Alejandro Valverde : « Je doute que l’on puisse courir cette année »

1
1720
Alejandro Valverde veut repousser sa retraite
Alejandro Valverde est réservé sur le maintien de la saison 2020 et pense à repousser sa retraite d'une année, encore. Photo : Movistar Team

Alejandro Valverde, bientôt 40 ans, pense que la saison 2020 sera une année perdue. En effet, la conjoncture actuelle, même si elle tend à s’améliorer, permet difficilement de se projeter sur la tenue d’événements de masse. Alors qu’il visait les Jeux Olympiques, le coureur de la formation Movistar pense à repousser d’une année sa retraite… pour terminer sa carrière à la fin de la saison 2022, à 42 ans.

Alejandro Valverde pense perdre une année

« Voyons comment tout cela évolue, a déclaré Alejandro Valverde au journal espagnol El Mundo. Il reste encore beaucoup de temps avant l’été. Il est important que le Tour de France aille de l’avant, mais vu comment les choses se passent – pas bien du tout – je ne sais pas ce qui va se passer. C’est très compliqué. Nous voulons reprendre le sport mais, en étant réaliste, je doute fortement que l’on puisse courir cette année. Au début du confinement, je n’avais pas l’idée de perdre une année mais, voyant comment les choses se passent, j’y pense de plus en plus. »

Une retraite repoussée pour El Imbatido ?

Alors qu’il aura 40 ans le 25 avril, Alejandro Valverde pense à repousser d’une an sa retraite. En effet, l’Espagnol devait prendre part aux Jeux Olympiques, l’une des lignes manquantes à son palmarès très fourni. La fin de sa carrière devait alors intervenir au terme de la saison 2021. Désormais, le coureur de la Movistar pense à 2022. « Il est possible que je repousse ma retraite. La vérité c’est qu’on est face à un changement radical, et vous devez regarder tous les côtés de l’équation », a-t-il dit. Bien évidemment, le redoutable puncheur poursuit l’entraînement à la maison. Non sans un certain dégoût vis-à-vis du home-trainer qui « vous crame physiquement et mentalement ».

1 COMMENTAIRE

  1. Les différentes réactions des cyclistes sont intéressantes à entendre et amène aussi à les comparer. Les plus accrocs au virtuel et à l’home-trainer ont peut-être davantage tendance à garder le nez dans le guidon. Valverde, quant à lui, fait partie des plus âgés qui ont souvent tendance à ne pas voir pas de la meilleure des façons la sortie de la quarantaine; en tous cas, en voici un qui ne manque pas de clairvoyance devant une situation assez compromise, un peu comme le coureur qui voit que le bon coup est parti et qu’il a raté la bonne. Si la conne est partie, la bourse est jouée, en quelque sorte.
    Ensuite, Valverde nous parle de tous les côtés de l’équation, et là nous entrons dans un discours complexe, à géométrie variable, sur une question âge et brique, algébrique. Il demeure bien clair que pour Valverde l’équation repose sur ses deux membres, en l’occurrence ses deux jambes, un problème assez récurent chez les matheux à la planche ou les cyclistes en fin d’exercice.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.