Fabio Sabatini (Quick-Step Floors) refuse de suivre Marcel Kittel
Fabio Sabatini, Marcel Kittel et Julien Vermote - Photo : GettyImages
Fabio Sabatini (Quick-Step Floors) refuse de suivre Marcel Kittel
3 (60%) 2 votes

Marcel Kittel est l’un des transferts les plus importants de l’hiver. Le sprinteur allemand, auteur d’une belle saison marquée entre autres par ses cinq victoires d’étape sur le Tour de France, a décidé de quitter la Quick-Step Floors pour Katusha-Alpecin. Voulant emmener avec lui Fabio Sabatini, membre indispensable de son train, il a fait face au refus de l’Italien qui souhaite privilégier une collaboration avec Elia Viviani, la nouvelle recrue de l’équipe belge.

Fabio Sabatini refuse de suivre Marcel Kittel

Fabio Sabatini a rejoint la formation Quick-Step Floors en 2015. Dès lors, le coureur italien s’est imposé comme un membre incontournable du train de Mark Cavendish, puis de Marcel Kittel lorsque ce dernier a rejoint l’équipe l’an passé. Il a notamment contribué aux cinq victoires de l’Allemand sur le Tour de France 2017. Or, Marcel Kittel a décidé de quitter Quick-Step Floors au terme de cette saison pour rejoindre Katusha-Alpecin. Malgré l’insistance du sprinteur allemand qui souhaite emmener avec lui Fabio Sabatini dans sa nouvelle équipe, il s’est vu refuser sa demande car l’Italien préfère collaborer de nouveau avec son compatriote Elia Viviani. Les deux hommes avait été équipiers à la Liquigas.

« Marcel Kittel m’a demandé de le suivre chez Katusha, mais pendant le Tour de France, j’ai parlé avec Patrick Lefevere (directeur de Quick-Step) et il m’a parlé d’un nouveau projet avec Elia Viviani. J’ai couru avec lui il y a cinq ou six ans chez Liquigas et j’ai aimé le contenu du projet. J’ai donc décidé de rester ici les deux prochaines années », explique Fabio Sabatini à Cyclingnews.

A LIRE : Marcel Kittel rejoint Katusha-Alpecin

Une collaboration avec Elia Viviani

Fabio Sabatini et Elia Viviani sont devenus une première fois équipier en 2010 lorsque ce dernier est passé professionnel avec la Liquigas. Les deux hommes ont noué un fort lien d’amitié. « Quand j’ai couru avec Elia Viviani, il était jeune et n’avait pas beaucoup d’expérience. Mon anglais n’est pas très bon mais je comprends Marcel Kittel et lui me comprend. C’est n’est pas pour rien qu’il a gagné cinq étapes du Tour cette année. La différence avec Elia, c’est que nous sommes amis et nous avons couru ensemble pendant cinq ou six ans, notre relation est meilleure », poursuit Fabio Sabatini.

Esseulé à la Team Sky, Elia Viviani a rompu sa dernière année de contrat avec l’équipe britannique pour s’engager avec Quick-Step Floors. Malgré la présence de Fernando Gaviria, le sprinteur numéro 1 de l’équipe, l’Italien devrait trouver sa place sans difficulté car le calendrier des deux hommes ne devraient que rarement se croiser. Par ailleurs, chacun aura son propre train.

A LIRE : Fracture et fin de saison pour F. Sabatini 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here