Valentin Madouas vainqueur de Paris-Bourges 2018
Valentin Madouas (22 ans) termine sa saison en beauté, avec un tout premier succès professionnel. Photo : D.R
296 Partages

A l’occasion de cette 67ème édition de Paris-Bourges, les coureurs avaient à parcourir 193,7 kilomètres en ce jeudi après-midi. Et au terme de cet effort de fin de saison, c’est le français Valentin Madouas (Groupama-FDJ), présent dans l’échappée, qui s’est imposé en costaud, résistant au retour du peloton jusque dans les tout derniers mètres. A l’arrivée, il a devancé de peu Bryan Coquard (Vital Concept) et Christophe Laporte (Cofidis), classés respectivement deuxième et troisième. Le coureur âgé de 22 ans signe son tout premier succès dans les rangs professionnels.

Premier succès pour Valentin Madouas

Au départ de la course, à Gien, ce n’est pas forcément lui que nous attendions le plus ! Pourtant, Valentin Madouas succède bien au palmarès de l’épreuve à Rudy Barbier, sur le tracé de Paris-Bourges.

Après plusieurs tentatives avortées, une échappée de 6 coureurs s’est rapidement formée, rejointe par la suite par une quinzaine d’autres cyclistes. Un groupe de huit coureurs costauds s’est alors détaché, faisant la course en tête durant une cinquantaine de kilomètres avant que le peloton ne les rattrape dans le final, sous l’impulsion notamment des équipes de sprinteurs. Mais le jeune Valentin Madouas a eu la bonne idée de fausser compagnie à ses partenaires d’échappée à deux kilomètres de l’arrivée. Malgré le retour en trombe dans la dernière ligne droite de Bryan Coquard (qui avait fait travailler ses équipiers toute la journée), le coureur de la Groupama-FDJ a tenu, pour finalement devancer son compatriote d’un boyau sur la ligne.

https://twitter.com/davidguenel/status/1047869143276503041

296 Partages
Laurent DEVERNET
Laurent Devernet a effectué ses premiers pas en tant que rédacteur dans la presse magazine cycliste en 1994. Il est devenu rédacteur web en 2011. A rejoint le projet todaycycling.com en 2016. A couvert un très grand nombre de courses cyclistes professionnelles. A vu apparaître les Chavanel, Voeckler, Pineau... A vu Virenque en pleurs. A évoqué les aveux d'Armstrong, et les stupéfiantes excuses d'un bon nombre de coureurs .... Fou de vélo !

1 commentaire

  1. Il faut voir la réalité en face, Madouas avait déçu à Innsbrick, en Autruche, où il n’avait jamais pu sortir la tête de l’eau, mais là, dans cette ville de bourges et au prix d’une belle fin de bourse, il remporte Paris-Courges ! Soupe à la grimace pour les sprinters ! Ses potirons féliciter Madouas après l’arrivée, et ils eurent bien raison, car il gage de pneu, mais il fallait quand même voir juste avec ce Coquard à ses trousses, et en plus devant Laporte ! Bravo !

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.