J’écoute Jean-Paul Ollivier en février et je me crois en juillet !

5
394
Jean-Paul Ollivier n'aime pas la retraite après tout !
Le cyclisme c'est sa vie à Jean-Paul Ollivier, pas la retraite ! Crédit Photo : Capture d'écran YouTube

Les Boucles Drôme Ardèche remportées samedi dernier par Romain Bardet (Ag2r La Mondiale) et la Drôme Classic décrochée le jour suivant par Lilian Calmejane (Direct Energie) ont eu l’effet de me transporter dans un passé relativement récent. Quel ne fut pas mon plaisir retrouvé d’entendre une voix reconnaissable parmi toutes, celle de Jean-Paul Ollivier. Ce journaliste sportif surnommé « Paulo la Science » à cause de son immense culture du cyclisme, mais aussi grâce à une culture générale qui a le pouvoir de nous raconter des mois durant ce que notre existence ne nous a pas encore mis sur notre route comme passionnantes évasions.

Jean-Paul Ollivier est entré dans ma vie en même temps que « Paulo la Science »

Si Daniel Mangeas est la voix du Tour de France, celle de Jean-Paul Ollivier l’est dans nos petits écrans de télévision. Je l’ai pris en cours de route un jour que je ne saurais pas situer sur l’échelle de mon âge. C’était comme si un ami était entré dans ma vie et m’avait conté à chaque Grande Boucle tout ce que je ne savais pas sur elle. Certes, il y a les livres pour cela, que j’ai acheté et dévoré comme « Tours de France » d’Antoine Blondin et tant d’autres, mais Jean-Paul Ollivier est une encyclopédie du cyclisme à lui seul que j’aimais ouvrir en appuyant sur le bouton marche/arrêt de mon téléviseur en juillet. Et en ce mois de février, cela m’a réchauffé le coeur de savoir qu’il était de retour pour me raconter le cyclisme d’hiver et varié.

Sorti de sa retraite depuis le Giro d’Italia 2017, il était temps Jean-Paul !

Il voulait tourner la page, changer de paysage pour atteindre les rives de la retraite, un départ mûrement réfléchi pour tirer sa révérence en 2014 avec une totale maîtrise de la sagesse. Le 6 mai 2017 qu’elle ne fut pas ma surprise en voyant Jean-Paul Ollivier tout de rose vêtu dans la voix. Il fit son retour comme consultant pour le Giro d’Italia. Petits villages pittoresques de la botte, anecdotes truculentes, récits de courses dans ses interventions si singulières et racontant les coureurs avec toujours autant de maîtrise dans le souci de l’analyse sportive. Le 101e Giro d’Italia ne se fera pas sans lui, n’en déplaise au 105e Tour de France. 

Vidéo –  Comment ça les adieux de Jean-Paul Ollivier !

@LeTour

5 Commentaires

  1. BIEN D ACCORD CA CHANGE DES COMMENTAIRES INSIPIDES JE SUIS POLI SUR LE TOUR DE FRANCE DEPUIS SON DEPART ! BRAVO ET MERCI MONSIEUR PAULO !

  2. Ce Paulo possède ces qualités que l’on ne retrouvent pas totalement chez ceux qui lui ont succédés et qui font que le savoir ne parait jamais greffé sur l’évènement, à ne pas vouloir étaler outre mesure la confiture, à toujours s’effacer ou laisser une place prépondérante à la course… Par sa passion du vélo, l’histoire ou l’anecdote cycliste est toujours prête à surgir à chaque virage du commentaire… C’est un vrai plaisir en effet de retrouver J.P.Ollivier.

  3. Désolé, mais ses interventions sont bourrées d’erreurs… Le plus nul de tous les spécialistes de ces 50 dernières années.

  4. “Paulo la Science” The Voice du tour sur le service public pendant des années . come-back à 73 ans sur la chaine de l’Equipe 21. Bravo donc …. La France est l’un des rares pays à avoir des âges légaux pour la retraite : le minimum (62 ans), le maximum (70 ans) . Bravo donc . Mais il n est pas le seul dans ce cas . Mais quand la passion vous anime ….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.