Actu Mondiaux – Tobias Foss devient champion du monde du chrono sur route

1
1019
Podium du championnat du monde du chrono 2022. Tobias Foss maillot arc-en-ciel
Podium du championnat du monde du chrono 2022. Tobias Foss maillot arc-en-ciel. Photo : D.R

Bien que figurant parmi les prétendants au sacre mondial, ce n’est ni Filippo Ganna (7e), Evenepoel (3e) ou encore Pogacar (6e) qui a raflé la mise tôt ce matin (heure française) à l’occasion du championnat du monde du chrono. Et c’est tout compte fait le Norvégien Tobias Foss qui a endossé le maillot arc-en-ciel de la discipline devant le Suisse Stefan Küng. Les français Bruno Armirail et Rémi Cavagna ont fait un tir groupé, classés respectivement aux 10e et 11e places.

Mondiaux de Wollongong – Classement Top 20

Le classement complet

1 – FOSS Tobias (Norway) les 34,2 km en 0:40:02 (51,3 km/h)
2 – KÜNG Stefan (Switzerland) + 0:03
3 – EVENEPOEL Remco (Belgium) + 0:09
4 – HAYTER Ethan (Great Britain) + 0:40
5 – BISSEGGER Stefan (Switzerland ) + 0:47
6 – POGAČAR Tadej (Slovenia) + 0:48
7 – GANNA Filippo (Italy) + 0:56
8 – OLIVEIRA Nelson (Portugal) + 0:59
9 – LAMPAERT Yves (Belgium) + 1:09
10 – ARMIRAIL Bruno (France) + 1:10
11 – CAVAGNA Rémi (France) + 1:15
12 – PLAPP Luke (Australia) + 1:24
13 – AFFINI Edoardo (Italy) + 1:28
14 – BJERG Mikkel (Denmark) + 1:30
15 – SOBRERO Matteo (Italy) + 1:34
16 – ARNDT Nikias (Germany) + 1:43
17 – SHEFFIELD Magnus (United States) + 1:44
18 – BODNAR Maciej (Poland) + 1:49
19 – GEE Derek (Canada) + 1:59
20 – HEIDEMANN Miguel (Germany) + 2:01

1 COMMENTAIRE

  1. Cette photo du podium, prise un peu au hasard, exprime assez bien ce que peuvent vraiment ressentir les récipiendaires : ceux qui se seraient bien vu sur la plus haute marche se retrouvent sur les deux du dessous et font grise mine. Trop rapide à prendre la pose et à sourire aux photographes, Evenepoel ne parait pas très emballé par le protocole, tandis que Kung continue à chercher les endroits où il a pu perdre du temps, une bien malheureuse habitude pour le champion suisse. Le vainqueur Tobias Foss se perd quant à lui dans ses pensées et tarde à réaliser qu’il est champion du monde ! Le jeune norvégien venait certes de montrer une condition optimale au grand prix de Montréal, au point de s’afficher comme le plus fort des Jumbo, derrière le boss Van Aert, mais personne n’osait imaginer Foss capable d’un tel tour de force !… P. Ganna, le champion en titre, s’avère cependant comme le plus grand perdant; le dernier à s’élancer et le premier favori à la pelle, mais incapable de creuser sur les autres, ébranlé en voyant là Foss, il s’en trouva abattu, au point de baisser pavillon et de s’enterrer lui-même en fin parcours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.