Julian Alaphilippe lors de l'Amstel Gold Race 2016. Photo : TDWsport/Etixx-Quick Step
Julian Alaphilippe lors de l'Amstel Gold Race 2016. Photo : TDWsport/Etixx-Quick Step
0 Partages
Julian Alaphilippe : « Prêt à tout »
Vous avez aimé ?

Deuxième l’an dernier, Julian Alaphilippe avait créé la sensation après sa deuxième place sur la Flèche Wallonne quelques jours plus tôt. Les années passent et se ressemblent pour le Français de la formation Etixx-Quick Step. Encore deuxième de la Flèche Wallonne ce mercredi derrière Alejandro Valverde, Alaphilippe arrive sur Liège-Bastogne-Liège avec un statut de favori. Une chose est sûre : il est prêt !

« C’était agréable d’être sur le parcours vendredi et de le vérifier encore, a déclaré Julian Alaphilippe. La nouvelle montée, la Côte de la rue Naniot, est difficile, avec des pourcentages raides et des pavés, ce qui la rendra encore plus difficile. Si difficile qu’elle pourrait conduire à moins d’attaques pendant la course car certains vont essayer de conserver leur énergie. Cela ne sera pas facile avec cette nouvelle ascension et voilà pourquoi je ne pense pas que nous aurons un sprint à la fin. » Si sprint il devait y avoir, le jeune coureur français de 23 ans aurait toutes ses chances grâce à sa pointe de vitesse.

« Nous arrivons avec une équipe solide et nous allons essayer de faire tout notre possible, a-t-il poursuivi. Liège-Bastogne-Liège est une course que j’aime, j’aime l’adrénaline qu’elle me procure et j’ai de bons souvenirs de l’an dernier. Les prévisions annoncent du mauvais temps, avec des vents forts et des températures basses, mais je ne pense pas à ça, parce que tout le monde aura le mauvais temps. Je vais rester concentré sur la course et être prêt à tout. »

En effet, si Julian Alaphilippe présente une chance sérieuse de victoire, Etixx-Quick Step peut aussi compter sur un autre homme en la personne de Dan Martin. Très en forme, le troisième de la Flèche Wallonne s’est déjà imposé sur la Doyenne en 2013. Support de taille pour son coéquipier français dans le Mur de Huy, Martin pourrait bien jouer les troubles-fêtes avant, pourquoi pas, de se muer en équipier de luxe.

0 Partages
Antoine BARTHELEMY
Passionné par la route. Inconditionnel du cyclo-cross. Pratique le cyclisme sur route de manière assidue depuis plusieurs années. Tente de ressembler à son idole Fabian Cancellera (la puissance en moins).

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.