Laurens Sweeck met en avant son maillot de champion de Belgique
Laurens Sweeck a pris le dessus sur Toon Aerts dans les derniers mètres.
0 Partages

Déjà vainqueur en milieu de semaine sur la manche de Superprestige disputée du côté de Niel, Laurens Sweeck (Pauwels Sauzen-Bingoal) a remis ça. A l’occasion de la quatrième épreuve comptant pour l’Ethias Cross, le champion de Belgique en titre a disposé de Toon Aerts (Telenet Baloise Lions) au sprint alors que Michael Vanthourenhout (Pauwels Sauzen-Bingoal) a complété le podium. Le champion d’Europe Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen-Bingoal) n’a pris que la 4e place.

Laurens Sweeck évolue à son meilleur niveau

Laurens Sweeck est en grande forme. Après avoir gagné à Niel, il vient de décrocher une deuxième victoire consécutive. Elle a été obtenue à Louvain dans le cadre de l’Ethias Cross. Si Toon Aerts son dauphin sur la ligne d’arrivée a été le plus souvent aux avant-postes, c’est bien Sweeck qui est parvenu à avoir le dernier mot. D’ailleurs, cela s’est réglé au sprint entre les deux hommes. Le champion de Belgique a ainsi mis un terme à l’invincibilité cette saison d’Aerts sur les courses comptabilisées pour l’Ethias Cross. Derrière ce duel, Eli Iserbyt tout récemment sacré champion d’Europe n’a pas réussi à finir sur le podium, devancé par Michael Vanthourenhout.

Classement Leuven Ethias Cross 2020 – Top 10

1 – SWEECK Laurens (Pauwels Sauzen-Bingoal) en 56:31
2 – AERTS Toon (Telenet Baloise Lions) + 0:01
3 – VANTHOURENHOUT Michael (Pauwels Sauzen-Bingoal) + 0:24
4 – Iserbyt Eli (Pauwels Sauzen-Bingoal) + 0:33
5 – Van der Haar Lars (Telenet Baloise Lions) + 0:35
6 – Soete Daan (Group Hens – Maes Containers) + 0:39
7 – Baestens Vincent (Group Hens – Maes Containers) + 0:44
8 – Vandeputte Niels (Alpecin – Fenix) + 0:45
9 – Kamp Ryan (Pauwels Sauzen-Bingoal) + 0:56
10 – Hermans Quinten (Tormans Cyclo Cross Team) + 1:23

0 Partages
Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

1 commentaire

  1. La victoire se joue au sprint… Les cyclo-cross proposent toujours plus de véritables sprints aux arrivées, quelles que soient les places recherchées… En fait, L. Sweeck ne relaye pas T.Aerts, se contentant de s’accrocher à sa roue… L’ arrivée se fait vent de face et en faux- plat montant : l’affaire parait entendue et le champion de Belgique « arrange » Aerts dans les derniers mètres… Mais Sweeck ne gagne pas en « suceur de roue », puisqu’il pouvait prétexter le possible retour de ses équipiers Vanthourenhout ou Iserbyt… Différence avec une course sur route, puisque si Sweeck relaie Aerts dans les sous-bois, il peut aisément freiner et faciliter le retour de ses équipiers… Singularité de ce cyclo-cross : bien qu’ayant ratagassé tout au long, victoire de Sweeck dans un esprit tactique et sportif indiscutable !… Le circuit n’était pas assez difficile pour permettre la victoire d’ Aerts…

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.