Tim Wellens, Tom Dumoulin le duo gagnant

1
Tom Dumoulin est le nouveau leader du BinckBank Tour
Le BinckBank Tour réussit à Tim Wellens déjà double vainqueur. Photo : BinckBank Tour

Disputé dans des conditions apocalyptiques, le scénario de l’avant-dernière étape du BinckBank Tour a été fou. Malchanceux, Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) a perdu toute ses illusions pour la victoire finale. Au contraire du vainqueur de l’étape Tim Wellens (Lotto-Soudal) et du nouveau leader au général Tom Dumoulin (Team Sunweb).

Chamboulement au classement du BinckBank Tour

Folle journée ! Sous la pluie, la sixième étape du BinckBank Tour a tenu toutes ses promesses. Au vu du scénario, Peter Sagan est sans aucun doute le grand perdant de la journée. Pourtant en grande forme, le Slovaque a été frappé par un terrible coup du sort. Une crevaison au pire des moments l’a contraint à s’arrêter, alors qu’il était en mesure de suivre Tim Wellens, Tom Dumoulin, et au minimum le premier groupe de poursuivants composé de Greg Van Avermaet, Oliver Naesen notamment. Prétendant à la première place du BinckBank Tour, tout est perdu pour le double champion du monde, qui n’apparaît même plus dans les dix premières places. Terrible désillusion. C’est le Néerlandais Tom Dumoulin, premier au Giro, qui fait l’excellente affaire, mais sa tunique de leader reste fragile car Tim Wellens ne pointe qu’à quatre secondes.

Ne rien manquer de l’actualité des transferts 2017/2018

Un final difficile pour finir en beauté

Les écarts réduits entre les deux premiers ne permettent pas encore de deviner le classement final. Mais le sacre risque de se jouer entre Tom Dumoulin et Tim Wellens, double vainqueur en 2014 et 2015. Cette étape à Houffalize a eu le mérite de clarifier les positions. Le troisième, Greg Van Avermaet, semble trop loin, à plus de 45 secondes. Mais on n’est peut-être pas au bout de nos surprises avec ce qu’il reste à franchir comme difficultés. Après un mini Amstel Gold Race, et un Liège-Bastogne-Liège, ça va être un parcours ressemblant au Tour des Flandres. Le Belge était l’ogre des courses flandriennes cette saison. En plus si les conditions météo s’en mêlent, les retournements de situation pourraient encore intervenir. Comment ne peut pas imaginer Peter Sagan avec l’esprit revanchard ? A lui seul, le coureur de la Bora-Hansgrohe est capable de s’offrir un succès prestigieux au Mur de Grammont et de dessiner une nouvelle hiérarchie. A moins de 24 heures de l’arrivée, l’indécision reste totale.

Classement de la 6ème étape du BinckBank Tour 2017

Rank BIB Rider Nation Team Age Result IRM Points
1 11 WELLENS Tim
BEL
LOTTO SOUDAL 26 5:04:36 50
2 41 DUMOULIN Tom
NED
TEAM SUNWEB 27 5:04:36 20
3 61 STUYVEN Jasper
BEL
TREK – SEGAFREDO 25 5:04:53 8
4 21 VAN AVERMAET Greg
BEL
BMC RACING TEAM 32 5:04:53
5 12 BENOOT Tiesj
BEL
LOTTO SOUDAL 23 5:04:53
6 138 VALGREN ANDERSEN Michael
DEN
ASTANA PRO TEAM 25 5:04:56
7 171 NAESEN Oliver
BEL
AG2R LA MONDIALE 27 5:04:56
8 77 POLITT Nils
GER
TEAM KATUSHA ALPECIN 23 5:06:18
9 91 VANMARCKE Sep
BEL
CANNONDALE DRAPAC PROFESSIONAL CYCLING TEAM 29 5:06:18
10 203 SMITH Dion
NZL
WANTY – GROUPE GOBERT 24 5:06:18

Classement général

Rank BIB Rider Nation Team Age Result IRM Points
1 41 DUMOULIN Tom
NED
TEAM SUNWEB 27 20:27:49 8
2 11 WELLENS Tim
BEL
LOTTO SOUDAL 26 20:27:53
3 21 VAN AVERMAET Greg
BEL
BMC RACING TEAM 32 20:28:35
4 61 STUYVEN Jasper
BEL
TREK – SEGAFREDO 25 20:28:41
5 138 VALGREN ANDERSEN Michael
DEN
ASTANA PRO TEAM 25 20:28:51
6 171 NAESEN Oliver
BEL
AG2R LA MONDIALE 27 20:28:58
7 31 BOOM Lars
NED
TEAM LOTTO NL – JUMBO 32 20:29:35
8 51 SAGAN Peter
SVK
BORA – HANSGROHE 27 20:29:37
9 168 SÜTTERLIN Jasha
GER
MOVISTAR TEAM 25 20:30:02
10 4 GILBERT Philippe
BEL
QUICK – STEP FLOORS 35 20:30:04

Retrouvez l’intégralité du classement sur le site de l’UCI

Site officiel de la course

Soyez le premier à noter !
Un instant...

1 COMMENTAIRE

  1. Sagan était bien à l’avant avec Dumoulin et Wellens au moment de sa crevaison… Il faut relever ce problème de l’organisation, l’absence de moto de dépannage derrière ce trio à ce moment-là… Le champion du monde avait de quoi être furieux après l’organisation, mais de là à balancer la roue crevée, quoi qu’il en soit, ce n’est pas terrible… Il y a le coureur, le champion, et il y a aussi l’image qu’il renvoie, notamment auprés du jeune public… Une roue est une roue, avec son prix, dérisoire pour Sagan, mais pas pour tous !… En fait cette course ne lui réussit guère, diverses oppositions se focalisent sur lui, comme l’an passé… Hier déjà, attaqué de toutes parts, il fut contraint de laisser partir Boem… Boem devant, les autres son derrière ils l’ont vu, tout comme son bras d’honneur, adressé en premier lieu à ce Sagan trop souvent gagnant en ces régions…
    Sagan relégué à 1mn 48s du leader Dumoulin, presque autant sur Wellens, etc…, le slovaque fait bien sûr partie des favoris pour la dernière étape, mais il ne lui sera pas possible de renverser le classement général… A moins d’un fait de course bien improbable, d’autant plus qu’il y a d’autres adversaires très forts devant lui…

LAISSER UN COMMENTAIRE