Tour de Californie marquée par domination de Bernal
Deuxième victoire de Bernal sur cette édition. Screenshot Tour of California
112 Partages

Dominateur sur la sixième étape du Tour de Californie entre Folsom et South Lake Tahoe, Egan Bernal (Team Sky) s’est adjugé un second succès dans cette édition après celle obtenue à Gibraltar Road. Le Colombien a terminé en solitaire, mais surtout a récupéré le maillot de leader. Derrière sur le podium du jour, Adam Yates (Mitchelton-Scott) et Tao Geoghegan Hart (Team Sky) ont fini avec une minute 28 et 30 secondes de retard.

A LIRE AUSSI : Le classement complet de l’étape 6

Egan Bernal fait le coup double au Tour de Californie

Une véritable démonstration ! C’est ce qu’a livré Egan Bernal sur l’étape reine de ce Tour de Californie 2018. A l’image de l’arrivée au sommet à Gibraltar Road qu’il avait remporté, le coureur du Team Sky n’a pas laissé le moindre espoir à ses adversaires. Et même sa domination fut encore plus écrasante lors de cette journée longue de 196,5 kilomètres avec pas moins de sept ascensions répertoriées. La plus proche concurrence a été reléguée à 1 minute et 30 secondes avec Adam Yates et Tao Geoghegan Hart. C’est dire l’ampleur des écarts creusés par cette pépite du cyclisme international.

Tout s’est joué en fait dans l’avant-dernière ascension, celle de Daggett summit (12,7 km à 6,1%). Le Team Sky a mené un gros rythme, faisant craquer les coureurs les uns après les autres. Et puis, Tao Geogheghan Hart a attaqué, ce qui a provoqué de plus gros dégâts. Parti seul, il a été rejoint peu de temps après par son leader Egan Bernal. Un coureur a fait la jonction par la suite Tejay Van Garderen. Mais à un peu moins de 15 kilomètres de l’arrivée, Egan Bernal a porté une offensive qui va s’avérer décisive en laissant sur place Tejay Van Garderen (BMC Racing Team) porteur du maillot de leader. L’Américain avait déjà fait un premier effort qu’il va payer ensuite, se faisant rejoindre à son tour par d’autres coureurs derrière. Pendant ce temps, Bernal a continué à creuser son avance au fil des derniers kilomètres et a pu savourer sa victoire.

A seulement 21 ans, le vainqueur du dernier Tour de l’Avenir a déjà posé sa patte sur le monde professionnel en à peine quelques mois. Sa performance sur le Tour de Californie ne fait que confirmer son excellente première partie de saison avec des belles prestations au Tour de Catalogne et Romandie en ce qui concerne le niveau World Tour. Et aux Etats-Unis, il va très certainement franchir le pallier supplémentaire en s’imposant au classement général final. La dernière étape toute plate promise aux sprinteurs à Sacramento ne devrait pas lui poser de problèmes.

112 Partages
Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.