Critérium du Dauphiné coureurs engagés favoris outsiders
Les favoris à la victoire finale du Critérium du Dauphiné auront largement le loisir de s'expliquer en montagne. Photo : ASO
Liste des engagés et favoris du Critérium du Dauphiné
4.4 (88.89%) 9 votes

Le Critérium du Dauphiné (WorldTour), qui se court du 3 au 10 juin, accueillera un peloton composé de 22 équipes, chacune composée de sept coureurs. Parmi les favoris au classement général final et successeurs à Jakob Fuglsang (qui disputera le Tour de Suisse cette année) figurent Romain Bardet, Dylan Teuns, Vincenzo Nibali, Michal Kwiatkowski et quelques autres encore.

A LIRE : Découvrez le parcours complet de la course, étapes et profils

154 coureurs au départ du Critérium du Dauphiné 2018

Ce sont 154 coureurs qui vont s’élancer à l’assaut de la semaine de course qui mènera le peloton de Valence à Saint-Gervais Mont Blanc. Et chacun dans son rôle et sa spécialité, l’objectif pour certaines équipe sera d’inscrire à son palmarès la victoire finale tandis que d’autres formations, plus modestes, tenteront d’accrocher une ou plusieurs victoires d’étapes.

A LIRE AUSSI : Au terme de chaque étape retrouvez les classements

Favoris et outsiders du Dauphiné 2018

***** Dylan Teuns, Romain Bardet
**** Vincenzo Nibali, Ilnur Zakarin, Geraint Thomas,
*** Emanuel Buchmann, Michal Kwiatkowski, Dan Martin
** Adam Yates, Marc Soler,  Damiano Caruso, Pello Bilbao, Jaime Roson
* Alexandre Geniez, Pierre Latour, Julian Alaphilippe, Warren Barguil

Equipes et coureurs engagés – Liste des participants

Ce sont 22 équipes de 7 coureurs maximum qui prendront le départ du Critérium du Dauphiné 2018, soit 154 coureurs engagés qui s’élanceront pour une semaine entière de course en guise d’épreuve préparatoire au prochain Tour de France.

TEAM SUNWEB

BAUHAUS Phil
CURVERS Roy
FRÖHLINGER Johannes
HOFSTEDE Lennard
STAMSNIJDER Tom
TEUNISSEN Mike
TUSVELD Martijn

TREK-SEGAFREDO

BRAMBILLA Gianluca
SKUJIņŠ Toms
GRMAY Tsgabu
FELLINE Fabio
BRÄNDLE Matthias
GUERREIRO Ruben
REIJNEN Kiel

TEAM SKY

THOMAS Geraint
KWIATKOWSKI Michał
CASTROVIEJO Jonathan
MOSCON Gianni
ROWE Luke
VAN BAARLE Dylan
GEOGHEGAN HART Tao

BORA-HANSGROHE

ACKERMANN Pascal
BUCHMANN Emanuel
KENNAUGH Peter
MCCARTHY Jay
PÖSTLBERGER Lukas
SARAMOTINS Aleksejs
SELIG Rüdiger

BAHRAIN MERIDA

NIBALI Vincenzo
PELLIZOTTI Franco
ARASHIRO Yukiya
GARCIA CORTINA Ivan
NAVARDAUSKAS Ramunas
HAUSSLER Heinrich
PIBERNIK Luka

LOTTO SOUDAL

DE GENDT Thomas
BENOOT Tiesj
MARCZYNSKI Tomasz
VANENDERT Jelle
WALLAYS Jelle
KEUKELEIRE Jens
CAMPENAERTS Victor

FORTUNEO-SAMSIC

BARGUIL Warren
FEILLU Brice
MOINARD Amaël
BOUET Maxime
HARDY Romain
PERICHON Pierre-Luc
PICHON Laurent

VITAL CONCEPT

COQUARD Bryan
COURTEILLE Arnaud
ERMENAULT Corentin
LE BON Johan
MANZIN Lorrenzo
PACHER Quentin
RÉZA Kévin

MOVISTAR

SOLER Marc
ROSON Jaime
ARCAS Jorge
CARRETERO Héctor
CASTRILLO Jaime
ERVITI Imanol
SÜTTERLIN Jasha

LOTTONL-JUMBO

TOLHOEK Antwan
POWLESS Neilson
KUSS Sepp
BOOM Lars
DE TIER Floris
VAN EMDEN Jos
WAGNER Robert

QUICKSTEP-FLOORS

JUNGELS Bob
ALAPHILIPPE Julian
JAKOBSEN Fabio
DE PLUS Laurens
SERRY Pieter
TERPSTRA Niki
KNOX James

COFIDIS

HERRADA Jesús
NAVARRO Daniel
EDET Nicolas
SIMON Julien
TURGIS Anthony
HERRADA José
TEKLEHAIMANOT Daniel

MITCHELTON-SCOTT

HAMILTON Lucas
HOWSON Damien
IMPEY Daryl
POWER Robert
VERONA Carlos
YATES Adam
EDMONDSON Alexander

GROUPAMA-FDJ

GAUDU David
THOMAS Benjamin
DUCHESNE Antoine
LUDVIGSSON Tobias
MOLARD Rudy
ARMIRAIL Bruno
VINCENT Léo

ASTANA

BILBAO Pello
HOULE Hugo
CATALDO Dario
CHERNETSKI Sergei
KOZHATAYEV Bakhtiyar
STALNOV Nikita
VALGREN Michael

TEAM EF EDUCATION FIRST-DRAPAC

CANTY Brendan
CLARKE Simon
CRADDOCK Lawson
HOWES Alex
LANGEVELD Sebastian
ROLLAND Pierre
MORENO Daniel

KATUSHA-ALPECIN

RESTREPO Jhonatan
BOSWELL Ian
ZAKARIN Ilnur
KOCHETKOV Pavel
KIŠERLOVSKI Robert
MACHADO Tiago
FABBRO Matteo

BMC RACING TEAM

BOHLI Tom
BOOKWALTER Brent
CARUSO Damiano
ROSSKOPF Joey
TEUNS Dylan
WYSS Danilo
BEVIN Patrick

AG2R LA MONDIALE

GOUGEARD Alexis
NAESEN Oliver
VUILLERMOZ Alexis
BARDET Romain
GALLOPIN Tony
LATOUR Pierre
DOMONT Axel

UAE-TEAM EMIRATES

NIEMIEC Przemyslaw
MARTIN Daniel
SUTHERLAND Rory
BYSTRØM Sven Erik
BONO Matteo
DURASEK Kristijan
ULISSI Diego

DIMENSION DATA

PAUWELS Serge
BOASSON HAGEN Edvald
CUMMINGS Stephen
GEBREIGZABHIER Amanuel
THOMSON Jay Robert
DLAMINI Nickolas
VAN ZYL Johann

WANTY-GROUPE GOBERT

MARTIN Guillaume
EIKING Odd Christian
BACKAERT Frederik
DEGAND Thomas
MEURISSE Xandro
SMITH Dion
MINNAARD Marco

Laurent DEVERNET
Laurent Devernet a effectué ses premiers pas en tant que rédacteur dans la presse magazine cycliste en 1994. Il est devenu rédacteur web en 2011. A rejoint le projet todaycycling.com en 2016. A couvert un très grand nombre de courses cyclistes professionnelles. A vu apparaître les Chavanel, Voeckler, Pineau... A vu Virenque en pleurs. A évoqué les aveux d'Armstrong, et les stupéfiantes excuses d'un bon nombre de coureurs .... Fou de vélo !

3 commentaires

  1. Chouette une course sans mobylette. ……l’asthmatique
    Et encore mieux il y’a Vincent nibali, cela promet au moins du vrai spectacle.
    Peu d’équipe pour cadenasser la course ,bien sûr à part les scooters, petits frères de mobylette,qui seront là pour noircir le beau ciel bleu du Dauphiné ( ce sont plutôt des black sky et non des bleu sky)

  2. Certains protagonistes n’étant pas là, comme Porte, Froome,ou Fuglsang, Bardet fait office de favori logique… Mais il y a ce contre la montre par équipe, qui le déssert autant qu’il peut favoriser Teuns… Teuns , cinq étoiles ?… je reprends mes lunettes… trois plus deux ?… Le Dauphiné n’est quand même pas le tour de Pologne… Teuns vainqueur, ce serait vraiment une sacrée révélation ! Nibali vise le tour… Si le Requin veut rivaliser avec les orques, il va sans doute attendre un peu… Comme les nombreux leaders absents ici… Ceux sortent du giro interrogent quelque peu… Que fait ici Bilbao, qui n’a certes jamais autant marché que cette année ?,Geniez, encore sur la brêche, mais sans doute uniquement pour Bardet . Zakarin, peu en vue jusque là et qui sortirait du bois avec quatre étoiles ? Ah oui alors !…

  3. Geniez ne sera pas sur la brêche, plutôt à la pêche, puisqu’il n’est pas dans la liste des partants. Inutile de le barder prématurément de cette étoile de général, même si du grade de lieutenant du susdit Bardet le verrons-nous sans doute promu à l’occasion de la prochaine campagne de France.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.