Arnaud Courteille met fin à sa carrière
Arnaud Courteille mettra fin à sa carrière à l'issue de la saison 2020. Photo : Louis Legon / B&B Hotels - Vital Concept

Arnaud Courteille (31 ans) a décidé de mettre un terme à sa carrière à la fin de la saison 2020. Le Normand est professionnel depuis dix ans et est passé par deux équipes seulement : FDJ et B&B Hotels – Vital Concept.

Arnaud Courteille raccroche le vélo

C’est une décision longuement réfléchie qui a poussé Arnaud Courteille à mettre fin à sa carrière de cycliste professionnel. Jeune papa, l’équipier modèle veut désormais profiter de sa famille bien que son futur professionnel reste à peaufiner. « Aujourd’hui, j’aspire à prendre le temps de savoir ce dont j’ai vraiment envie et ce pour quoi je suis fait une fois cette page tournée, a-t-il dit dans un communiqué de B&B Hotels – Vital Concept. Avant d’en terminer avec le cyclisme professionnel, il me reste trois mois de compétitions et j’espère les vivre libéré mentalement, décomplexé et sans peur de prendre ma chance. La suite dépendra de mes envies, des opportunités et des formations sur lesquelles je pourrai m’engager. Je n’ai pas peur de retourner à l’école et je me vois bien faire un métier qui a du sens, dans le domaine de la santé ou du social, par exemple. » Avec Ludivine, sa compagne, ils attendent un deuxième enfant après Gaspard. Et Arnaud Courteille compte bien en profiter et rendre la pareille : « C’est l’heure de lui rendre tout ce qu’elle m’a donné et de répondre présent pour la famille et les amis ».

Courteille, l’équipier modèle au service des autres

« Dans mes jeunes années, je rêvais de devenir un coureur capable de remporter de belles courses mais il m’aurait fallu être meilleur physiquement, a poursuivi Arnaud Courteille. Je pense être dur au mal, capable d’encaisser beaucoup de choses mais je n’ai jamais eu un caractère de leader. En passant chez les professionnels, on ne côtoie que des bons coureurs et le vélo devient un métier, où l’on court avec un rôle défini. Grâce à ma carrière, j’ai eu la chance de faire des voyages comme je n’en avais jamais fait. L’Australie, le Canada, la Chine, le Gabon ou le Japon, ce sont des destinations où je n’aurais peut-être jamais mis les pieds sans être coureur. » Équipier modèle, il a notamment accompagné Nacer Bouhanni lors de ses victoires sur le Giro et Thibaut Pinot lors de sa 7e place au général de la Vuelta. « Le vélo m’a offert des émotions fortes, personnelles et collectives », a-t-il conclu.

https://twitter.com/BBHotels_VC/status/1280487490156204033
Antoine BARTHELEMY
Passionné par la route. Inconditionnel du cyclo-cross. Pratique le cyclisme sur route de manière assidue depuis plusieurs années. Tente de ressembler à son idole Fabian Cancellera (la puissance en moins).

1 commentaire

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.