Accueil Blog cycliste Y a-t-il des nostalgiques de Lance Armstrong sur le Tour de France...

Y a-t-il des nostalgiques de Lance Armstrong sur le Tour de France ?

17
5392
Lance Armstrong star d'une randonnée cycliste
Lance Armstrong et son ancien fidèle lieutenant George Hincapie vont rouler avec 12 invités. Crédit photo ; Instagram Lance Armstrong
138 Partages

Est-ce qu’il en reste au moins un ? Un nostalgique de l’aire Armstrong. Le Texan a quitté les pelotons le 16 février 2011 après avoir participé au Tour Down Under. Vainqueur de sept Tours de France puis déchu de ses titres en 2012, Lance Armstrong a laissé une trace indélébile dans le cyclisme. Pour beaucoup, il reste un pestiféré dont on ne doit plus parler. Le présent l’a sans doute oublié, tandis que le passé le fait encore vivre de nos jours.

A LIRE : Suivre le Tour de France 2018 en direct-live

Lance Armstrong a-t-il hanté le Tour de France à jamais ?

La page est-elle tournée totalement ? La pilule est-elle digérée sans possible retour dans le gosier ? Lance Armstrong a avoué s’être dopé durant sa carrière et cela a directement impacté le Tour de France. L’épreuve mythique a été entachée par une affaire de dopage sans précédent. J’ai mal à mon sport était encré au plus profond des trahis de la première heure, les vrais, ceux pour qui la vérité ne relève d’aucun secret. Après les révélations du Boss sur ses pratiques dopantes, les plus perfectionnées à l’époque, le cyclisme s’est recroquevillé sur lui-même, pointé du doigt comme l’hérésie atteinte d’un abyssal mal-être. La Grande Boucle était malade d’un cancer déclenché dans son coeur par un homme qui en avait souffert aux parties. Tous les deux ont l’air d’avoir tourné la page, noircie à l’encre rouge d’un sang impur inoculé par l’ambition débordante d’un homme en quête de reconnaissance démesurée. Mais sont-ils toujours hantés au plus profond d’eux-mêmes par la définition de leur histoire commune, discipline à étapes qui s’est inscrite dans la nature néfaste de leur passé.

Avec le temps, avec le temps va tout s’en va, on oublie le visage…

Oublier, on ne le pourra jamais, car oublier, c’est se forcer à détourner son attention qui bien qu’épris d’une bonne volonté ne peut que se souvenir de ce qu’elle ne veut plus garder en mémoire. Après la période nucléaire d’Armstrong, l’irradiation était-elle que le compteur Geiger a vomi sept années de bile jaune, mais le Tour de France est parti en résilience. Sur le bord des routes, le public a manifesté son mécontentement tout en continuant d’encourager les survivants du cataclysme nommé US Postal, mais les parents d’après juillet ne voulaient plus inscrire leurs enfants dans des clubs cyclistes pour des raisons de trop grand danger pour leurs progénitures. Ce fut une drôle d’époque pour une drôle d’équipe qui a joué avec notre impuissance à vouloir l’éradiquer de notre émotionnel en répulsion. Dans sa folie perverse, elle s’est prise au jeu de la schizophrénie maîtrisée qui n’est jamais partie en guerre contre ses démons. Elle était sa propre ennemie au double visage. Heureusement que l’Amérique est venue nous délivrer des Allemands sur les côtes normandes, sinon j’aurais dit FUCK YOU l’aigle à tête blanche.

Crédit photo : Instagram Lance Armstrong

@LeTour

138 Partages

17 commentaires

  1. Pourquoi voulez – vous qu’il y ait de la nostalgie puisqu’un autre tricheur a pris sa place? Mêmes méthodes ( ah non, pardon, là c’est « l’asthme qui rend plus fort!), même façon de courir ( là oui, les équipiers font de « l’us postal) et des adeptes du côté de la Loire ( des pseudos en « 42 » insultent dès qu’on ose s’opposer à cela et le dire). Donc, non aucune nostalgie possible. Mais M. Jacky Durand a dit que ceux qui dénoncent la nouvelle façon de courir sont des grincheux, alors tout va bien! Enjoy your meal!

  2. Ulrich, Vino, Kloden, Menchov, Mancebo, Basso, Mayo etc

    Il a grandement terni l’image du sport mais en parallèle tellement apporter d’un point de vue technique (soufflerie, utilisation massive du carbone). Il fait ce que la Sky fait désormais et on aura la même discussion sur Froome dans 10 ans

  3. Pour les paris sportifs c’étaient pratique . Cela rapportait peu . Maintenant c’est toujours aussi facile et c’est toujours aussi gagne petit . Rien n’a vraiment changé . Juste des années en plus .

  4. pourquoi n’attond pas enlever le palmares a fignon ou a anquetil et bien d’autres ?

  5. Au-delà du dopage évident, démontré et décortiqué dans les faits à l’époque -il suffisait de regarder les performances, la puissance et les fréquences anormales-, je me souviens de discussions avec un ami franco-américain qui se délectait du parcours d’Armstrong et à qui j’expliquai mon point de vue… Aucune nostalgie pour cette période d’aveuglement d’une large partie du public et de silence d’une écrasante majorité des suiveurs du Tour.
    Le plus dégueulasse dans cette époque était l’affirmation appuyée de « principes », les partenariats avec des marques qui vendaient de la « performance » et tiraient des larmes émues de leurs utilisateurs à grand renfort de productions soignées, la fondation, le bracelet, les complaisances politiques aux Etats-Unis… Autant d’escroqueries orchestrées qui se drapaient dans les grands principes, une « générosité » affichée et une vision très Américaine du sport, de ses « vertus » et, plus largement, une vision du Monde.
    Pendant ce temps, en coulisses, s’organisaient des pressions, des menaces -ce que je n’ai pour ma part appris que bien plus tard-, touchant particulièrement Greg LeMond, que tout amateur du Tour ne peut que respecter, non seulement pour ses exploits sur le vélo, mais aussi pour ses qualités d’homme.

    Nous aurions de la nostalgie pour une période qui laisse un Armstrong détruire un LeMond ? Qui laisse le même escroc menacer des coureurs, ouvertement, sous nos yeux et pendant la course, alors que nous savions que le dopage était au centre de son système.
    Je suis nostalgique d’un Pantani et toujours très attristé par sa fin de parcours terriblement solitaire. Une véritable dévastation. Je suis nostalgique d’un Virenque. Je n’en veux même pas à Jalabert pour ses prises de position qu’on pourra presque juger « courageuses », et je me souviens très bien de ses victoires sur le Tour.

    L’erreur, le faux-pas (…) nous guettent tous et nous ne sommes pas infaillibles. Mais nous apprenons, pour beaucoup, de nos errements. Mais qui voudrait appartenir à cet univers du mensonge, de la dissimulation et de tous les comportements criminels qu’il entraine invariablement lorsque le mensonge devient le système et finit par tout diriger ?
    L’US Postal m’a toujours fait vomir, jamais rêver. J’ai du mal à comprendre qu’il puisse en être autrement pour qui que ce soit.

    En retournant à Paris il y a un an et demi, j’ai par hasard vu une devanture de bar consacré au cyclisme et glorifiant Armstrong. Donc oui, je confirme, il y a bien des nostalgiques de l’époque, et même un lieu où ils peuvent se retrouver.

    Effectivement, nous avons dorénavant Froome et Sky, avec son profil bas et son petit coté malingre et maladif, qui pourrait inspirer une forme de sympathique pitié. Pas vu, pas pris ? Même vu, même pris en fait, avec un rien de mansuétude. Et oui, dans quelques années, il se pourrait bien qu’il y ait le même cirque, avec le même retard et le même écoeurement.
    Un genre de nostalgie à rebours ?…

  6. Non, car à ce rythme là dans 10 ans le cyclisme professionnel n’intéressera plus que les beaufs!

  7. Armstrong a eu tord de gagner de 7 tours de France . C’est tout . Je le répète souvent si l’intéressé avait été Français il serait toujours au palmarès de la grande boucle . Tricheur , oui assurément , mais c’ est bien le seul à qui on a tout enlevé ….. Tous les autres qui ont fait usage de produits interdits lors de leur carrière sont toujours inscrit sur la tablette des vainqueurs . Le pire dans cette affaire s’ est qu’il n’y a aucun élément matériel ( jamais positif ) sur le dopage d’Armstrong ….. Bref sa personnalité n’a pas arrangé son histoire et le conflit avec Lemond , légèrement jaloux d’ailleurs me fait bien sourire . Pour le reste quand je regarde mon petit écran , je me dis que certains on bien rebondit et oui , Virenque fait même la pub pour Festina maintenant …. Peut être qu’un jour Armstrong fera de la pub pour l’US Postal . Sur la Sky , une chose . Tous les coureurs qui quittent cette équipe pour aller voir ailleurs si le ciel est plus bleu ne roulent plus aussi vite sous leurs nouvelles couleurs . Cherchez l’erreur .

  8. Vraiment, le gars qui a écris cet article merde mérite de se faire pendre par les pieds et être vider de son sang.
    Idem pour tous les connards anti sky et froome.

  9. L »aire » Armstrong ? J’aurais plutôt écrit l' »ère » Armstrong… Passons.
    A François : comique de voir un grincheux vilipender Armstrong et exprimer sa nostalgie pour un Pantani, dopé notoire, aussi menteur qu’Arsmtrong. François ignore aussi que Lemond était dopé également. Merckx, Anquetil, Indurain, Robic, Ullrich, Virenque, Fignon étaient eux aussi des camés. Pourquoi est-ce Armstrong qui concentre toutes les critiques ? Parce qu’il est Américain à mon avis.

  10. le cyclisme est en stress post traumatique.
    compréhensible, normal. beaucoup font un transfert sur Froom et la Sky. Nous sommes tentés d’aboyer avec les chiens de la rue, vous savez comme quand le chien de votre voisin du bout de votre rue aboie et que tous les autres l’imitent a grands bruits pour se dire qu’ils ont la conscience tranquille et même si ils n’ont rien vu, rien compris, au moins et même si il ne se passe rien, ils auront fait le job.
    l’ennui avec se comportement s’est que la rue devient peu fréquentable et que les voisins alentours finissent par la prendre pour un coupe gorge.
    quand je roule je m’arète souvent dans des petits « rades » de la brie boisé sur les routes ou gamin je croisai parfois Laurent Fignon, déguisé en cycliste quand vous commandez un café et il y a toujours deux ou trois gros rougeots pour lancer la bonne vannes qui les éclates en vous avançant le sucre ils vous disent  » un peu d’EPO. on en est là…
    Moi j’ai été subjugué par Armstrong par l’Us Postal, le train bleu sur les contre la montre par équipe, par George Hincapie qui descendait comme un dieu avec Lance dans sa roue à « fond la caisse » et puis il y a eu la chute de Belochi et cet incroyable moment de cross, et la on se dit : » quand même ce mec est pas vrai » et on rigole.
    Et puis il y a autre chose qui m’a toujours émue c’est l’histoire d’un pauvre gamin avec une sale enfance à des milliers de kms de chez vous qui soudain établit son rêve qui est de gagner le tour de France si loin chez vous,pourquoi comment. et ce n’est pas tout il y a cette maladie qui le condamne on le trépane on le déclare foutu et lui comme flash Gordon il s’en sort, quel incroyable volonté de vivre de dire au monde je suis là « putain » tu as essayé de me tuer « fuck » regarde je suis vivant et je vais tout défoncer car je suis un mutant .
    Il y aussi le revers de cette médaille infamante de la triche qui est une détermination et une volonté incroyable chez cet homme qui va obligé le cyclisme à réinventer ses méthodes d’entrainement et lui faire mettre un pied dans une nouvelle ère celle de la préparation physique appuyée sur des données scientifiques en lieu et place d’un empirisme triomphant mais limité .
    il y a le matos il y a ce fameux » Madonne » dont on rêvait tous il y ce show perpétuel à l’américaine et que celui qui n’a pas été époustouflé par cela » me jette la première pierre ».
    Un jour de fin de saison je rejoins des copains pisteurs secouristes pour un casse croûte a l’alpe d’huez, il fait froid il fait sombre et il tombe une soupe glacée de celle qui vous coule dans le col et vous fait trembler de froids. En bas des virages deux voitures de l’us postal j’entame la montée sur la route des mecs avec des bombes de peinture a pieds taguent la route par de petits repères discrets je continu à monter d’autres mecs, encore? et puis soudain après huez deux coureurs a vélo sous un déluge de neige fondue. j’arrive au restaurant les copains sont là l’un deux est un fou de vélo je lui dit: « t’as vu y a l’us postal dans les virages » oui me dit il c’est Armstrong çà fait cinq fois qu’ils montent et descendent depuis ce matin je sais pas ce qu’ils foutent ils doivent s’entraîner ». voila la je comprends que quand on veut être le premier ça suffit pas de prendre de la dope et ce jour la pour rien au monde j’aurai pris mon vélo, lui il a roulé toute la journée.
    Alors pourquoi raconter cela pour dire oui ce mec à été un espèce de Mafieux mais nous avons aimé ou détesté cela c’est selon notre état d’esprit je n’ai jamais été anti -américain comme je ne serai jamais anti-anglais ou colombien au contraire je suis fier quand des coureurs venus de bouts du monde rêvent de gagner la plus grande course de vélo du monde et que cette course est Française. et je serai super joyeux qu’un tibopino ou un alaphilippe la gagne!!!
    Pour finir Armstrong à gagner 7 tour de France est ce vraiment seulement à cause de la dope?
    et maintenant encore autre chose: il ya douze ans de cela le 2 janvier ma compagne de l’époque s’effondre dans le canapé en pleurant et m’annonce son cancer du sein. je comprends qu’elle le sait depuis bien avant les fêtes elle a eu l’élégance et le cran de faire comme si de rien était elle à tenu pour ne rien gâcher. on dit quoi a ce moment là? on fait comment? moi sans réfléchir je dit écoute on va se battre et on va guérir cette merde tu ne seras pas la première à t’en sortir « regarde Armstrong » pendant toute sa chimio qui à été très dure Armstrong à été notre point de référence…tenir comme Armstrong lui à guéri donc c’est possible.
    Alors que dire dans le souci de rester honnête?
    oui il faut condamner le tricheur oui on peut lui en vouloir d’avoir contribué à jeté l’anathème sur ce sport que nous aimons tous, mais quand même, Anquetil lui aussi disait ouvertement qu’il se dopait et lui on ne lui à rien enlevé le dopage lui, lui à pris certainement sa vie.
    alors non on ne peut être nostalgique d’Armstrong même si on a adoré son show et été sous le charme.
    Apres faut il voir des lance Armstrong partout? Froom n’est pas Armstrong c’est une évidence et si le discourt infamant à son égard fait des adeptes c’est qu’il y a un vrai déficit d’explication de la part des médias.

    « il n’y a ni ange ni bête il y a que parfois l’ange fait la bête et que parfois la bête fait l’ange » disait Sartre
    il faut se méfier des « facilities » de complaisance car si 10 nanogrames de Ventoline permettait de gagner des grands tours monsieur Hinault grand pourfendeur de « l’anglais », n’aurait c’est certain eu aucun mérite à gagner les siens et puis il y a eu une époque ou quand même le contrôle anti-dopage était disons le en maniant l’euphémisme assez « folklorique »

  11. le cyclisme est en stress post traumatique.
    Compréhensible, normal. Beaucoup font un transfert sur Froom et la Sky. Nous sommes tentés d’aboyer avec les chiens de la rue, vous savez comme quand le chien de votre voisin du bout de votre rue aboie et que tous les autres l’imitent a grands bruits pour se dire qu’ils ont la conscience tranquille et même si ils n’ont rien vu, rien compris, au moins et même si il ne se passe rien, ils auront fait le job.
    L’ennui avec ce comportement s’est que la rue devient peu fréquentable et que les voisins alentours finissent par la prendre pour un coupe gorge.
    Quand je roule je m’arrête souvent dans des petits « rades » de la brie boisée sur les routes ou gamin je croisai parfois Laurent Fignon, déguisé en cycliste quand vous commandez un café et il y a toujours deux ou trois gros rougeots pour lancer la bonne vannes qui les éclates en vous avançant le sucre ils vous disent  » un peu d’EPO. On en est là…
    Moi j’ai été subjugué par Armstrong par l’Us Postal, le train bleu sur les contre la montre par équipe, par George Hincapie qui descendait comme un dieu avec Lance dans sa roue à « fond la caisse » et puis il y a eu la chute de Belochi et cet incroyable moment de cross, et là on se dit : » quand même ce mec est pas vrai » et on rigole.
    Et puis il y a autre chose qui m’a toujours émue c’est l’histoire d’un pauvre gamin avec une sale enfance à des milliers de kms de chez vous qui soudain établit son rêve qui est de gagner le tour de France si loin chez vous, pourquoi comment. Et ce n’est pas tout il y a cette maladie qui le condamne on le trépane on le déclare foutu et lui comme flash Gordon il s’en sort, quel incroyable volonté de vivre de dire au monde je suis là « putain » tu as essayé de me tuer « fuck » regarde je suis vivant et je vais tout défoncer car je suis un mutant.
    Il y aussi le revers de cette médaille infamante de la triche qui est une détermination et une volonté incroyable chez cet homme qui va obliger le cyclisme à réinventer ses méthodes d’entrainement et lui faire mettre un pied dans une nouvelle ère celle de la préparation physique appuyée sur des données scientifiques en lieu et place d’un empirisme triomphant mais limité .
    il y a le matos il y a ce fameux » Madonne » dont on rêvait tous il y ce show perpétuel à l’américaine et que celui qui n’a pas été époustouflé par cela » me jette la première pierre ».
    Un jour de fin de saison je rejoins des copains pisteurs secouristes pour un casse-croûte a l’alpe d’huez, il fait froid il fait sombre et il tombe une soupe glacée de celle qui vous coule dans le col et vous fait trembler de froids. En bas des virages deux voitures de l’us postal j’entame la montée sur la route des mecs avec des bombes de peinture à pieds taguent la route par de petits repères discrets je continu à monter d’autres mecs, encore? Et puis soudain après huez deux coureurs a vélo sous un déluge de neige fondue. J’arrive au restaurant les copains sont là l’un deux est un fou de vélo je lui dis: « t’as vu y a l’us postal dans les virages » oui me dit-il c’est Armstrong çà fait cinq fois qu’ils montent et descendent depuis ce matin je ne sais pas ce qu’ils foutent ils doivent s’entraîner ». Voilà la je comprends que quand on veut être le premier ça suffit pas de prendre de la dope et ce jour-là pour rien au monde j’aurai pris mon vélo, lui il a roulé toute la journée.
    Alors pourquoi raconter cela pour dire oui ce mec a été une espèce de Mafieux mais nous avons aimé ou détesté cela c’est selon notre état d’esprit je n’ai jamais été anti -américain comme je ne serai jamais anti-anglais ou colombien au contraire je suis fier quand des coureurs venus de bouts du monde rêvent de gagner la plus grande course de vélo du monde et que cette course est Française. et je serai super joyeux qu’un tibopino ou un alaphilippe la gagne!!!
    Pour finir Armstrong à gagner 7 tour de France est-ce vraiment seulement à cause de la dope?
    et maintenant encore autre chose: il y a douze ans de cela le 2 janvier ma compagne de l’époque s’effondre dans le canapé en pleurant et m’annonce son cancer du sein. Je comprends qu’elle le sait depuis bien avant les fêtes elle a eu l’élégance et le cran de faire comme si de rien était-elle à tenu pour ne rien gâcher. On dit quoi à ce moment-là? On fait comment? Moi sans réfléchir je dis écoute on va se battre et on va guérir cette merde tu ne seras pas la première à t’en sortir « regarde Armstrong » pendant toute sa chimio qui a été très dure Armstrong a été notre point de référence…tenir comme Armstrong lui a guéri donc c’est possible.
    Alors que dire dans le souci de rester honnête?
    Oui il faut condamner le tricheur oui on peut lui en vouloir d’avoir contribué à jeter l’anathème sur ce sport que nous aimons tous, mais quand même, Anquetil lui aussi disait ouvertement qu’il se dopait et lui on ne lui à rien enlevé le dopage lui, lui a pris certainement sa vie.
    Alors non on ne peut être nostalgique d’Armstrong même si on a adoré son show et été sous le charme.
    Apres faut-il voir des lance Armstrong partout? Froom n’est pas Armstrong c’est une évidence et si le discourt infamant à son égard fait des adeptes c’est qu’il y a un vrai déficit d’explication de la part des médias.

    « il n’y a ni ange ni bête il y a que parfois l’ange fait la bête et que parfois la bête fait l’ange » disait Sartre
    il faut se méfier des « facilities » de complaisance car si 10 nomogrammes de Ventoline permettait de gagner des grands tours monsieur Hinault grand pourfendeur de « l’anglais », n’aurait c’est certain eu aucun mérite à gagner les siens et puis il y a eu une époque ou quand même le contrôle anti-dopage était disons-le en maniant l’euphémisme assez « folklorique »

  12. T’esqui ,toi Mahet, pour être moins con les autres ?….Je te rejoins vraiment….. et ces foireux de journalistes qui sont avant tout des commerciaux …..et les organisateurs et les sponsors (qui font du bon boulot et je continue d’adotrer le touret le vélo ) mais ont privilégié l’image et le resultat…et les autres équipes ,qui se font rafler 7 tours et qui ne disent rien ,pourquoi ?
    Bref,si Lance Armstrong s’était appelé Richard Armstrong ou ,Laurent Armstrong ,né en France, on lui aurait laissé ses 7 trophées !!!

  13. Quoi qu’il en soit ça reste un grand champion de l’époque à laquelle il était et je n’ai jamais retiré les posters de lui. Quand à Froome tout les trucs qui pensent qu’ils s’est dopé n’en ont pas la moindre preuve ils sont tout simplement jaloux du fait qu’il viennent d’Afrique

  14. T’as raison Paolo, pour moi c’est le plus grand cycliste! et un patron sur le vélo, ce qui est rare!

  15. Messieurs les petits journalistes et coureurs, vous pensez sérieusement que l us postal était une équipe de nazes charges comme des ânes ?
    Virenque Jalabert…? On ne dit rien.
    Moncoutier inexistant au tour et virevoltant sur la vuelta.cela ne vous a jamais derrangé?
    Ulrich riss Pantani sucaient des glaçons…
    A produit identique Armstrong les à usé..
    Alors malgré tout respectez le.qui connaissaient trek? Les envoies en usps…ect
    Alors réfléchissez avant de toujours baver.

  16. Oui si Lance avait été FRANÇAIS, ses 7 tours gagnés ne lui auraient JAMAIS été retirés!

    Oui lorsque le premier chien de l entrée de rue aboie, les autres sans rien avoir vu ou sentis, se mettent à aboyer, Lance les chiens continueront d aboyer, que cela ne t empêche de continuer ta route.

    Un président qui va semer la mort dans coin du monde un coin qu il ne connaît n y d Adam ni d Ève, personne ne lui demande de compte ni milite pour sa destitution,
    Va comprendre… Vive Lance Armstrong lui au moins m à fait rêver et aimer le vélo!

    Mr Prudhomme êtes vous clair? J en doute vraiment!

    Alfred J

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.