La dernière pour Markus Hoelgaard, le général pour Alexey Lutsenko

2
1009
Alexey Lutsenko passe Barguil sur la dernière journée
Hoelgaard s'impose à domicile.

Sur la quatrième et dernière étape de cet Arctic Race of Norway, c’est le local Markus Hoelgaard (Uno-X) qui a obtenu la victoire. Un de ses compatriotes Amund Grondahl Jansen (Team Jumbo-Visma) a terminé à la deuxième place tandis que Alexey Lutsenko (Astana Pro Team), troisième, s’est imposé pour une petite seconde au classement général par rapport à Warren Barguil (Team Arkea-Samsic).

Quel dénouement pour départager les concurrents de l’Arctic Race of Norway ! Cette septième édition s’est très bien terminée pour Markus Hoelgaard qui est allé chercher en costaud le succès, mais c’est au niveau du vainqueur final de l’épreuve que le suspense a été encore plus important. Cela s’est joué en fait dans les derniers mètres. Dans la lutte qui a opposé Warren Barguil à Alexey Lutsenko, c’est le second cité qui en est ressorti gagnant. Pour une seconde seulement, le Kazakhe a pris le meilleur sur le Français. Une fin idéale pour l’un et cruel pour l’autre.

La seconde qui fait toute la différence

Pourtant, Barguil avait bien commencé cette dernière étape en prenant des bonifications sur un premier sprint intermédiaire portant son avantage à cinq secondes. Mais Lutsenko a réagi ensuite en lui reprenant une seconde à dix kilomètres du terme. C’est alors que ces deux coureurs ont poursuivi leur effort et sont restés quelques minutes devant ce qu’il restait du peloton, une vingtaine d’éléments pas plus. Une fois rattrapés, ls ont eu besoin d’un peu récupéré. Mais rapidement Lutsenko va essayer de distancer Barguil à nouveau, sans succès même si le Français a peiné.

A cinq kilomètres environ du terme, à un moment d’accalmie, Hoelgaard décide alors d’accélérer. Il ne sera pas suivi. Avec cette attaque, il va réussir à aller jusqu’au bout malgré le gros retour de Grondahl Jansen, qui va finir dans le même temps. Dans le groupe qui s’est battu pour la troisième place, Lutsenko va se montrer un ton au-dessus creusant même une seconde par rapport à Barguil (4e). Celle-ci fait tout basculer, car seuls les quatre secondes de bonifications n’aurait pas suffi au coureur d’Astana, qui aurait été battu malgré le fait d’être à égalité. Il s’agit de sa deuxième victoire dans une course par étapes après le Tour d’Oman. De son côté, Barguil est passé tout proche d’un joli coup.

 

2 Commentaires

  1. Rien D’etonnant……hinault a raison ..Barguil court n’importe comment..et en plus il avait l’oreillette….qu’est ce c’est que ces coureurs télécommandés !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.