A travers la Flandre reste dans la même veine
Yves Lampaert, l'homme à battre en 2019. Photo : Digitalclickx/A travers la Flandre

Pour sa 74e édition, le parcours de la classique belge A Travers la Flandre ne connaîtra pas de grands chamboulements par rapport à l’année précédente. Seules quelques modifications auront lieu sur le tracé et la difficulté sera toujours aussi importante pour espérer inscrire son nom au palmarès.

A Travers la Flandre, le dernier test avant le Tour des Flandres et Paris-Roubaix

En un an, peu de changement à signaler concernant A Travers la Flandre. Les principales modifications entreprises pour la dernière édition restent quasiment identiques. D’une pure classique flandrienne, cette course s’est transformée en une classique plus vallonnée avec quelques secteurs pavés pour ajouter de la difficulté. Et elle va le rester ainsi. Autrement-dit, le départ sera toujours donné de Roeselare. De ce point, la première partie sera essentiellement plate avec pas la moindre difficulté à franchir. Une occasion surtout pour une échappée de se développer et prendre du champ. C’est qu’après seulement plusieurs dizaines de kilomètres que les choses sérieuses débuteront. Le premier obstacle sera le Nouveau Quaremont puis une transition amènera les coureurs dans le vif du sujet.

A partir du Kluisberg, deuxième ascension de la journée, cela ne va quasiment plus s’arrêter d’ici la ligne d’arrivée. Les coureurs risquent d’être toujours en prise. Et la bataille entre les favoris devrait logiquement se déclencher à un moment donné. Il y aura notamment le Taaienberg, mont réputée des Flandres pour tenter de provoquer la sélection et faire une certaine différence. Pour arriver à Waregem après 179,8 kilomètres, onze difficultés seront donc présentes sur l’ensemble du parcours dont la dernière le Nokereberg situé à six kilomètres du terme. De quoi profiter du terrain proposé quasiment jusqu’à la fin.

En mars dernier, les conditions météorologiques compliquées avaient rendu la course encore plus difficile que prévu. Les spécialistes de ce type de course s’étaient livrés une belle bataille, qui avait finalement tourné en la faveur de Yves Lampaert. Double tenant du titre, le coureur de Quick-Step Floors s’était imposé sur la dernière édition devant Mike Teunissen et Sep Vanmarcke.

Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.