Zdenek Stybar remporte la 6e étape du Tour de San Juan
Zdenek Stybar réussit son coup de force du dernier kilomètre. Photo : Tour de San Juan
229 Partages

Pour la sixième et avant-dernière étape du Tour de San Juan, ce n’est pas un sprinteur comme supposé qui l’a emporté. La faute à Zdenek Stybar (Deceuninck – Quick Step), qui aura réussi son pari en anticipant avec une attaque à plusieurs centaines de mètres de l’arrivée. Piégés par le Tchèque, Juan Sebastian Molano deuxième (UAE Team Emirates) et Rudy Barbier troisième (Israel Strat-Up Nation) ont laissé filer une belle occasion. Au classement général, Remco Evenepoel coéquipier du vainqueur du jour mène toujours et se rapproche du sacre.

Vers une arrivée massive sur le circuit de Villicium ?

Un scénario n’est jamais écrit à l’avance. Le final de la sixième étape du Tour de San Juan l’a parfaitement démontré. Alors que tout semblait se diriger vers une explication entre sprinteurs à l’Autodromo El Villicium, un coureur en a décidé autrement. Zdenek Stybar a faussé compagnie au reste du peloton à moins d’un kilomètre de l’arrivée et n’a plus jamais été revu. Son audace et son tempérament offensif à un moment de la course pour le moins inattendu se sont avérés payantes.

Sur ce coup là, bien évidemment, les sprinteurs qui attendaient gentiment la dernière ligne se sont fait bien avoir et peuvent seulement être frustrés de ce final. En plus, tout avait été fait en sorte qu’ils arrivent dans les meilleures dispositions possible. Le peloton avait fait le travail en gérant l’échappée du jour et en la reprenant bien avant l’entrée sur le circuit ou était jugé autant le départ que l’arrivée. C’est en fait à cet endroit qu’ils sont tombés dans le piège tendu par Stybar. Ne soupçonnant pas un seul instant son accélération, quand elle s’est produite, c’était déjà presque trop tard en connaissant les énormes qualités de rouleur de ce dernier. Ayant pris un certain avantage sur deux courbes successives, le Tchèque a ensuite tenu dans la dernière ligne droite pour aller s’imposer. Les retours de Juan Sebastian Molano ou encore de Rudy Barbier n’ont rien changé quant à l’issue.

Deceuninck – Quick Step au top en Argentine

Pour Zdenek Stybar, c’est une victoire d’autant plus belle qu’elle n’était pas attendue et qu’elle est obtenue avec la manière. A quelques semaines des premières classiques belges pavés de la saison, le dernier vainqueur de l’Omloop Het Nieuwsblad et de l’E3 BinckBank Classic se révèle en tout cas être en très bonne condition. Autre coureur en forme, Remco Evenepoel, membre aussi de la formation Deceuninck – Quick Step n’a plus qu’une étape à passer sans encombre pour s’assurer définitivement la victoire finale dans ce Tour de San Juan. Dès l’entame de cette saison, ce qui est certain déjà, c’est que Deceuninck – Quick Step pose son empreinte.

Vidéo de Cyclisme
Les temps forts de la 6e étape du Tour de San Juan 2020

Classement de la 6e étape du Tour de San Juan 2020

Nom Equipe
1 STYBAR Zdenek DECEUNINCK – QUICK STEP 03:56:51
2 MOLANO Juan Sebastian UAE TEAM EMIRATES m.t.
3 BARBIER Rudy ISRAEL START-UP NATION m.t.
4 BELLETTI Manuel ANDRONI GIOCATTOLI – SIDERMEC m.t.
5 OSS Daniel BORA – HANSGROHE m.t.
6 SAGAN Peter BORA – HANSGROHE m.t.
7 HODEG Alvaro José DECEUNINCK – QUICK STEP m.t.
8 NARANJO Nicolas Javier AGRUPACION VIRGEN DE FATIMA m.t.
9 SOTO Nelson Andres COLOMBIA TIERRA DE ATLETAS m.t.
10 JOYCE Colin RALLY CYCLING m.t.

Classement général – 6e étape du Tour de San Juan 2020

Nom Equipe
1 EVENEPOEL Remco DECEUNINCK – QUICK – STEP 20:15:56
2 GANNA Filippo ITALIE +33
3 SEVILLA Oscar MEDELLIN +1’01
4 MCNULTY Brandon UAE TEAM EMIRATES +1’21
5 FLOREZ Miguel Eduardo ANDRONI GIOCATTOLI – SIDERMEC +2’11
6 OLIVEIRA Nelson MOVISTAR TEAM +2’27
7 MARTIN Guillaume COFIDIS +2’28
8 PAREDES Cesar Nicolas MEDELLIN +2’36
9 MANNION Gavin RALLY CYCLING +2’53
10 DOTTI Juan Pablo SEP DE SAN JUAN +3’05

229 Partages
Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

1 commentaire

  1. En effet, personne n’imaginait une telle fin de course avec ce démarrage au kilomètre, si ce n’est Stybar lui-même… Il faut que l’intéressé soit actuellement doté d’un démarrage et d’une puissance hors-normes pour l’emporter ainsi, au nez et à la barbe de ces sprinters, tous coiffés sur le fil : Barbier, bien sûr , mais aussi Sagan, Molano, Gaviria, etc… ! Ah oui alors !… Et nous pouvons en effet observer, blasés ou ébahis, à chacun son humeur, ces coureurs Quick-Step au diapason : du sprinter Bennett au phénoménal Evenepoel, en passant par le vétéran Devenyns en Australie, etc…

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.