Tour d’Italie 2018 : Chris Froome (Sky) est « prêt à gagner »

0
627
Chris Froome conférence de presse Tour d'Italie 2018
Chris Froome en conférence de presse avant le départ du Tour d'Italie 2018. - Photo : @Giroditalia.

Présent ce mercredi en conférence de presse à Jérusalem, Chris Froome (Sky) a donné son ressenti avant le départ du Tour d’Italie 2018. Le coureur britannique vise le triplé après ses victoires sur le Tour de France et le Tour d’Espagne l’année dernière. Il en a aussi profité pour répondre au sujet de son contrôle « anormal » au salbutamol.

À lire : Tout savoir du parcours du Tour d’Italie 2018

Chris Froome concentré sur le Tour d’Italie 2018

Il est prêt. En tout cas, Chris Froome est concentré sur son objectif de réalisé le triplé en essayant de remporter le Tour d’Italie 2018. Le coureur de la Sky a répondu aux questions des journalistes ce mercredi lors de la conférence de presse d’avant départ de ce Giro 2018. Le Britannique semble prêt et a donné son ressenti sur ce qui l’attend durant les trois semaines de course.

« Participer au Giro est une décision que j’ai prise avec l’équipe pendant l’hiver. Cela fait près d’une décennie que j’ai commencé le Giro dans le pays qui m’a accueilli en tant que néo-pro avec Barloworld et je suis de retour pour gagner l’événement. C’est une énorme motivation d’essayer de gagner trois Grands Tours d’affilée. D’après les sensations que j’ai eu au Tour des Alpes, je suis prêt à gagner, mais je ne peux pas dire que ce sera le résultat dans trois semaines. J’ai une équipe extrêmement polyvalente pour m’aider dans chaque partie de la course. Je ne vais pas compter sur les contre-la-montre pour gagner le Giro. C’est un package complet. Je suis content d’avoir «reconnu» le Zoncolan et le contre-la-montre [au Trentin]. Je connaissais déjà le Colle delle Finestre. C’est une course difficile à venir. Nous avions des préoccupations sur la sécurité avant de venir en Israël, mais tout a été fantastique. Nous avons roulé avec l’équipe junior israélienne ce matin (mercredi). Espérons que le Giro qui commence ici va inspirer les jeunes cyclistes et qu’il y aura dans quelques années d’éminents coureurs de cette partie du monde sur la scène professionnelle. » Two days to the Giro d’Italia Big Start : quotes from the protagonists

Tout semble donc aller pour le Kényan blanc, même si le sujet de son contrôle « anormal » au salbutamol a été évoqué. Chris Froome n’a pas éludé la question et a répondu de manière franche à certains coureurs, et notamment à Tom Dumoulin qui a montré du mécontentement quant à sa présence sur ce Tour d’Italie 2018. Le Britannique a expliqué les comprendre dans des propos à l’AFP rapportés par L’Équipe.

« Je comprends que tout le monde a droit à son opinion (…) et je comprends également que beaucoup de gens sont frustrés par le manque d’information. J’ai confiance que les gens partageront mon point de vue une fois qu’ils auront en leur possession tous les éléments du processus qui est censé être confidentiel. » Tour d’Italie : Chris Froome : «Je n’ai rien fait de mal»

En attendant, Chris Froome et les autres coureurs débuteront le Tour d’Italie 2018 ce vendredi avec le contre-la-montre de la 1re étape.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.