Alexander Kristoff vainqueur étape 1 Tour de France 2020
Alexander Kristoff, premier vainqueur d'étape de ce Tour de France. Photo : ASO
0 Partages

Au terme d’une journée marquée par les nombreuses chutes survenues dans le peloton, Alexander Kristoff a dominé le premier sprint du Tour du France, et revêt donc le prestigieux maillot jaune.

Chutes en pagaille sur les routes niçoises

Étape plate ne rime pas toujours avec étape calme. La première journée de course du Tour de France en a été la parfaite illustration. Malgré la grande prudence des coureurs, nombreux se sont fait des frayeurs, ou sont allés à la faute sur les routes détrempées de l’arrière-pays niçois. Dans la côte de Rimiez, Julian Alaphilippe, Pierre Latour, Benoît Cosnefroy ou encore Pavel Sivakov ont mangé le bitume. Et si les trois premiers ont facilement retrouvé leur place dans le peloton, le grimpeur russe n’a lui pas eu cette chance. Visiblement plus durement touché, il n’est pas parvenu à raccrocher le wagon, et a bataillé seul jusqu’à l’arrivée, très loin derrière la tête de course.

Dans ces conditions difficiles et face au risque menaçant les leaders, les coéquipiers de Primož Roglič ont décidé de calmer le jeu à une cinquantaine de kilomètres de la ligne. Une initiative qui n’a pas freiné les ardeurs de l’équipe Astana, très vite rattrapée par la violente chute de Miguel Ángel López. Le peloton a donc coupé les gaz, afin de rallier l’arrivée avec le moins de casse possible.

Kristoff passe entre les gouttes

À dix kilomètres de la ligne, l’intensité a logiquement remonté d’un cran, et les trains de sprinteurs se sont mis marche. Une accélération qui a entraîné une chute massive sous la banderole indiquant trois kilomètres. Thibaut Pinot a notamment été touché, mais visiblement sans grande conséquence. La bataille pour le premier maillot jaune a finalement été remportée par le Norvégien Alexander Kristoff (UAE Team Emirates), qui a largement devancé au sprint Mads Pedersen et Cees Bol.

0 Partages
Thibaud KEREBEL

2 commentaires

  1. Victoire de cet homme fort, A.Kristoff, si souvent présent au terme des explications les plus difficiles…
    Etape marquée par les nombreuses chutes, et il n’est jamais bon de tomber… Chaque équipe peut déjà faire le bilan des chutes aprés l’hécatombe de cette première étape : Chez Ineos, Sivakov, éventuel leader de rechange ou Amador ; chez Astana le leader Lopez qui fonce et se prend un panneau au mépris de la sagesse des autres leaders; T.Pinot et certains équipiers au sol avant l’arrivée; etc…
    Autant de coureurs de premier rang au sol dès la première journée, ce Tour de France s’avère décidément trés particulier…

  2. Etape cassage de gueules . Parait que les freins à disques c’est plus efficace sur sol humide !

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.