Richard Carapaz dans l'Histoire du Giro
Richard Carapaz au palmarès du Giro 2019. Photo : @giroditalia
264 Partages
Chad Haga remporte le dernier chrono, Richard Carapaz vainqueur final
4 (80%) 2 vote[s]

Sur la vingt-et-unième et dernière étape de ce Tour d’Italie 2019, Chad Haga (Team Sunweb) a réalisé une sensation en s’imposant à l’issue d’un contre-la-montre de 17 kilomètres effectué autour de Vérone. Meilleur temps en 22’07, l’Américain a fait quatre secondes de mieux que Victor Campenaerts (Lotto Soudal) et six secondes par rapport à Thomas de Gendt (Lotto Soudal). Concernant le classement général final, Richard Carapaz (Team Movistar) a su tenir le choc pour s’adjuger son premier Grand Tour devant Vincenzo Nibali (Bahrain Merida) et Primoz Roglic (Team Jumbo-Visma) sur les deux autres places du podium.

La 102e édition est désormais terminée. La dernière journée a permis à Chad Haga de se mettre en évidence pour le gain de l’étape. Mais ce qui est à retenir principalement, c’est bien entendu le sacre de Richard Carapaz. L’Equatorien, pas désigné comme un grandissime favori au moment du Grand Départ, a su construire son succès au fil des jours. Vainqueur en prime de deux étapes, il est récompensé comme il se doit de ses trois semaines de course parfaite.

Il fallait pour lui et les autres coureurs terminer le travail sur un contre-la-montre de 17 kilomètres. Celui-ci a débouché sur un résultat étonnant, car Haga a battu notamment Campeanerts le champion d’Europe de l’exercice. Mais encore plus surprenant, c’est d’avoir retrouver Roglic (10e) plus loin que prévu. Une preuve s’il en fallait une que le Slovène sort émoussé de ce Giro et pas aussi fringant que lors des deux premières semaines.

Devancé au général par Carapaz et Nibali au classement général final, ces derniers sont de leur côté monté en puissance au fil des étapes. Une forme ascendante qui leur a permis de se battre pour la victoire finale. La lutte a été belle, mais a tourné en faveur de l’Equatorien. Il est d’ailleurs le premier de cette nationalité à s’imposer dans un Grand Tour d’où le côté historique de cette victoire. Mais encore plus largement, c’est un coureur du continent sud-américain qui a atteint le graal. A 26 ans, il entre dans une nouvelle dimension.

264 Partages
Maxime BOUHIER
25 ans - Diplômé école de journalisme de Nice option sport - rédacteur TodayCycling. Passionné par l'information en général, dont le sport. Aime le cyclisme, foot, tennis, sports mécas, sports d'hiver,... Mes passions : cyclisme et course à pied (4 marathons).

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.