dopage Het Beest, het wielerleven van Lieuwe Westra aveux livre
Dans son livre intitulé "Het Beest, het wielerleven van Lieuwe Westra", Lieuwe Westra a avoué s'être dopé. Photo : Twitter D.R
Lieuwe Westra a utilisé des corticoïdes sous AUT
4.3 (85.71%) 7 votes

Nouveau cas de dopage dans le cyclisme quelques jours seulement après les aveux de Karsten Kroon. Lieuwe Westra, qui avait mis un terme à sa carrière tout début 2017 et alors qu’il devait évoluer encore un an sous les couleurs de l’équipe Wanty-Groupe Gobert, a avoué, dans son livre à paraître ces jours-ci, avoir utilisé des corticoïdes sous AUT. Lieuwe Westra a avoué s’être dopé dans son livre. Extraits.

Le livre : Het Beest, het wielerleven van Lieuwe Westra

Tout est dans son livre à paraître intitulé « Het Beest, het wielerleven van Lieuwe Westra« . A 35 ans, l’ancien coureur cycliste (2006 à 2016) a déclaré avoir eu recours à des corticoïdes, profitant des AUT (Autorisations d’Usage à des fins Thérapeuthiques) de façon détournée. Extraits des aveux de Lieuwe Westra : « Si tu voulais être avec les bons coureurs, il fallait aller à la limite de ce qui était permis… J’ai souffert de problèmes aux genoux pendant des années. Cela m’a permis de prendre de la cortisone à l’approche des moments importants de la saison. Il fallait que l’on soit performant. Nos dirigeants s’en fichaient, tant qu’on ne se faisait pas prendre… J’en ai injecté dans mon propre corps pour rouler plus fort, pour décrocher des prix, pour recevoir des compliments… Au cours de ma première année professionnelle, il m’est apparu clairement qu’aucune victoire n’était possible avec le seul entraînement intensif. Si tu veux entrer dans le jeu avec les meilleurs coureurs, tu dois chercher les limites de ce qui est permis…Je recevais souvent le certificat avec une prétendue blessure, par exemple une inflammation au genou« .

Les 11 années de carrière du coureur dopé

Lieuwe Westra a débuté sa carrière en 2006 au sein de l’équipe Continentale Krolstone. C’est en 2009, sous le maillot de la formation Vacansoleil (2009 à 2013) qu’il a décroché le premier de ses 13 succès pros, à l’occasion de la première étape du Tour de Picardie. Lors de sa dernière saison, en 2016, sous le mailot de l’équipe Astana, il a remporté les Trois jours de la Panne, épreuve 2.HC. En WorldTour, Lieuwe Westra s’est imposé sur des étapes de Paris-Nice, du Tour de Catalogne et du Critérium du Dauphiné.

 

Laurent DEVERNET
Laurent Devernet a effectué ses premiers pas en tant que rédacteur dans la presse magazine cycliste en 1994. Il est devenu rédacteur web en 2011. A rejoint le projet todaycycling.com en 2016. A couvert un très grand nombre de courses cyclistes professionnelles. A vu apparaître les Chavanel, Voeckler, Pineau... A vu Virenque en pleurs. A évoqué les aveux d'Armstrong, et les stupéfiantes excuses d'un bon nombre de coureurs .... Fou de vélo !

2 commentaires

  1. En effet, son interruption de carrière avait pu paraître très surprenante, alors qu’il était toujours très compétitif. A quel prix, voici certains aveux dont la formulation apparait d’une certaine limpidité, contrairement aux révélations trompeuses ou évasives de K. Kroon, lequel nous disait ne s’être dopé que temporairement ou que le cyclisme avait bien évolué depuis… Faisant partie de la formation Rabobank, l’équipe déjà montrée du doigt et désignée dopée, les aveux de Kroon n’avaient qu’un caractère de confirmation ou peu d’intérêt : au contraire, il tendraient à minimiser le phénomène du dopage de la part d’un ancien cycliste encore acteur dans le milieu . Par comparaison, les aveux de L.Westra, même partiels, paraissent empreints d’une certaine franchise.

  2. Je suis tout à fait d accord avec Toutalo . Malheureusement je l’ai déjà dit les déclarations de ce type vont se multiplier . Les langues se délient . Les AUT ont été détournées de leurs premières fonctions , soigner … Les sportifs sont les premières victimes et il ne faut pas systématiquement leur jeter la pierre . Les fautifs sont biens ceux qui délivrent les autorisations et valident celles ci, devenant de la sorte du dopage légal . Dans toutes activités professionnelles et notamment sportives , il faut des résultats . En rétrécissant beaucoup les coureurs sont esclaves de leurs objectifs . Les employeurs sont biens responsables , et pour certains Il faut un retour sur l’investissement à tout prix . Alors les AUT ……………. Qui sont les vrais malades, des faux ? Il faut absolument changer cette réglementation et il faut surtout s’attaquer à la source. Ce que notre société ne s est pas faire, ou ne veut pas faire . Mais là c’est une autre histoire .

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.