Mercredi 15 juillet – Etape 17 – Grenoble › Méribel (168 km)

Etape avec arrivée au sommet en ce 17e jour de course. Ce sont deux géants des Alpes que les coureurs et favoris auront à escalader. Avant de se jouer la victoire de d’étape et/ou le maillot jaune de leader, les coureurs auront à franchir le Col de la Madeleine (17,1 km à 8,4%) avant de s’élancer vers la montée finale et le Col de la Loze (21,5 km à 7,8%).

Jeudi 16 juillet – Etape 18 – Méribel › La Roche-sur-Foron (168 km)

Au menu de cette 18e étape, pas moins de 4.000 mètres de d’ascension et le Plateau des Glières en guise de théâtre du jour et comme en 2018. Au terme de cette étape, les jambes de bon nombre de coureurs seront fatiguées.

Vendredi 17 juillet – Etape 19 – Bourg-en-Bresse › Champagnole (160 km)

A Champagnole, ce sont les sprinteurs qui seront attendus en vainqueurs, à l’occasion de cette 19e étape. Mais seuls le sprinteurs qui auront résisté aux étapes Alpestres pourront tenter de l’emporter.

Samedi 18 juillet – Etape 20 – Lure › La Planche des Belles Filles (36 km)

A la planche des Belles Filles, les favoris au maillot jaune et à la victoire finale se joueront la prestigieuse victoire sur un contre-la-montre individuel de 36 kilomètres sur lequel les coureurs seront continuellement en prise, jusqu’à la montée finale à plus de 1.000 mètres d’altitude.

Dimanche 19 juillet – Etape 21 – Mantes-la-Jolie › Paris (122 km)

Au départ de Mantes-la-Jolie, les coureurs du Tour de France 2020 en termineront, comme de tradition, par un emballage final et sans doute un sprint massif, après quoi aura lieu la cérémonie de clôture avec l’attribution des maillots aux différents lauréats.

Vidéo : Le parcours du Tour de France 2020

Laurent DEVERNET
Laurent Devernet a effectué ses premiers pas en tant que rédacteur dans la presse magazine cycliste en 1994. Il est devenu rédacteur web en 2011. A rejoint le projet todaycycling.com en 2016. A couvert un très grand nombre de courses cyclistes professionnelles. A vu apparaître les Chavanel, Voeckler, Pineau... A vu Virenque en pleurs. A évoqué les aveux d'Armstrong, et les stupéfiantes excuses d'un bon nombre de coureurs .... Fou de vélo !

1 commentaire

  1. Un tour pour grimpeur ,c’est sur . Un parcours recherché accidenté vallonné montagneux comme à la Vuelta . Terminé l’ennui devant la tv ?

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.