Giro 2021 : Alberto Bettiol s'impose sur la 18e étape du 104e Tour d'Italie
Photo : Giro d'Italia
0 Partages

Alberto Bettiol (27 ans) a remporté la 18e étape du Giro 2021. Disputée entre Rovereto et Stradella, l’étape du jour était la plus longue de ce 104e Tour d’Italie avec 231 kilomètres à parcourir. Membre de la grande échappée du jour composée d’une vingtaine de coureurs, le coureur d’EF Education-Nippo s’est isolé pour aller chercher la victoire. Derrière, Simone Consonni (Cofidis) et Nicolas Roche (DSM) ont complété le podium du jour. Dans le peloton, le maillot rose d’Egan Bernal (INEOS Grenadiers) n’a pas été mis en danger.

Rémi Cavagna a tenté sa chance

Echappé, Rémi Cavagna (25 ans) a tenté sa chance dans le final de cette 18e étape du Giro 2021. Comptant sur ses qualités de rouleur, le champion de France du contre-la-montre a longtemps tenu tête au reste des coureurs échappés avec lui. Si son avance comptait près de 20 secondes au pied de la dernière bosse, le pensionnaire de la formation Deceuninck – Quick Step a accusé le coup face à Alberto Bettiol. L’Italien, qui a su revenir, a aussitôt imposé son rythme. Malheureusement, le tempo mené par l’Italien était trop élevé pour Cavagna qui a rapidement explosé.

Vidéo de Cyclisme
La 18e étape du Tour d’Italie 2021

Classement – Etape 18 Giro 2021 – Top 20

1 – BETTIOL Alberto – EF EDUCATION – NIPPO – 5:14:43
2 – CONSONNI Simone – COFIDIS – +17
3 – ROCHE Nicolas – TEAM DSM – +18
4 – ARNDT Nikias – TEAM DSM – +18
5 – ULISSI Diego – UAE TEAM EMIRATES – +18
6 – BATTISTELLA Samuele – ASTANA – PREMIER TECH – +18
7 – ZANA Filippo – BARDIANI CSF FAIZANE’ – +18
8 – TESFAZION Natnael – ANDRONI GIOCATTOLI – SIDERMEC – +18
9 – CAVAGNA Rémi – DECEUNINCK – QUICK-STEP – +24
10 – MOSCA Jacopo – TREK – SEGAFREDO – +1:12
11 – OLDANI Stefano – LOTTO SOUDAL – +1:34
12 – CATALDO Dario – MOVISTAR TEAM – +1:34
13 – PELLAUD Simon – ANDRONI GIOCATTOLI – SIDERMEC – +1:34
14 – VENDRAME Andrea – AG2R CITROEN TEAM – +2:11
15 – DENZ Nico – TEAM DSM – +2:36
16 – RIVI Samuele – EOLO-KOMETA CYCLING TEAM – +2:58
17 – BEVIN Patrick – ISRAEL START-UP NATION – +3:16
18 – PONOMAR Andrii – ANDRONI GIOCATTOLI – SIDERMEC – +3:50
19 – VERMEERSCH Gianni – ALPECIN-FENIX – +3:50
20 – GAVAZZI Francesco – EOLO-KOMETA CYCLING TEAM – +7:09

Classement général – Etape 16 du Giro 2021 – Top 20

1 – BERNAL Egan – INEOS GRENADIERS – 77:10:18
2 – CARUSO Damiano – BAHRAIN VICTORIOUS – +2:21
3 – YATES Simon – TEAM BIKEEXCHANGE – +3:23
4 – VLASOV Aleksandr – ASTANA – PREMIER TECH – +6:03
5 – CARTHY Hugh- EF EDUCATION – NIPPO – +6:09
6 – BARDET Romain – TEAM DSM – +6:31
7 – MARTINEZ POVEDA Daniel Felipe – INEOS GRENADIERS – +7:17
8 – ALMEIDA João – DECEUNINCK – QUICK-STEP – +8:45
9 – FOSS Tobias S. – JUMBO-VISMA – +9:18
10 – MARTIN Daniel – ISRAEL START-UP NATION – +13:37
11 – BENNETT George – JUMBO-VISMA – +19:08
12 – BILBAO LOPEZ DE ARMENTIA Peio – BAHRAIN VICTORIOUS – +27:30
13 – BOUWMAN Koen – JUMBO-VISMA – +27:43
14 – FORMOLO Davide – UAE TEAM EMIRATES – +29:17
15 – VALTER Attila – GROUPAMA – FDJ – +35:12
16 – FORTUNATO Lorenzo – EOLO-KOMETA CYCLING TEAM – +38:31
17 – PEDRERO Antonio – MOVISTAR TEAM – +38:37
18 – IZAGIRRE INSAUSTI Gorka – ASTANA – PREMIER TECH – +41:13
19 – VERVAEKE Louis – ALPECIN-FENIX – +42:01
20 – ULISSI Diego – UAE TEAM EMIRATES – +44:27

0 Partages
Antoine BARTHELEMY
Passionné par la route. Inconditionnel du cyclo-cross. Pratique le cyclisme sur route de manière assidue depuis plusieurs années. Tente de ressembler à son idole Fabian Cancellera (la puissance en moins).

1 commentaire

  1. Comme assez souvent sur ce giro, la course se décomposa en trois partie : une première heure fort animée où un groupe prend forme à l’avant, une seconde partie pouvant paraitre longue aux plus impatients, là où l’échappée prend du temps et devient gagnante et puis pour finir la course à la victoire d’étape parmi les échappés. L’étape étant assez longue, le peloton poursuivait donc aujourd’hui sa route rectiligne et puis serpentait dans les vignes, entre les longs palabres d’un Sagan ou les images assez singulières d’un Bernal engloutissant comme un affamé une quantité fort impressionnante d’alimentation solide en prévision des temps futurs. Nous eûmes donc droit à une longue procession, celle d’aprés pentes et côtes des jours précédents, dans l’attente et la préparation des explications décisives sur les trois dernières journées…
    Dernière occasion de l’emporter pour de nombreux costauds à l’avant, la lutte en prit un caractère assez farouche : nous retenons surtout cette chasse de Bettiol aux trousses de Cavagna, ce dernier craquant à cinq cents mètres du sommet de la dernière ascension… Lefévère il a demandé poulquoi il a décloché l’oleillette Lémy ? Dupond et Dupont à la voiture ne savaient-ils pas l’encourager ou lui donner les écarts ?…
    Quoi qu’il en soit, ce Bettiol était fort comme une bête, déclenchant les véritables hostilités ou dominant son monde de manière assez impressionnante, ceci aprés avoir plus ou moins sauvé son leader Carthy sur le final de la si difficile étape de la veille… Brillante seconde place de Consonni, déja 4é à Gorizia : « Lanceur » de Viviani sur les sprints de ce giro et sans aucun doute plus fort que ce dernier sur les sprints les plus exigeants, le voici qui se révèle également à l’aise dans le déroulement d’étapes parfois rugueuses, par monts et par vaux…

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.