Alexey Lutsenko, Jakob Fuglsang et Miguel Angel Lopez

Jakob Fuglsang a répondu aux accusations qui lui sont portées dans les liens qu’il entretiendrait avec le Docteur Ferrari. Dans un dossier long de 24 pages de la Cycling Anti-Doping Foundation (CADF), qui officie pour la lutte anti-dopage pour l’UCI, le Danois serait accusé de « faire partie du programme de dopage de Michele Ferrari ».

Jakob Fuglsang se défend

C’est sur Instagram que le Danois Jakob Fuglsang s’est exprimé à propos de ses liens avec le Docteur Ferrari. « Je conteste avoir rencontré le Dr Ferrari. Je n’ai connaissance d’aucun rapport et je peux confirmer qu’aucune procédure n’a même été ouverte contre moi par les autorités antidopage. En conséquence, je n’ai rien à répondre. Je suis extrêmement préoccupé par le fait que de telles rumeurs pourraient se propager dans la presse », a écrit le vainqueur de Liège-Bastogne-Liège. Alexey Lutsenko, qui serait également visé par ce rapport, a publié le même message que son coéquipier. Michele Ferrari, banni à vie du cyclisme, a lui aussi répondu sur son site internet n’avoir eu de contacts avec la formation Astana et ses coureurs depuis plus d’une décennie. Il a également indiqué qu’il n’est allé depuis 1994 sur aucune course de vélo.

View this post on Instagram

Statement

A post shared by Jakob Fuglsang (@jakobfuglsang_official) on

Antoine BARTHELEMY
Passionné par la route. Inconditionnel du cyclo-cross. Pratique le cyclisme sur route de manière assidue depuis plusieurs années. Tente de ressembler à son idole Fabian Cancellera (la puissance en moins).

1 commentaire

  1. En plus de monter des cols, Fuglsang se lance dans la lutte anti-dupage ! Il y a fort à parier que Vino, apprenant cette affaire, a ri !

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.