Jasper Stuyven bat tous les favoris sur Milan-Sanremo 2021

3
2541
Milan -San Remo s'est conclue par la victoire surprise de Jasper Stuyven
Jasper Stuyven n'était pas favori mais s'adjuge ce Milan-San Remo 2021. Photo : @Milano_Sanremo

Au terme des 299 kilomètres du Milan-Sanremo 2021, et d’un scénario assez inattendu concernant cette 112e édition, c’est Jasper Stuyven (Trek-Segafredo) qui l’a emporté. Le Belge a crée la surprise en battant ainsi les principaux favoris à la victoire sur la Primavera. Le podium a été complété par un épatant Caleb Ewan (Lotto Soudal) dans le Poggio, et Wout Van Aert vainqueur sortant a fini cette fois-ci au troisième rang. Mathieu van der Poel fait 5e, et Julian Alaphilippe 16e.

Un final surprenant sur Milan-Sanremo

Wout Van Aert, Mathieu van der Poel et Julian Alaphilippe étaient les grandissimes favoris du 112e Milan-Sanremo. Mais aucun des ces trois coureurs n’a remporté cette édition, mais c’est bien le Belge Jasper Stuyven qui l’a emporté, déjouant ainsi tous les pronostics. Caleb Ewan (Lotto-Soudal) et justement Wout van Aert (Jumbo-Visma) ont pris les deux premiers accessits, terminant ainsi second et troisième du premier Monument de la saison cycliste. Le français Anthony Turgis (Total Direct Energie) a pris une excellente 10e place et a terminé premier tricolore.

https://twitter.com/wcsbike/status/1373297789069897733

Personne au-dessus du lot

Alors que l’on pouvait s’attendre à une course plus offensive qu’à l’accoutumée, ce n’est pas du tout ce qui a eu lieu. Après avoir rattrapé l’ensemble des échappés à environ 25 kilomètres de l’arrivée, il n’y a eu aucune attaque dans le peloton durant la Cipressa. Il a fallu attendre donc le Poggio, et là un seul coureur a véritablement placé une accélération, c’est Julian Alaphilippe. Suivi de près par Wout Van Aert, le Français a fait mal avec son attaque, mais n’a pas réalisé de véritables différences.

La consécration pour Stuyven

C’est donc une dizaine d’hommes qui ont basculé ensemble dans la descente. Et progressivement, quelques autres coureurs ont fait la jonction. A deux kilomètres du terme, après un temps d’observation, Jasper Stuyven est passé l’attaque. Il va poursuivre seul jusqu’au moment où Soren Kragh Andersen (Team DSM) va parvenir à rentrer sur lui après la flamme rouge. Le Danois a tout de suite relayé, une aubaine pour le Belge, qui va être capable d’être suffisamment costaud dans la dernière ligne droite pour éviter le moindre retour. Et pourtant, Caleb Ewan ou encore Wout Van Aert, les plus rapides au sprint dans le groupe des poursuivants arrivaient très vite. La marge a été mince, mais suffisante pour Stuyven qui s’offre la victoire la plus prestigieuse de sa carrière et son premier Monument à 28 ans.

Classement de Milan-Sanremo 2021 – Top 20

1 – STUYVEN Jasper (Trek – Segafredo) en 6:38:06
2 – EWAN Caleb (Lotto Soudal) m.t
3 – VAN AERT Wout (Team Jumbo-Visma) m.t
4 – SAGAN Peter (BORA – hansgrohe) m.t
5 – VAN DER POEL Mathieu (Alpecin-Fenix) m.t
6 – MATTHEWS Michael (Team BikeExchange) m.t
7 – ARANBURU Alex (Astana – Premier Tech) m.t
8 – COLBRELLI Sonny (Bahrain – Victorious) m.t
9 – KRAGH ANDERSEN Søren (Team DSM) m.t
10 – TURGIS Anthony (Team Total Direct Energie) m.t
11 – MOHORIC Matej (Bahrain – Victorious) m.t
12 – TRENTIN Matteo (UAE-Team Emirates ) m.t
13 – VAN AVERMAET Greg (AG2R Citroën Team) m.t
14 – SCHACHMANN Maximilian (BORA – hansgrohe) m.t
15 – PIDCOCK Thomas (INEOS Grenadiers ) m.t
16 – ALAPHILIPPE Julian (Deceuninck – Quick Step ) m.t
17 – KWIATKOWSKI Michał (INEOS Grenadiers) m.t
18 – NIZZOLO Giacomo (Team Qhubeka ASSOS) + 0:06
19 – BOUHANNI Nacer (Team Arkéa Samsic) m.t
20 – ACKERMANN Pascal (BORA – hansgrohe) m.t

Visitez le site officiel des organisateurs de l’épreuve

3 Commentaires

  1. Assez déçu de cette course . Bravo pour le vainqueur il a saisi sa chance et personne n’a voulu bouger derrière . Comme d’habitude le Poggio qui n’est plus du tout sélectif nous a montré comme on pouvait s’y attendre une attaque de Julian Alaphilippe , celle ci ayant le soutien de Wout van aert mais elle n’a pas permis à faire une différence mais une sélection . Le plus étonnant c’est la présence de EWAN Caleb qui d’habitude ne passe pas un talus , était très à l’aise et présent au sommet du Poggio ( ? ) . Van der Poel dont on attendait mont et merveille n’a pas bougé une seul fois et a semblé toujours être à contre temps . STUYVEN Jasper a attaqué en bas de la descente et plus personne ne l’a revu ( salut les copains ) , encore une fois Alapilippe a fait l’effort pour réduire l’avance du futur vainqueur anéantissant toute ses chances au sprint . Voilà , je reste perplexe sur ce final et J’ai déjà exprimé mon opinion sur cette course qui commence vraiment à 30 km de l’arrivée . Elle ne fait plus parti à mes yeux du cercle fermé des monuments classiques . Merci à RTBF tv et à nos amis belges j’ai pu voir cette course en direct . Vive la Belgique et beau vainqueur .

  2. Comme beaucoup sans doute, je n’ai pas pu suivre ce Milan San Remo et atteint d’un virus du vélo totalement incurable, me voici donc de retour de ma sortie, celle-ci par ailleurs devenue subitement trés souhaitable autant que désirable aux dires, non d’Eurosport, mais de Macon, Castrex, etc…; vent de nord mais ciel clair et beau soleil, avant-goût de primavera…
    Alors, c’est Stuyven ?… Pronostics déjoués, gros favoris néanmoins relégués à un bon top 5, mais il en va ainsi de la nature de cette Primavera qui tourne assez souvent à « la bouteille à l’encre », un peu comme le temps à l’orée du printemps…
    En fait, la vraie surprise de ce début de saison, ce serait de voir avec quel altruisme Jasper Stuyven a pu offrir à Pedersen la victoire à Kuurne, en l’emmenant sur un plateau totalement inabordable pour les suivants, en premier lieu le français Jimmy Turgis, brillant second, rappelons-le… Surprise toujours aussi grande sur l’arrivée à Marvilly de la seconde étape du dernier Paris-Nice : J. Stuyven emmène toujours Pedersen, mais le malheureux ex champion du monde Pedersen se trouve totalement à fond dans la roue de J.Stuyven, sans doute plus costaud que lui, au point qu’il tarde à lancer son sprint, ce dont profite Cees Bol, vainqueur à l’étape… Troisième surprise hier, à la lecture des partants de la Brédène Classic : Mais que fait Pedersen en Belgique ?… Il n’est pas à Milan avec Stuyven ?… ( Entre parenthèses, qu’y faisait aussi Merlier… ) … Pour dire que rien ne parait plus méritée que cette belle victoire de J. Stuyven… Rien que sa manière de vaincre à Kuurne en 2016 relevait de l’un des plus beaux exploits de ces dernières années sur les classiques… Voici donc le belge qui étoffe de manière totalement justifiée son palmares…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.