profil etape 13 tour de france 2018
La 13e étape du Tour de France 2018 devrait donner une occasion de gagner aux sprinteurs.

Présentation étape 13 Tour de France vendredi 20 juillet 2018 – Après trois jours intensifs dans les Alpes, retour à un profil plus plat avec la 13e étape de la 105e édition du Tour de France. Au programme pour les coureurs présents, 169,5 kilomètres entre le Bourg d’Oisans et Valence avec quelques parties accidentées. Deux difficultés répertoriées seront d’ailleurs à franchir par le peloton. Un sprint massif est attendu.

À LIRE : Tout savoir en direct-live du 105e Tour de France

Étape 13 Tour de France vendredi 20 juillet 2018

Retour au calme. L’étape 13 Tour de France 2018 va permettre aux coureurs de souffler un peu après un petit séjour plutôt intensif dans les Alpes. Au départ du Bourg d’Oisans, le peloton devra parcourir 169,5 kilomètres en direction de Valence. Le profil est globalement plat avec juste quelques parties accidentées où il y aura d’ailleurs des difficultés répertoriées à franchir. Au kilomètre 32, la Côte de Brié (3e catégorie – 2,4 km à 6,9% de pente moyenne) se présentera devant les coureurs. Ensuite, 77 kilomètres plus loin, la Côte de Sainte-Eulalie-en-Royans (4e catégorie – 1,5 km à 4,9%) amorcera une portion vallonnée qui se terminera à environ 20 kilomètres de l’arrivée où les sprinteurs devraient se jouer la victoire. Entre temps, un sprint intermédiaire se disputera au kilomètre 71 à Saint-Quentin-en-Isère.

parcours etape 13 tour de france 2018

profil etape 13 tour de france 2018

Les favoris à la victoire de l’étape 13 Tour de France 2018

Il va rester trois occasions aux sprinteurs pour espérer remporter des victoires et cette étape 13 Tour de France 2018 en fait partie. Surtout, elle est la dernière avant plusieurs jours où la montagne sera de la partie. Il y a fort à parier que les formations vont tout mettre en place pour que leurs hommes forts jouent la gagne. Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), Arnaud Démare (Groupama-FDJ), Alexander Kristoff (UAE-Team Emirates), Sonny Colbrelli (Bahrain Merida), John Degenkolb (Trek-Segafredo) ne voudront certainement pas rater cette opportunité après avoir passé le triptyque alpestre.

Etienne Tauveron
Je me présente (c'est à ça que sert cette petite case), moi c'est Étienne, 27 ans, jeune journaliste en possession d'un Master en journalisme sportif obtenu à l'EDJ de Nice en 2017. J'ai donné mon premier coup de pédale sur Today Cycling en novembre 2017. Je suis un passionné de sport en général : rugby, foot, Formule 1, basket-ball,... tout y passe ou presque. Auvergnat (plus précisément Bourbonnais), je suis un supporter de Romain Bardet, Julian Alaphilippe et Rémi Cavagna. Les autres coureurs français ont mon soutien aussi, quand même !

2 commentaires

  1. Etape de transition , une échappée ? les jambes vont être lourdes . Il faudra être opportuniste .

  2. Ce serait étonnant de voir des coureurs patentés échappés comme la veille. La source cuit son cours, sans choute avec la daleur, la douleur, la chaleur. Atention tout de même au vent, car les abricotiers le long de la route ne seront pas d’un grand secours en cas de brodures ou d’éventails. Un sprint est bien sûr attendu. De nombreux sprinters étant out, la voie est désormais grande ouverte pour Démare et pour Laporte, mais attention aux chutes, n’importe qui pouvant bite se faire valencer dans un sprint.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.