Championnat d'Europe 2020 pour Giacomo Nizzolo
Giacomo Nizzolo a été costaud au sprint pour battre Arnaud Démare son dauphin. Photo : Getty Images / NTT Pro Cycling
0 Partages

A Plouay, pour le compte du championnat d’Europe, le titre est revenu à l’Italien Giacomo Nizzolo. Vainqueur au sprint, il s’est imposé de justesse aux dépends le Français Arnaud Démare. L’Allemand Pascal Ackermann est celui qui a complété le podium. Au pied de celui-ci a terminé le Néerlandais Mathieu van der Poel.

C’est une période faste dans la carrière de Giacomo Nizzolo ! En l’espace de quelques jours, le coureur de NTT Pro Cycling vient de cumuler une victoire lors du championnat d’Italie et désormais sur le championnat d’Europe. Dans cette épreuve longue de 177,5 kilomètres, disputée en circuit à Plouay, il a su finir le travail après une remarquable prestation de ses équipiers italiens, qui ont tout fait pour l’amener dans les meilleures conditions au sprint.

Les sprinteurs à la fête sur ce championnat d’Europe

Pendant toute la course, le peloton aura su contrôler les différentes attaques. Conservant d’abord à distance respectable l’échappée avant de les rattraper, les contres menés notamment de la part de Mathieu van der Poel n’ont pas eu plus de succès. La faute en partie à une équipe italienne qui n’a pas laissé une ouverture aux attaquants. C’est donc groupé que c’est arrivé pour la gagne.

Le sprint pour cette première place, avec un titre à la clé, fut clairement disputé jusqu’au bout. D’ailleurs, l’écart sur la ligne entre Nizzolo et Démare a été minime, à l’avantage tout de même du premier cité. Derrière, pas très loin non plus, Ackermann est allé prendre la troisième place. De son côté, Mathieu van der Poel quatrième auteur d’un gros retour dans les derniers mètres aurait pu prétendre à mieux, avant que la porte ne se referme devant lui. Pour en revenir au vainqueur du jour, Nizzolo va désormais pouvoir étrenner son maillot de champion d’Europe dès le Tour de France. En essayant de le mettre en valeur, et au-delà sur toute l’année à venir.

0 Partages
Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

4 commentaires

  1. Ah c’est pas la meme quand il y a de la concurrence. ..
    Et alors la faute pour empêcher MVDP de passer , quelle manque de classe mr démare. ..
    je suis sur que ce genre de comportement anti sportif se paye un jour .

  2. Ah c’est pas la meme quand il y a de la concurrence. ..
    Et alors la faute pour empêcher MVDP de passer , quelle manque de classe mr démare. ..
    je suis sur que ce genre de comportement anti sportif se paye un jour .

  3. La distance réduite limita quelque peu les énormes différences de niveau entre les sdifférentes équipes, sans empêcher un écrémage trés conséquent à l’amorce du dernier tour… Le dénouement résumerait assez bien un championnat que beaucoup voulurent résumer à ce sprint final… Les quatre premiers paraissent d’un niveau assez semblable sur cette arrivée, chacun conservant plus ou moins sa place au départ du rush final…
    L’Italie étant toujours en pointe en matière de présentation et d’esthétique, la victoire revint donc à la formation de loin la plus forte pour asssurer l’emballage : Ballerini emmène Nizzolo, lequel partant avec cet avantage d’un vélo, conserve une demi-roue sur A.Démare… M. Van der Poel reste 4é, le passage à gauche lui étant interdit par Ballerini qui ferme aux balustrades…
    A.Démare livré à lui-même et seul dans le final d’une course par équipes nationales pourtant réduite à 170 kilomètre, fit donc ce qu’il put, à savoir presque gagner; quant à M.Van der Poel, il éclaboussa l’épreuve de toute sa classe… Le néerlandais tenta bien dans cette côte du Pont-Neuf, mais il ne trouva aucun relais, si ce n’est quelques sangsues italiennes assurant un jeu d’équipe hypothétique mais finalement gagnant, ou d’autres seulement heureux de tenir la roue…

  4. Trois Italiens pour lancer idéalement Nizzolo ! La scuadra azura était au rendez vous comme souvent en équipe nationale !!
    Le plus rapide était pourtant Démare, il ne bénéficie pas de l’aspiration de Nizollo et doit lui reprendre deux mètres…! MVDP pouvait créer la surprise, mais trop abrité au démarrage du sprint, il ne trouve pas la sortie.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.