Actu Mondiaux : Alaphilippe, Bardet, Madouas sélectionnés pour Wollongong 2022

12
1314
Actu Mondiaux Alaphilippe Bardet Madouas sélectionnés pour Wollongong 2022
Photo : @FFC

Pour les championnats du monde sur route de Wollongong 2022, sur la course en ligne masculine disputée le 25 septembre prochain, le sélectionneur de l’Equipe de France Thomas Voeckler a fait son choix. Parmi les neuf coureurs choisis, il comptera notamment sur Julian Alaphilippe, dont la participation est désormais officielle. Après sa chute survenue sur la Vuelta, rien n’était sûr, mais le double champion du monde en titre sera bien en lice pour viser le triplé. Ce n’est pas le seul atout puisque Romain Bardet, Christophe Laporte ou encore Valentin Madouas seront aussi de la partie en Australie.

Championnats du monde sur route : la sélection française

Julian Alaphilippe (30 ans – Quick-Step Alpha Vinyl Team), Bruno Armirail (28 ans – Groupama-FDJ), Romain Bardet (31 ans – Team DSM), Rémi Cavagna (27 ans – Quick-Step Alpha Vinyl Team), Christophe Laporte (29 ans – Jumbo-Visma), Valentin Madouas (26 ans – Groupama-FDJ), Quentin Pacher (30 ans – Groupama-FDJ), Florian Sénéchal (29 ans – Quick-Step Alpha Vinyl Team) et Pavel Sivakov (25 ans – INEOS Grenadiers)

https://twitter.com/FFCyclisme/status/1569598222850555910

12 Commentaires

  1. Sélection assez logique en l’absence de B Cosnefroy .
    Présence de deux gros moteurs avec Armirail et Cavagna . Laporte m’a semblé fatigué lors des deux classiques Canadiennes reste à voir le rôle que lui assignera Voekler

  2. suite ………….
    par contre je n’avais pas fait attention à l’absence de D Gaudu qui est surprenante …….. je n’ai pas trouvé d’explication , quelqu’un en a t-il ?

  3. Oui exact trois Groupama-FDJ dans le groupe mais pas de GAUDU…………………?????????????????
    Je reste interrogatif et curieux de connaitre la raison……!

  4. a part VALENTIN MADOUAS c est la selection des pre veterans ou leur dernier championnat du monde

  5. C’est une belle « sélection », selon le terme d’usage, même si les deux français les plus performants aux grands prix du Québec et du Canada, Cosnefroy et Gaudu, seront absents… Les raisons invoquées pour ces coureurs absents, comme pour beaucoup d’autres, Pedersen, Valverde, Mas, etc… sont diverses, multiples, variées, parfois feintes ou inavouées (éloignement, fatigue, intérêt des équipes à rechercher des points UCI, etc…) mais le nombre d’absents devient tel cette année que l’idée de « sélection » perd une part de son sens, ce qui fait que ce championnat du monde laisse partir, peut-être pour la première fois de son histoire, une petite partie de son aura, même s’il restera toujours la formule « les absents ont toujours tort », ou l’oubli de l’histoire … L’UCI y pense-t-elle, s’en soucie-t-elle, etc…, peut-être, mais sans que cela ne paraisse trop l’embarasser !..
    De quoi penser à un champion comme André Darrigade, présent sur onze championnat du monde, dont dix fois sans discontinuer jusqu’en 1964. Avant tout qualifié de « sprinteur », champion du monde sur le circuit de Zandvoort en 59, le landais prenait les championnats et les circuits tels qu’ils étaient, et il honorait sa « sélection »…. Le mot « sélection » recouvrait alors son vrai sens; même en 64, à trente-cinq ans, sur le circuit de Sallanches avec la victoire de Janssen devant Adorni et Poulidor, André Darrigade était au départ du championnat, et même l’abandon contribuait à finir d’auréoler la carrière du champion …

  6. Une équipe qui a été construite autour et pour un seul leader(….?) avec des grosses cylindrées qui vont durcir la course pour effectuer un Tri-sélectif et durcir la course rapidement afin d’isoler les autres favoris..!

    Bardet et Madouas seront vraisemblablement préservés pour assister ou suppléer Julian Alaphilippe ou P.Sivakov sur le final..?
    MADOUAS marche fort en ce moment et P.SIVAKOV reste l’interrogation pour sa premiere sélection avec l’équipe de France élite

  7. Si on peut s’étonner de certaines absences , l’équipe a quand même fière allure . Le circuit final et urbain avec des avenues larges bordées de palmiers et de résidences sera compliqué à avaler après quelques tours. Aucune faiblesse possible , la côte d’un bon kilomètre avec des pourcentages par endroits assez importants . Un sprint massif est tout de suite à écarter , un petit groupe se disputera la victoire et quand je dis groupe c’est le maximum . La nation favorite est la Belgique bien entendu mais attention aux marquages de certains favoris , il faudra une fois de plus être malin , se cacher au maximum et sortir au bon moment pour espérer peser sur le final et gagner . Il faut garder en tête que cette course fait 270 km.
    Je joins un lien d’une vidéo du le circuit final
    https://www.youtube.com/watch?v=O5ozT37Cqqg&t=1537s&ab_channel=AusCycling

  8. Au vu des nombreuses défections ( pas que chez les français ) on peut se demander si cette course est en phase avec le cyclisme de 2022 pour plusieurs raisons
    C’est la seule course qui se dispute sous le maillot national alors que toute la saison les coureurs sont réunis dans des équipes qui les paient pour défendre leurs marques et aussi ramener des points UCI
    Pourquoi aider un coureur d’une équipe concurrente alors que pendant ce temps on peut glaner les quelques points nécessaires pour conforter ou obtenir une place au classement UCI ?
    Entre le championnat du monde et le classement UCI les équipes de marque ont choisi leurs priorités .
    La date du Championnat en fin d’année pose problème car la motivation des coureurs est entamée et cette course ne les fait plus rêver .
    L’UCI doit revoir sa copie pour redonner à cette course son prestige d’antan sans quoi elle va tomber en désuétude , ce que l’on voit cette année préfigure certainement l’avenir .

  9. Merci Sanglier5608 pour ce lien. C’est long, mais les difficultés ne paraissent pas insurmontables pour quiconque, avec de nombreuses parties pour voir loin devant… Cela parait laisse place à l’indécision, autant au hasard et à la « combinazione » qu’à un homme fort et astucieux…

  10. Méme si un pronostic est toujours compliqué car il faut prendre en compte beaucoup de paramétres je vois bien R.CARAPAZ profiter du marquage entre les grosses cylindrées…!

    C’est un coureur Malin qui a l’art de se faire oublier pour surgir au dernier moment.

  11. Bon je me suis encore emballé je viens juste de voir que R.CARAPAZ ne se rendra pas aux Championnats du Monde.
    Beaucoup d’absent…?
    Dommage…!

  12. Oui le circuit ne semble pas très accidenté mis à part cette bosse à gravir 12 fois . Les rues sont larges et il y a de bonnes lignes droites et quelques ronds-points . Une partie longe le littoral , voir le vent et la météo en Australie à cette époque de l’année . Actuellement il n’y fait pas très chaud à voir donc et beaucoup de paramètres à prendre en compte …

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.