Vuelta 2020 parcours
La carte du parcours complet de la Vuelta. @lavuelta
136 Partages

Pour sa 75e édition, la Vuelta 2020 démarrera des Pays-Bas, et plus précisément d’Utrecht. D’ailleurs deux autres pays seront traversés par ce Grand Tour : la France et le Portugal. Sans oublier bien évidemment l’Espagne où le tracé se concentrera dans sa région du nord et du nord-ouest. La course se déroulera du 14 août au 6 septembre.

Quatre pays traversés, huit arrivées au sommet, deux étapes chronométrées. Voici quelques données à retenir du prochain Tour d’Espagne dont ce tracé de 3 245 kilomètres tient à concerner un large panel de coureurs, et pas uniquement des grimpeurs. D’ailleurs, sur les trois premières journées, toutes disputées aux Pays-Bas, les rouleurs et les sprinteurs auront clairement un parcours à leur convenance avec un contre-la-montre par équipes à Utrecht pour débuter suivi de deux étapes de plaine.

Ce départ loin d’Espagne a pour conséquence qu’il y aura une journée de repos supplémentaire sur cette 75e édition. La première intervenant dès le quatrième jour pour permettre aux coureurs d’arriver en terre ibérique. Le changement va directement être vérifiable avec un passage à redouter au Pays Basque. Un terrain escarpé et du dénivelé est promis aux engagés qui devront aller jusqu’à Arrate, théâtre de la première arrivée au sommet. Il y en aura encore sept autres sur le restant du parcours, mais presque jamais durant deux journées consécutives. C’est une des particularités de la Vuelta 2020.

Parmi les étapes qui retiennent une attention toute particulière, il y a bien évidemment la neuvième. Celle-ci aura une arrivée jugée au sommet du Tourmalet, passage généralement mythique du Tour de France, mais que cette fois-ci le Tour d’Espagne empruntera. Assurément, il s’agira d’un moment important à ne pas rater pour les prétendants au classement général.

La deuxième partie de la Vuelta promet aussi d’être corsée. En l’espace de quelques jours seulement, des arrivées seront prévues à Moncalvillo (11e étape), La Farrapona (14e étape) et surtout l’Angliru (15e étape). Réputée comme l’une des ascensions les plus difficiles d’Europe avec ces redoutables pourcentages, cela s’annonce comme un rendez-vous particulier. Plus globalement, ces trois journées vont permettre d’y voir encore plus clair dans la hiérarchie.

Après avoir passé la dernière journée de repos, il restera six étapes à disputer. La première d’entre elle concernera l’unique contre-la-montre individuel de cette édition. Il sera effectué de Muros à Ezaro. Autrement, les 18e et 19e étapes auront la particularité d’être à la fois disputés en Espagne et au Portugal. Mais c’est bien l’avant-dernière journée qui permettra de sceller le sort de chacun au niveau du général avec la Covatilla comme juge de paix. En ce qui concerne l’arrivée, pas de surprise un tracé en circuit dans les rues de Madrid.

136 Partages
Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.