Arnaud Démare : « J’ai déchaussé » au sprint sur Brugge – De Panne

5
1953
Arnaud Démare champion de France sur route au départ de Brugge - De Panne
Photo : @Groupama_FDJ

Depuis le début de la saison cycliste 2021, Arnaud Démare (Groupama-FDJ) qui a terminé mercredi 29e de Brugge – De Panne, n’a pas encore signé le moindre succès. Malchance ou pas, ça méritait bien une explication.

Arnaud Démare : Malchanceux ou pas ?

A observer les statistiques du champion Français, Arnaud Démare n’est pas si malchanceux qu’il n’y parait et comme on l’entend ici et là. Ceci étant, si on s’en tient aux analyses qui lui sont associées depuis ses débuts en 2012 il aurait effectivement déjà du franchir la ligne d’arrivée en vainqueur au moins à une reprise depuis le début de cette saison cycliste 2021. Et à y regarder de plus près, Arnaud Démare l’emporte rarement en début de saison. De ses 75 succès, seuls 9 ont été remportés entre janvier en mars. Cependant, et à la limite, pour ce coup-ci, avec un blocage de roue arrière desserré et un déchaussage lors de l’emballage final, le sprinteur de l’équipe Groupama-FDJ aurait plutôt de la chance. Bien sûr, il n’a pas gagné, mais il n’a pas terminé au sol fort heureusement.

A l’arrivée de Brugge – DePanne, où il n’a pu faire mieux que 29e, Arnaud Démare a déclaré : « J’ai dû me faire accrocher dans le final car le blocage rapide de ma roue arrière était ouvert, expliquait l’intéressé. J’avais énormément de jeu mais je ne m’en suis pas rendu compte. Au moment de me remettre dans la roue d’Ackermann, je me mets en danseuse, et un gros saut de chaîne me fait perdre l’équilibre. Je déchausse et je ne suis d’ailleurs pas loin de chuter. D’un côté, j’ai eu de la chance, mais de l’autre je n’ai pas pu m’exprimer alors que j’étais en bonne position. C’est frustrant« .

A noter, et à mettre au crédit du champion Français, à deux reprises Arnaud Démare a flirté avec le succès depuis le début de cette saison. Sur la première étape de Tour de La Provence il a terminé 2e, tout comme sur la première étape de Paris-Nice.

Consultez la fiche officielle du sprinteur de la Groupama-FDJ

5 Commentaires

  1. Avec la roue débloquée, ça marche moins bien. En fait, si nous comprenons bien, il a déchaussé, mais parce que sa roue était désserrée. Il roulait avec du jeu et ça ne l’inquiétait pas trop, on s’arrète parfois sur des détails qui n’en valent pas la peine, un pneu crevé, une facture de clavencule, etc…, le picard a sans doute raison. Ce n’est donc pas en voulant déchausser le onze dents de sa roue libre que son pied s’est arraché de la pédale.

  2. Je ne comprends pas trop son explication .  » J’avais énormément de jeu mais je ne m’en suis pas rendu compte  » A mon avis la roue arrière n’était pas assez serrée tout simplement , quand il a voulu lancer son sprint en mettant tout sa puissance la roue arrière s ‘est mise en travers ayant pour conséquence son déchaussement . Je ne vois pas d’autres possibilités .

  3. Tout en roulant je poursuivais ma réflexion sur ce déchaussage, qu’A. Démare en soit remercié… Démare parle de blocage rapide désserrée et pense à un accrochage, il faudrait donc en déduire qu’en plus bien sûr de ses chaussures, il roulait avec des patins puisqu’il parle du blocage rapide de sa roue… Quant à être accroché par le blocage rapide sans se casser la margoule, alors là, je suis totalement dubitatif…. Le blocage était-il serré vers le haut, erreur de cadet ? Le blocage rapide serré vers le bas sous les bases, c’est quasi impossible que ça puisse arriver sans le voir… De toutes façons, si un gars se prend dans son blocage et le désserre, c’est accrochage ou gamelle sans aucun problème, et pour les deux…
    Il reste donc cette dernière idée, celle avancée ici et sans doute à juste raison par Sanglier 5608, la roue n’était pas assez serrée, énorme erreur lorsqu’il est question de la roue arrière d’un sprinteur… Avec néanmoins cette curieuse histoire de jeu, car une roue à patins mal serrée ne présente pas vraiment de jeu, elle se met seulement en travers, en effet… L’enquête peut suivre son cours…

  4. D’ailleurs leurs vélos sont dépourvus de blocage rapide ( de l’ancien temps ) maintenant il s’agit d’écrou creux je crois , on peut remarquer que lorsqu’un coureur crève maintenant de la roue arrière il change de vélo . Ils ont essayé avec des petits outillages électriques mais cela prenait trop de temps ( dévisser , retirer et revisser ) . Donc son explication de la roue qui a du jeu j’y crois pas un seul instant ( après l’incident oui mais pas avant ) Trop de puissance notre Demare quand il a voulu lancer son sprint sa roue s’est desserrée ( l ‘ecrou ) et celle ci s’est mise a frotter lui occasionnant son déchaussement . Donc la faute vient du mécano ( pas vu pas pris ) . Bon cela peut arriver . Notre champion de France n’a vraiment pas de chance …..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.