Enric Mas intégrera l'effectif du Team Movistar
Enric Mas passe de Deceuninck - Quick Step au Team Movistar. Photo : @PhotoGomezSport / @ehitzulia
105 Partages

Parti dans l’échappée, Enric Mas (Quick-Step Floors) a résisté jusqu’au bout pour aller s’imposer au terme de la sixième et dernière étape du Tour Pays Basque. Sa première victoire acquise dans le WorldTour à 23 ans. L’Espagnol s’est adjugé l’étape reine d’une longueur de 122 kilomètres en devançant Mikel Landa (Team Sky) et Jon Izagirre (Bahrain Merida). Primoz Roglic (LottoNL-Jumbo) porteur du maillot jaune a fini à près d’une minute du vainqueur du jour mais a remporté le classement général final.

Enric Mas, Primoz Roglic, le duo gagnant de la dernière journée du Tour du Pays Basque

Enric Mas va se rappeler à vie de cette dernière étape du Tour du Pays Basque 2018. A 23 ans, il vient de décrocher sa toute première victoire chez les professionnels. Un jour forcément particulier dans une carrière. Et pourtant, ce succès obtenu a mis du temps à se dessiner procurant de ce fait encore plus de joie. Membre de l’échappée qui s’est constituée progressivement dans les premières ascensions de la journée, l’Espagnol a été le dernier à résister au retour des favoris. Tout ceux qui l’accompagnaient jusque dans le final comme Thomas De Gendt (Lotto Soudal), Carlos Verona (Mitchelton Scott) et Gregor Muhlberger (Bora Hansgrohe) se sont fait rattraper à un moment donné. C’est dire le niveau de la performance réalisée par le jeune coureur de Quick-Step Floors.

Dans la dernière ascension de l’étape l’Urzatsa (1re catégorie – 3,1 km à 12,7%), Enric Mas a produit son effort pour se séparer des autres échappés et résister au retour des principaux cadors dont Mikel Landa. Le leader de la formation Movistar a été la plus grande menace pour disputer la victoire d’étape. Attaquant à moins de cinq kilomètres de l’arrivée, il a laissé tous les autres protagonistes du classement général sur place dont le premier Primoz Roglic. Le Slovène n’a pas été capable pour la première fois de la semaine de suivre le rythme jusqu’au bout et a été mis en difficulté. Heureusement pour lui, il avait fait la grande partie du travail tout au long de la semaine, disposant du coup d’une avance assez confortable.

Possédant au départ de l’ultime étape, 1 minute et 57 secondes de marge par rapport à Mikel Landa, Roglic n’a pas craqué même s’il a failli perdre gros. Pris dans une chute au bout d’une dizaine de kilomètres seulement, le leader de la LottoNL-Jumbo a dû certainement garder des stigmates de cet événement dans le final, mais sans grandes conséquences. Il a perdu que 44 secondes sur son principal rival sur la ligne d’arrivée, un écart suffisant pour rester en tête. Une victoire finale dans cette 58e édition du Tour du Pays Basque logique pour le Slovène, qui est sa première dans une course par étapes du WorldTour.

105 Partages
Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

3 commentaires

  1. Landa est de retour avec la Sky, étonnant comme les choses peuvent changer en 1 étape. C’est Quintanna qui doit être heureux.

  2. Le duo Quintana – Landa a bien tenté de faire sauter Roglic, mais ils n’y sont pas parvenus… Quintana a bien tenté de servir de tremplin pour Landa, mais il était trop tard, la slovène avait gagné, et c’est pas volé… Pour Movistar, l’entreprise Arrate n’a donc pas réussi puisque l’étale échappe au Panda… En aurait-il pu avoir Mas en plaçant son coup de bambou au pas de la butte, rien n’est moins sûr… Car le jeune espagnol confirme là son potentiel… Vingt-cinquième succés Quickstep avec un nouveau coureur dans la liste… On ne s’y attendait pas ! Quelle surprise !… Nouvelle victoire espagnole après celle de Fraile la veille, de quoi rassurer ceux qui s’inquiète sur le niveau du cycliste au delà des Pyrénées…Ils sont cinq dans les dix premiers au général, dans cinq équipes différentes, le seul Landa sous couleur espagnole…

  3. Beau vainqueur final Primoz Roglic a géré cette dernière étape . Mais il semble avoir fini dans le dur . Il faut bien dire que cette épreuve était corsée , mais pourquoi les organisateurs durcissent autant les épreuves , depuis quelques années . Je me le demande . Nouvelle victoire d’étape de la Quick – Step Flooors Enric Mas à 23 ans nous promet une belle carrière . Je passe tout de suite à Julian Alaphilippe qui a baissé en performance aux cours des jours . Cela me fait penser au Paris Nice de cette année ou il a fini malade . Je me pose la question pourquoi cette baisse de rendement . Problème de récupération , problème de genou , fatigue , malade ? Ou stratégie d’équipe …. Les Ardennaises le hante t il a ce point là . C’est vrai que je suis exigeant sur Julian ( 25 ans ) mais bon il nous tape deux étapes et un bon contre la montre, et après je dirais plus de lumière . Cela m’interpelle un peu , car d’autres semblent comparativement monter en puissance durant l’épreuve … ( un non sens d’ailleurs ) Notamment les espagnols , mais là c est une autre histoire . La Sky transparente , depuis le début de saison . Mais bon est ce une conséquence de l’affaire Froome ? qui faut bien le dire va nous pourrir l’ année . Les autres français semblent aussi en retrait , Romain Bardet Alexis VUILLERMOZ et autres n’ont pas pesés dans la course . Mais les objectifs sont plus lointains … Voilà j’ai fini mes mauvaises observations et je regarde le Paris Roubaix dans le canapé …. Ouais , ouais . je sais facile ……………..

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.