Laura Stigger gagne en Autriche
Stigger avec la tunique de championne du monde.

Après un peu plus de 70 kilomètres parcourus entre Alpbachtal Seenland et Innsbruck, c’est l’autrichienne Laura Stigger qui est allé chercher le titre mondial. Vainqueur à domicile, elle s’est imposée dans cette catégorie junior devant la française Marie Le Net, médaillé d’argent, et Simone Boilard qui s’empare du bronze.

Tout savoir des championnats du monde d’Innsbruck 2018

Laura Stigger s’illustre sur ses terres

Conquérir un titre mondial à domicile ! Difficile d’imaginer plus beau rêve pour n’importe quel coureur. C’est ce qu’a réussi à faire Laura Stigger lors des championnats du monde organisé à Innsbruck. Sur l’épreuve féminine junior qui ouvrait le bal des différentes courses en ligne, l’Autrichienne a eu le dernier mot en réglant trois autres filles au sprint dont Marie Le Net et Simone Boilard qui terminent tout de même sur le podium.

Comme prévu, le parcours a fait des dégâts et la liste des prétendantes au titre s’est réduite au fur et à mesure des kilomètres. Avec deux difficultés dont surtout la dernière (7,9 km à 5,7%) situé à un peu plus de 10 kilomètres de l’arrivée, l’écrémage a bien eu lieu. Elle n’étaient plus qu’une poignée en lice pour les médailles. De quoi déjà donner un aperçu sur ce qui va se passer tout le reste de la semaine. Et puis, la dernière ligne droite a offert un final de toute beauté entre les quatre prétendantes au sacre. Véritablement en puissance et avec la force qui lui restait, Laura Stigger est allé faire la différence. Il s’agit de la première médaille autrichienne dans son mondial, tout comme la France qui débloque son compteur grâce à Marie Le Net.

Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

2 commentaires

  1. Bravo à la jeune autrichienne, qui a attaqué et créé l’échappée décisive. Spécialiste du VTT, elle gagne pour sa deuxième course sur route ! Les italiennes et les françaises n’ont pas su utiliser leur supériorité numérique pour lui dammer le pion, de même que les russes. Gareeva, très forte, a très vite décanté la course, mais elle n’a pas bien géré ses efforts ou ses attaques… Très belle épreuve chez ces juniors dames.

  2. Belle course des Françaises . Marie Le Net a peut être fait une petite erreur qui était sur le raide dans les bosses. Après un superbe effort elle est revenue dans le groupe de trois . Démarrer à 1 km de but était il nécessaire ? Oui et non , elle a fait un choix , cela aurait pu payer si le marquage à l’arrière avait eu lieu . Au sprint elle perd pour une demi roue . Dommage , mais bravo mesdemoiselles .

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.