Alaphilippe vainqueur des Championnats du Monde 2021
Julian Alaphilippe reste au sommet du monde. Photo : UCI
0 Partages

RESULTAT. Victoire française sur la course en ligne des Elites Hommes aux Championnats du Monde 2021 de cyclisme sur route ! Auteur d’un fabuleux numéro dans le final disputé dans les rues de Louvain, Julian Alaphilippe a conservé le maillot arc-en-ciel. Au terme des 268,3 kilomètres, le Français a devancé pour une trentaine de secondes le Néerlandais Dylan van Baarle et le Danois Michael Valgren.

Julian Alaphilippe est double champion du monde

Un deuxième titre mondial consécutif ! C’est la très grande performance que vient de réaliser Julian Alaphilippe. Après avoir décroché le graal sur le circuit d’Imola il y a un an, le Français a fait mieux qu’assumer son statut sur le territoire belge. C’était bien le coureur le plus fort dans le final. Son attaque à une quinzaine de kilomètres de l’arrivée lui a permis de s’isoler seul en tête de course. Et de filer vers la victoire.

Les Français offensifs, la Belgique de Van Aert battue

Durant ces Championnats du Monde 2021, il n’aura pas fallu attendre longtemps pour assister aux premières attaques. A 180 kilomètres environ de l’arrivée, les hostilités ont déjà été lancées par le Français Benoît Cosnefroy et le Belge Remco Evenepoel notamment. Ce dernier a été l’un des grands acteurs de cette édition, car il est reparti à l’attaque après un regroupement. Le coureur de 21 ans fut alors accompagné par le Français Valentin Madouas, mais aussi l’Allemand Nils Politt ou encore le Néerlandais Dylan van Baarle, qui va finir sur la troisième marche du podium.

A un peu plus de 50 kilomètres de l’arrivée, les principaux favoris ont commencé à se dévoiler. C’est d’ailleurs Julian Alaphilippe qui a accéléré dans un mont pavé, et suivi par le Belge Wout van Aert, le Néerlandais Mathieu van der Poel ou encore l’Italien Sonny Colbrelli. Ils étaient alors dix-sept coureurs à composer le premier groupe. Celui-ci va rester uni jusqu’à 17 kilomètres de l’arrivée malgré quelques autres attaques. Et s’il avait déjà bougé, mais sans réel succès, Alaphilippe va cette fois-ci parvenir à faire la différence grâce à ses qualités de puncheur.

Dans la foulée de son offensive, Alaphilippe a pris une dizaine de secondes d’avance par rapport à un quatuor sorti en contre. Dylan van Baarle, Michael Valgren, Jasper Stuyven et Neilson Powless ont bien tenté de faire la jonction mais sans jamais y parvenir. Et après avoir stagné autour des 10-15 secondes de retard, l’écart a ensuite augmenté à la faveur du champion du monde en titre. Pour Mathieu van der Poel, Wout van Aert et Sonny Colbrelli repoussés à un troisième échelon, c’était terminé pour leurs espoirs de victoire. Avec cette prestation, Alaphilippe s’est offert le droit de porter le maillot arc-en-ciel pour la deuxième année de suite. C’est la première fois que cela arrive pour un Français.

Championnats du monde cyclisme sur route 2021 : Le classement – Top 20

1 – ALAPHILIPPE Julian (France) les 268 km en 5:56:34
2 – VAN BAARLE Dylan (Netherlands) + 0:32
3 – VALGREN Michael (Denmark) m.t
4 – STUYVEN Jasper (Belgium) m.t
5 – POWLESS Neilson (United States) m.t
6 – PIDCOCK Thomas (Great Britain) + 0:49
7 – ŠTYBAR Zdeněk (Czech Republic) + 1:06
8 – VAN DER POEL Mathieu (Netherlands) + 1:18
9 – SÉNÉCHAL Florian (France) m.t
10 – COLBRELLI Sonny (Italy ) m.t
11 – VAN AERT Wout (Belgium) m.t
12 – HOELGAARD Markus (Norway) m.t
13 – MADOUAS Valentin (France) m.t
14 – MOHORIČ Matej (Slovenia) + 4:00
15 – NIZZOLO Giacomo (Italy ) + 4:05
16 – POLITT Nils (Germany) + 5:25
17 – BOIVIN Guillaume (Canada) m.t
18 – POLANC Jan (Slovenia) m.t
19 – COSNEFROY Benoît (France) + 5:30
20 – CAMPENAERTS Victor (Belgium) m.t

0 Partages
Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

5 commentaires

  1. Quelle course , et ceux qui pensaient que le Juju n’avait pas la  » Frite belge  » , ils se sont trompés . Il faut bien dire que moi même j’étais un peu frileux pour un doublé , mais qui le pensait réellement . Quels feux d’artifices , notre français ( et l’équipe de France ) nous a transporté dans une autre dimension . Toute les victoires sont belles , mais celle là , un chef œuvre . Toute l’équipe a contribué à sa victoire , à leur victoire . Voeckler est parfois critiquable à mes yeux , mais là je dis Bravo , l’instinct , l’envie , la motivation , le groupe et la force étaient bien présentes , il n’est pas étranger à cela . Notre Juju va garder son maillot et son beau vélo . Mais un belge est quand même content c’ est Lefevere le maillot reste dans son équipe . Cette victoire fait du bien à nous tous . Merci pour ces moments., j’ai passé un bon après midi . Bravo Julian .

  2. Magnifique équipe de France offensive qui a pesé sur la course et tracé le chemin pour un Alaphilippe de gala. A part Evenepoel impressionnant qui s’est « dépouillé  » pour sa sélection les autres leaders sont restés sur la défensive et n’ont pas été les acteurs que l’on attendait . Ils se sont contentés de suivre et espérant profiter du travail des autres .
    Les audacieux ont été récompensés et c’est avant tout une victoire collective des coureurs qui se sont transcendés mais aussi du staff , surtout de T Voeckler qui a su bâtir une vraie équipe et qui lui a insufflé son enthousiasme et son sens tactique .

  3. Second titre mondial pour ce champion au caractère attachant, autant par ses performances et sa manière de courir que par la profondeur d’un tempérament empreint de simplicité, ce qui lui confère une popularité bien méritée… L’histoire retiendra qu’il s’est envolé dans la côte de Saint- Antoine, à environ 18 km de l’arrivée… Mais, à la différence du succès d’ Imola, ce coup final et décisif vint au terme d’une succession de violentes accélérations qui dynamitèrent la course, à 60, 48 ou 20 km du but, comme pour couronner d’autres attaques successives d’une équipe de France déjà partie à 180 km de l’arrivée avec Cosnefroy, ce dernier suivi par le fantastique Evenepoel… Le belge faisant là où se devait de faire, la sélection et la course en furent rendues impitoyables, ce qui ne pouvait que servir l’intérêt de l’homme fort de la course, plaçant comme sur un piédestal un beau champion du vélo.
    Nous pourrions associer en effet Evenepoel à l’ homme fort de la course, le jeune belge labourant son sillon dans le monde professionnel, tant auprès du public que de ses employeurs… Il serait néanmoins possible d’épiloguer sur cette débauche d’énergie sur l’avant, stoppée nette à 25 km de l’arrivée, moment ou le leader Van Aert s’en trouva quelque peu démuni, exposé aussi bien à la force de J. Alaphilippe qu’à l’effroyable apparition à ses côtés de M. Van de Poel, un peu juste mais néanmoins présent dans les roues, pour finalement finir dans le top 10, devant Van Aert, son ennemi favori, ce dernier englouti par l’enjeu, en tous cas en moins bonnes dispositions que sur le tour de Grande Bretagne… A l’inverse de J. Alaphilippe, remarquable par sa capacité à être se préparer pour le jour J… etc…

  4. Ils ont tout fait péter les Français une belle victoire collective avec pour conclure un Julian Phénoménal..!
    Bonne stratégie payante..!

    Merci pour ces moments de bonheur que vous nous avez donné Messieurs et BRAVO JULIAN je me suis régalé sur mon canapé…!

    BRAVO JULIAN

  5. Alaph rentre dans l ‘histoire du vélo . Gomme ses excès de zèle . Redonne un sens à l’attaquant qu’il sera toujours . A méditer et à copier pour les jeunes cyclistes .

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.