Alberto Dainese devance d’un souffle Jonathan Milan au Giro 2023

2
537
Alberto Dainese devance d'un souffle Jonathan Milan au Giro 2023
Alberto Dainese a battu d'un rien Jonathan Milan et Michael Matthews.

Au bout de 197 kilomètres sur la dix-septième étape du Giro 2023, tracés entre Pergine Valsugana et Caorle, les sprinteurs ont comme attendu lutté pour la victoire. Alberto Dainese (Team DSM) s’est montré le plus rapide de justesse devant Jonathan Milan (Bahrain – Victorious) et Michael Matthews (Team Jayco AlUla). Le classement général reste inchangé avec Geraint Thomas (INEOS Grenadiers) porteur du maillot rose.

Sa victoire d’étape acquise au Tour d’Italie l’an dernier ne restera pas comme un simple coup d’éclat. Alberto Dainese a remis ça en s’imposant sur la dix-septième étape de la 106e édition du Giro. Dans la dernière ligne droite, avec du vent de face, l’Italien a su bien se placer et l’a joué à la perfection en ne se dévoilant pas trop tôt. Dès lors que le coureur du Team DSM a lancé son effort, il est parvenu à remonter Michael Matthews un temps en tête. Et a su surtout éviter que Jonathan Milan, auteur d’un gros retour, ne lui subtilise le succès dans les derniers mètres. D’ailleurs, le deuxième du jour, a quasiment assuré sa victoire finale au classement par points. C’est le principal enseignement d’une journée globalement calme.

Classement de l’étape – Top 10

1 – DAINESE Alberto (Team DSM) les 197 km en 4:26:08 (44,4 km/h)
2 – MILAN Jonathan (Bahrain – Victorious) m.t
3 – MATTHEWS Michael (Team Jayco AlUla) m.t
4 – BONIFAZIO Niccolò (Intermarché – Circus – Wanty) m.t
5 – CONSONNI Simone (Cofidis) m.t
6 – GAVIRIA Fernando (Movistar Team) m.t
7 – PASQUALON Andrea (Bahrain – Victorious) m.t
8 – KIRSCH Alex (Trek – Segafredo) m.t
9 – OLDANI Stefano (Alpecin-Deceuninck ) m.t
10 – ACKERMANN Pascal (UAE Team Emirates) m.t

Lire aussi : Le classement complet de l’étape

Classement général – Top 10

1 – THOMAS Geraint (INEOS Grenadiers) en 71:58:43
2 – ALMEIDA João (UAE Team Emirates) + 0:18
3 – ROGLIČ Primož (Jumbo-Visma) + 0:29
4 – CARUSO Damiano (Bahrain – Victorious) + 2:50
5 – DUNBAR Eddie (Team Jayco AlUla) + 3:03
6 – KÄMNA Lennard (BORA – hansgrohe) + 3:20
7 – ARMIRAIL Bruno (Groupama – FDJ) + 3:22
8 – LEKNESSUND Andreas (Team DSM) + 3:30
9 – ARENSMAN Thymen (INEOS Grenadiers) + 4:09
10 – DE PLUS Laurens (INEOS Grenadiers) + 4:32

Lire aussi : Le classement général complet

2 Commentaires

  1. L’étape pourrait se résumer à ce sprint où Dainese l’emporte, un peu dans les mêmes conditions que l’an passé, car faisant de nouveau preuve de belles qualités à la manoeuvre, à défaut d’être potentiellement le plus rapide. Matthews lance en tête à 300m, de trop loin, et ne peut que buter… Consonni à la roue recule à mesure que la ligne avance, tandis que Dainese, de derrière, sprinte aux abris et passe. Revenu du diable vauvert, Milan produit une forte impression pleine route, mais « il gigante di Buja » échoue d’un rien.
    Le déroulé du sprint est incontestable, J. Milan est le plus rapide, mais le voici encore second, battu de nouveau à la photo-finish, comme dans la onzième étape face à Ackermann, dans les mêmes conditions, revenant d’un positionnement trop lointain au départ du sprint… Troisième seconde place en fait après celle de Salerne, où il s’inclina face à Groves, trahi alors par une roue arrière qui chasse à plusieurs reprises, ou par la mauvaise inspiration de sprinter sur une ligne continue blanche et glissante… A ajouter bien sûr à une victoire sur la seconde d’étape et le cyclamen sans doute à Rome… Heureuse victoire par contre pour A. Dainese de la DSM, plus ou moins en concurrence sur ce giro comme leader pour les sprints avec son jeune coéquipier Mayrhofer, le vainqueur de la Cadel Evans en début de saison.

  2. Milan a montré à de nombreuses reprises son talent, les plus surpris étant certainement Bharain, qui n’ont pas su lui trouver un « poisson pilote » digne de ce nom. Trop souvent il a du se débrouiller seul, compensant par son talent de sprinteur, son mauvais placement initial.
    Bravo à la DSM et à Dainese qui a su se faufiler parmi tous, pour gagner.
    Des jours en rose, + une victoire d’étape. c’est très bien, pour l’équipe la plus jeune.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.