Christophe Laporte devant Wout Van Aert survolent Gand-Wevelgem

3
700
Christophe Laporte devant Wout Van Aert survolent Gand-Wevelgem
Christophe Laporte et Wout Van Aert ont écrasé cette édition de Gand-Wevelgem. Photo : Jumbo-Visma

Dans une édition de Gand-Wevelgem disputée dans des conditions dantesques, le duo de Jumbo-Visma composé par Christophe Laporte et Wout Van Aert a livré un véritable récital. Après avoir réalisé plus de 50 kilomètres en tête, le Français s’est imposé devant le Belge. Le troisième, Sep Vanmarcke (Israel – Premier Tech) a fini à près de deux minutes.

Victoire française sur Gand-Wevelgem ! Vingt-six après Philippe Gaumont, Christophe Laporte a inscrit son nom au palmarès de l’une des plus prestigieuses classiques du calendrier international. Dominateur en compagnie de son coéquipier Wout Van Aert, ils ont littéralement écrasé l’adversité.

Le duo de la formation Jumbo-Visma a réalisé plus de 50 kilomètres en tête de la course avant de conclure. Précisément, c’est dans l’une des ascensions du Mont Kemmel situé à 52 kilomètres de l’arrivée, que le Français et le Belge ont fait la différence. Personne d’autre n’a été en mesure de les suivre, et d’ailleurs ils n’ont plus été revus. Ecœurant la concurrence, celle-ci a dû se contenter rapidement de jouer au mieux la troisième place.

Laporte dans l’Histoire du cyclisme français

Jusque dans les derniers kilomètres, Christophe Laporte et Wout Van Aert ont possédé jusqu’à plus de deux minutes d’avance. De quoi leur donner largement le temps pour décider quel serait le coureur à franchir en premier la ligne d’arrivée. Finalement, Laporte a terminé devant Van Aert, pour devenir seulement le quatrième vainqueur français après Jacques Anquetil (1964), Bernard Hinault (1977) et Philippe Gaumont (1997).

Classement Gand-Wevelgem

1 – LAPORTE Christophe (Jumbo-Visma) les 260,9 km en 5:49:39 (4’,7 km/h)
2 – VAN AERT Wout (Jumbo-Visma) m.t
3 – VANMARCKE Sep (Israel – Premier Tech ) + 1:56
4 – FRISON Frederik (Lotto Dstny) m.t
5 – PEDERSEN Mads (Trek – Segafredo) m.t
6 – BJERG Mikkel (UAE Team Emirates) m.t
7 – RENARD Alexis (Cofidis) + 2:04
8 – KOOIJ Olav (Jumbo-Visma) m.t
9 – VAN POPPEL Danny (BORA – hansgrohe) m.t
10 – MCLAY Daniel (Team Arkéa Samsic) m.t

Classement complet

3 Commentaires

  1. Grand seigneur monsieur VAN AERT , bravo , et je me demande si d’autres grands leaders auraient agi de la sorte , cela dit LAPORTE au combat des le début , mérite cette belle victoire . Que de souvenirs pour lui . Belle 7 ème place pour RENARD . Les battus , la Soudal est passée une fois de plus à travers , cela pose diverses questions qui restent à ce jours sans réponse . Etonnant mais déjà l’année dernière c’était pas Byzance dans les classiques et le Boos va nous faire ENCORE des déclarations à l’emporte-pièce … Résultats négatifs et c’est jamais bon de courir ce genre de pressions , l’ambiance ne doit pas être sereine , et les doutes arrivent .

  2. Après l’arrivée du prix E3 l’an passé, nouvelle victoire sur une grande classique du duo jaune et noir de la Jumbo, Van Aert-Laporte, de quoi entrer dans l’histoire… Cette fois-ci les rôles s’inversent et C. Laporte passe en premier la ligne… Pour les fans du champion belge, la passion monte au coeur et les larmes aux yeux… Gratitude assez unique, en effet, de W. Van Aert à l’égard d’un autre champion, grand équipier d’une loyauté sans égale, et cela donne une dimension humaine bien particulière à la fin de ce Gand-Wevelgem 2023…
    Heureuses circonstances de course, le sprinteur des Quickstep Jakobsen se découvre et part très curieusement en vadrouille vers l’avant; erreur tactique ou aveu d’impuissance d’une équipe, et Jakobsen bute à trente mètres du groupe échappé… Suite et fin de l’aventure de ces malheureux Quickstep, les voici à la patate contraint d’ opérer le regroupement et de ramener Van Aert dans un fauteuil… Notre si fameux duo se détache ensuite en décrochant tous leurs adversaires au bas du Kemmel, affichant une supériorité toujours très favorable à la réussite de l’entreprise. Fantastique C. Laporte, préalablement échappé et le seul à pouvoir suivre W. Van Aert !… Bien plus que d’une simple attaque, il s’agissait de larguer les adversaires à la pédale au plus mauvais des endroits, et cela ressemblait aux deux classiques d’ouverture… Lorsque Van der Poel et Pogacar sont absents, ces classiques flandriennes se verraient presque résumées à la supériorité des Jumbo, encore plus écrasante aujourd’hui, lorsque W. Van Aert est présent…

  3. En effet WVA grand seigneur..!
    Le geste était beau et cela a rendu la course plus humaine.

    Sur le Tour des Flandres et Paris Roubaix Ch.Laporte va pouvoir bosser sans compter pour WVA…!

    On appelle cela « Un prété pour un rendu » …!
    c’est une juste compensation…!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.